Maitre Risacher : “En tant qu’avocate, je ne peux pas me taire devant la violation des libertés”

Maître Nancy Risacher, avocate, nous a exposé son combat en faveur des non-vaccinés du Grand-Est. Elle annonce un recours devant la Cour Administrative d'Appel de Nancy en faveur de 15 soignants suspendus déboutés par le tribunal administratif. Son interview est l'occasion de préciser le sens de son action et son attachement aux libertés fondamentales.

Le tribunal administratif de Nancy vient de rejeter la demande d’annulation de suspension de quinze soignants. Ces demandes ont été rejetées par voie d’ordonnance, donc sans audience devant un juge, et sans motivation. Devant un tel déni de justice, Maitre Nancy Risacher décide de soutenir ses clients jusqu’au bout.

Quand les avocats décident de financer eux-mêmes l'action des soignants suspendus

Le Tribunal administratif de Nancy a rejeté d’un revers de la main les vingt-deux arguments soulevés par les deux avocats sur l’illégalité de la suspension, sans prendre la peine de donner plus ample explication. Circulez il n’y a rien à voir, vous n’aviez qu’à vous faire vacciner !

Face à un tel mépris, l’on peut deviner l’humiliation ressentie par les requérants, qui se trouvent déjà dans une situation injuste et précaire. Comment demander à des soignants laissés sans rémunération de payer une nouvelle procédure ? avec un risque d’avoir affaire une nouvelle fois à une juridiction manquant cruellement d’empathie ?

Maitre Nancy Risacher et Maitre David Guyon, avocats partenaires dans la défense des soignants suspendus, ne comptent pas abandonner leurs clients.

En finançant eux-mêmes la procédure d’appel devant la cour administrative d’appel, les deux avocats croisent les doigts pour faire entendre la cause des soignants – mais ils sont prêts à aller ensuite devant le Conseil d’Etat, et jusqu’à la Cour Européenne des droits de l’homme si nécessaire.

Bravo à eux pour leur combat et tout notre soutien aux quinze soignants qu’ils représentent.

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
131 Shares:
7 commentaires
  1. Le principal responsable se représente sans aucun scrupule à la Présidence et
    semble réunir encore de chauds partisans qui se foutent éperdument que des citoyens
    soient traités de façon ignoble. Ils préfèrent s’attendrir sur le sort des Ukrainiens,
    c’est ” tendance ” …

  2. Et que dire de tous ces jeunes étudiants en santé pour qui le rêve s’est brisé en plein vol ! C’est le cas de ma fille qui a obtenu courageusement le concours kiné après deux années de covid épuisantes et qui se retrouve interdite de poursuite d’étude…Mais tout le monde s’en fout ! Ce monde est désespérant !
    Merci à tous ceux qui se battent pour la VERITE ! De tout coeur…

  3. Il est extrêmement regrettable et très interrogeant que des « vedettes » et autre « ténors » censés de – persistent à utiliser le mot « vaccins » quand il s’agit d’« IGE (injections géniques expérimentales) » à très grande échelle internationale ; c’est contre-didactique,

    Il est vrai que la men ta ble ment les sus-évoqués ne savent pas encore que le menteur tricheur plagiaire Louis Pasteur était un sale type non admirable et tiennent à se dire « pas contre les vaccins » à la différence de trop peu de médecins courageux (parfois auteurs de livres précieux) de la planète entière depuis plus de dix décennies.

    Pour être efficace il importe d’avoir le souci du juste mot pour la juste chose, le souci des mots pesés pour éviter d’accroître, voire pour contribuer à réduire, les maux pesants.

     Et le souligner sans cesse est un combat militant qui en vaut d’autres, voire conditionne le succès des autres parce que ce souci est ou au moins semble absent  chez  beaucoup  d’intervenants, dans des commentaires d’articles de presse en particulier, sinon dans les articles eux-mêmes, à propos de tous les grands sujets sociétaux , politiques inclus bien évidemment. Et c’est bien souvent le cas de beaucoup de nos vecteurs d’opinions et/ou de décisions.

  4. Merci Maître de poursuivre notre combat. Je vous confirme bien l’objectif de mise à mort dans tous les sens du terme des soignants dicidents. Situation similaire dans l’éducation nationale ou quelques soignants psychologues et infirmiers subissent le même supplice, même la rupture conventionnelle nous est refusée. La boîte de pandore est ouverte, si personne ne réagit les maux vont peu à peu s’inviter dans la vie quotidienne et toucher à plus ou moins long terme tout le monde..

  5. Vivre en France devient intolérable avec une justice aux ordres qui se fout des lois quelle bafoue ouvertement tous les jours sans complexe
    Mais pincez moi, la persécution des français et des soignants en particulier va durer jusqu’à quand ?
    Et pour moi le pire de tout c’est que des français vont vouloir remettre ce gouvernement nauséabond au pouvoir
    Autant dire ils cherchent la corde pour se pendre
    Bravo à cette avocate qui ne se laisse pas abattre, même si la CEDH est corrompue jusqu’à l’os par Georges Sot Rosse qui y a placé ses employés….

  6. Et que dire des Francais malade en ALD qui doivent être suivis dans des centres ou par des spécialistes ou on leur demande chaque jour un Pass qu’il faut payer sinon ils ne te prennent pas? Comment en étant en ALD avec si peu de revenu tu peux te payer un test à 25€/jour? C’est tout juste du raquette de l’état d’avoir pris des charges à une personne qui travaille depuis ses 18 ans et qui à 54 ans n’a plus le droit de se soigner et de la non assistance de personne en danger.
    Il faut virer tous ses LREM et ceux qui ont voté le pass.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer