Face aux sanctions, possibilité d’un défaut de paiement en Russie selon le FMI

Les sanctions imposées à la Russie ne cessent de se multiplier et le pays de Vladimir Poutine risque de se trouver dans une situation économique délicate. Selon la directrice générale du FMI (Fonds monétaire international), Kristalina Georgieva, la possibilité d’un défaut de paiement de la Russie est à craindre. Le pays pourrait ne pas rembourser sa dette auprès de ses créanciers internationaux.

La Russie déjà en situation de défaut de paiement

L’invasion russe en Ukraine a débuté le 24 février 2022, après une annonce surprise faite par le président Vladimir Poutine. Moscou a annoncé que le but de cette opération militaire n’est pas d’occuper les territoires ukrainiens, mais de dénazifier le pays. Ainsi, les troupes russes ont pour principales cibles les infrastructures militaires.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, de nombreuses sanctions ont été imposées à la Russie. Elles ont rendu le pays vulnérable économiquement. Selon Kristalina Georgieva, la Russie est en train de faire face à une récession profonde. Elle a ainsi annoncé qu’un défaut de paiement de Moscou est un évènement tout à fait possible.

Un défaut de paiement en fonction de la durée des sanctions

Les Etats-Unis, l’Union européenne, le Royaume-Uni et bien d’autres pays ont annoncé des sanctions sévères envers la Russie.

Lors de la réunion informelle du Sommet de Versailles les 10 et 11 mars derniers, les vingt-sept dirigeants européens ont adopté « un quatrième paquet de sanctions qui permettra d’isoler encore plus la Russie de l’économie mondiale“.

Toutefois, à court terme, la Russie devrait supporter cette situation, car le pays n’est pas « si dépendant que ça aux créanciers internationaux », déclare  Slim Souissi, directeur adjoint de l’IUP de Caen à l’université de Caen Normandie. Il estime que la dette publique de la Russie est de 36 milliards d’euros, soit 20 % de leur PIB. A noter que celle de la France voit sa dette dépasser les 2000 milliards d’euros.

La directrice générale du FMI a déclaré qu’elle « ne spéculerait pas sur la probabilité d’un défaut de paiement ». Pourtant, elle estime que cela dépend de deux facteurs à savoir : la durée des sanctions et la capacité de la Russie à rembourser ses dettes. Jusqu’à présent, il est impossible de statuer à ce sujet.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.

About Post Author

7 Shares:
15 commentaires
    1. Le FMI ment sur
      _ le Salvador et le bitcoin
      _ la Russie et le défaut de paiement
      La Russie a 2 ans de reserves de change et une dette à 30 % du PIB et des matières premières que les Chinois et Indiens vont continuer d acheter…

  1. Ah zut, la Russie pourrait ne pas rembourser à des créanciers qui veulent sa mort ?
    Je ne sais pas quelle drogue prennent toutes ces élites européenne, mais je veut la même pour partir totalement en dehors des réalités moi aussi.

  2. Typiquement le genre d’article qui ne sert strictement à rien. En tous cas dans le sens d’une information crédible nécessaire à une compréhension plus approfondie que ce que nous sert la caste et ses affidés.
    De “La Russie déjà en situation de défaut de paiement” à “La directrice générale du FMI a déclaré qu’elle « ne spéculerait pas sur la probabilité d’un défaut de paiement ».
    Et au final : “Jusqu’à présent, il est impossible de statuer à ce sujet.”
    Ce n’est pas parce que l’on a rien à dire que…
    Cordialement

  3. Omission préjudiciable à la compréhension du sujet: les fonds en euros et dollars de la banque centrale russe ont été Bloqué aux USA et en Europe donc celle-ci ne peut faire un paiement dans ces monnaies! On est dans la situation où un créancier vous demande de payer après avoir pris votre pognon de force : c’est du vol

  4. Ha ha aujourd’hui 6 avril, on se rend bien compte de la pauvreté de la pensée “du bien”.
    Achetez vos roubles pour payer gaz et pétrole russes ou n’en achetez plus mais attendez vous à un récession sévère.
    Quelle bande de bonimenteurs, depuis plus de deux ans maintenant ils polluent l’espace public de leurs mensonges !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer