Ukraine : récits contradictoires sur le massacre de Bucha

Officiellement, nous sommes condamnés à dénoncer un quasi-génocide à Bucha, en Ukraine, où les rues seraient jonchées de cadavres laissés par l'armée russe. Petit problème : dans cette guerre urbaine livrée devant les téléphones portables des civils et des soldats, les récits officiels produits jusqu'à vendredi ne parlaient pas de massacres dans les rues. Ce massacre a donc eu lieu ce week-end, à un moment où l'armée russe avait abandonné le terrain...

Les images de Bucha ont évidemment choqué (nous produisons un article par ailleurs sur l’engouement occidental à dénoncer un crime sans témoin attribué sans preuve à l’armée russe). Ce dimanche, les cadavres laissés dans les rues ont provoqué un choc psychologique en Occident tout à fait légitime et compréhensible. 

Elles ont été diffusées le 3 avril, c’est-à-dire 4 jours après le départ des troupes russes. 

Pour mémoire, Bucha se trouve à 5 kilomètres de cette immense ville qu’est Kiev, à 15 kilomètres de son hypercentre historique. Bucha est l’équivalent de Nanterre pour Paris, c’est-à-dire une ville de banlieue (40.000 habitants) très proche du coeur administratif du pays. 

À quoi ressemblait Bucha quand les Russes sont partis ?

Pas de chance pour la propagande ukrainienne : entre le mercredi 30 mars, jour où les Russes sont partis, et le dimanche 3 avril, jour où les réseaux ukrainiens ont diffusé les images de boucherie, des journalistes et des photographes se sont rendus à Bucha et en ont rapporté des compte-rendus… très différente de ce qui nous est servi aujourd’hui. 

Ainsi, on trouvera le site Human Rights Watch les images très détaillées de Bucha publiées le jour de sa “libération”. Nous en reproduisons la une ci-dessus. 

Comme on peut le lire dans cet article pro-occidental en anglais, on y parle de la dévastation de la ville, par le menu… mais pas un mot sur un charnier de 400 civils les mains ligotés dans le dos, abandonnés dans les rues à la vue de tous. 

Comme c’est bizarre !

Le maire de Bucha n’avait rien vu le 31 mars

Autre problème, l’agence de presse ukrainienne Interfax n’avait, le 31 mars, absolument rien vu sur place, pas plus que le maire de Bucha, en principe assez bien placé pour savoir ce qui s’était passé dans sa ville jusqu’à jeudi dernier…

“Dear friends and Bucha community! March 31 will go down in the history of our settlement, the entire territorial community, as the day of liberation from Russian orcs, Russian occupiers by our Armed Forces of our settlements,” the mayor said in a video statement posted on the Facebook page of Bucha City Council.

On notera l’expressoin “d’orcs russes”, qui appartient à la sémantique néo-nazie ukrainienne courante sur les publications de cette mouvance (ou l’orc le dispute au “porc russe”). 

Irpin “libérée” dès le 28 mars

Pour ceux qui n’auraient pas en tête la géographie de cette banlieue de Kiev, voici une petite carte qui montre la proximité entre Bucha et Irpin :

Il se trouve que, toujours selon Interfax, Irpin avait été “libérée” dès le 28 mars. Le maire de la ville avait alors annoncé le début d’une opération de nettoyage dans les rues. 

Les récits officiels ukrainiens indiquent donc que l’armée russe s’est retirée d’Irpin et de Bucha la semaine dernière, soit trois jours au moins avant le prétendu “génocide” de Bucha. Visiblement, le 31 mars au soir, aucun massacre de masse n’y avait été constaté.

Que s’est-il passé durant le week-end ?

De façon assez étonnante, Interfax lance une nouvelle information vendredi dernier : elle émane du secrétaire général de la ville, et non du maire (dont on a vu qu’il avait annoncé triomphalement le départ des troupes russes la veille) qui avertit qu’il est dangereux de se promener dans Bucha. 

“At the same time, a large number of sabotage groups remain, as well as the Russian military, disguised as civilians, and in fact continue to resist”

L’armée russe en uniforme avait donc quitté la ville, mais des “saboteurs” et des “militaires russes déguisés en civils” étaient encore présents. 

Sont-ce ces saboteurs ou ces militaires déguisés qui ont massacré la population, ou bien sont-ils les cadavres étalés dans les rues, tués par les militaires ukrainiens ?

Il est impossible de le dire aujourd’hui et bien téméraire est celui qui est capable de le dire. 

Lire les informations Telegram

Pour lire ces informations, vous avez besoin d'être abonné à Telegram, dont le téléchargement est très simple. Nous diffusons des informations sensibles plusieurs fois par jour sur le fil Telegram Rester libre !
IMPORTANT
349 Shares:
40 commentaires
  1. “le site Human Rights Watch les images très détaillées de Bucha le jour de sa “libération”. Nous en reproduisons la une ci-dessus. ”
    Ce récit fait référence a une période datant du début Mars.

  2. Je suis allé lire le long article sur le site Human Rights Watch. En fait, il s’agit d’un récit qui relate le témoignage d’une femme dont le mari aurait été tué lors de l’invasion de la ville par les forces russes. Mais ce récit est absolument invérifiable, on ne sait même pas si l’auteur de l’article, Yula Gorbunova, est sur place. De plus, je n’ai pas remarqué que ce site ait publié des articles sur ce que faisaient les troupes néo-nazies d’Azov dans le Donbass depuis 2014 : aucun témoignage d’Ukrainiens russophones ayant subi les exactions de ces troupes, rien sur les crimes commis par ces troupes. Human Rights Watch fait partie de ces organisations sous obédience états-uniennes qui ont l’indignation fort sélective.
    De plus, la chronologie des informations de l’agence Interfax semble témoigner d’une belle opération d’intoxication. Alors que tout allait bien le 31 mars, d’un seul coup apparaissent des militaires russes déguisés en civils, qui se sont empressés de se livrer à des crimes de guerre contre les populations civiles. Victimes dont on voit effectivement certaines se relever après le passage de la caméra.
    On nous refait le coup de Timisoara.

  3. Parce que oui l’armée française s’est livrée à des exactions en Algérie, en réplique … après avoir entendu pendant des heures les cris de leurs camarades torturés par le camp averse, alors il faudrait reprendre la chronologie et les lieux probables ou ces soldats russes ont été capturés, torturés , et dont les vidéos avec leur identité ont été diffusées. Souvenez vous de la minute de silence et l’indemnisation proposée par Vl. P. Et HRW en parle …timidement:
    https://www.bfmtv.com/international/ukraine-human-rights-watch-denonce-de-possibles-crimes-de-guerre-envers-des-prisonniers-russes_AD-202204010450.html

  4. “Tous parlent de la barbarie du camp d’en face, de leurs camarades émasculés, dépecés, des massacres de musulmans pro-français, …l’un d’entre eux a voulu resté anonyme car n’avait pas encore osé révéler à sa fille ce qu’il avait vu et ce qu’il avait fait en Algérie.” Mon père, à la retraite lui a osé m’en parler. Alors j’ “imagine” , en ces temps d’immédiateté de l’information et de… propagande .
    https://www.lexpress.fr/culture/livre/l-ennemi-intime_806324.html

  5. Quelqu’un de censé peut m’expliquer ce que l’Ukraine aurait à gagner d’une telle mise en scène :
    – soit les gens ne sont pas réellement morts, et vu le nombre de reporters sur place et les enjeux internationaux, la théorie du complot est tout bonnement impossible ;
    – soit ils sont réellement morts, massacrés par les… Ukrainiens. Auquel cas, si cela était démontré, l’UKraine signerait son arrêt de mort puisqu’elle perdrait toute crédibilité, et offrirait à la Russie l’occasion d’exterminer la population ukrainienne en toute impunité, puisqu’ils auraient beau jeu de rappeler que l’Ukraine est la championne de la mise en scène.

    Concernant les Russes, on sait depuis assez longtemps qu’ils ne font pas dans la finesse en période de guerre (et de paix également) : massacre de KAtyn en 1941, exactions contre les civils à Berlin en 1945, massacres à Grozny et Alep… Régime soviétique qui a assurément causé la mort de plusieurs dizaines de millions de personnes… Alors, le passé ne parle pas vraiment pour eux…

    Dernier point à vous messieurs qui doutez de tout, dès lors que cela est issu des médias occidentaux que vous haïssez : pourquoi ne pas regretter que les médias russes ne puissent s’exprimer (un peu) librement… Vous passez votre temps à honnir la presse occidentale mais jamais je ne lis, ni parmi les plumes alertes de ce courrier – MM. Verhaeghe et Husson – ni parmi les commentateurs, des critiques quant à l’absence de presse libre en Russie…

    Répondre moderated
    1. ” Quelqu’un de censé peut m’expliquer ce que l’Ukraine aurait à gagner d’une telle mise en scène ? ”

      Il faut que la vérité macronienne gagne les élections françaises, c’est tout.
      Et comme la vérité macronienne est une #FakeNews permanente depuis 2017, ils se disent que, juste avant les élections françaises, un mensonge supplémentaire (comme à Timisoara), cf. “le brouillard sur le théâtre des opérations”, peut faire pencher la balance en faveur de l’omerta (Pfizer, McKinsey, etc.) de la Commission Européenne alignée sur l’OTAN.

      Macron joue son dernier joker avec la Guerre russo-urkainienne.
      Il sait pertinemment bien qu’il a choisi le mauvais cheval, puisque son projet est une machination davosienne – le GREAT RESET -, puisqu’il est établi que le conflit russo-ukrainien été attisé par les USA-CIA-MacKinsey depuis 2008 pour séparer la Russie de l’Europe de l’Ouest. Association géographique naturelle que les USA ont tout fait pour déstabiliser afin que l’UE reste dans le giron de l’OTAN et des USA.

      Les mondialistes progressistes, après la liste interminable et abominable des Crimes contre l’Humanité commis lors de la crise sanitaire du Covid-19, sont dos au mur de leurs mensonges, et Macron est une de leurs dernières pièces encore valides sur l’échiquier… S’il tombe, la partie est finie.

      Toute cette stratégie de communication résolument abjecte, de toute évidence mise en scène par McKinsey, est un dernier contrefeu, car il y a péril en la demeure en France avec la révélation de tous les scandales en cours à quelques jours du premier tour : #LancetGate, #PfizerGate, #McKinseyGate, #RotschildGate, #UkraineOTANGate, #CapGeminiGate, #AlstomGate…

      Vous imaginez bien que depuis la victoire massive d’Orban hier en Hongrie, les mondialistes sont aux abois… Il fallait un contrefeu de toute urgence, car là, c’est un incendie de prairie avec vent défavorable qui est en train de ravager – totalement ? – la stratégie mondialiste de McKinsey-CIA-OTAN-Pfizer-UE !

    2. Vous avez peut-être oublié les massacres de Belgrade commis par l’OTAN !
      Et les (faux) massacres de Timisoara mis en scène par l’UE !
      Et aussi les (vrais) Crimes contre l’Humanité commis par les amis de Kouchner, Biden, Juppé, Macron, etc. !

      Je vais de ce pas vous rafraîchir la mémoire par un florilège de photos de grandes effusions amicales… Car la collusion des occidentaux, de la France, avec les factions néo nazies n’est pas « une vue de l’esprit »… Elle rempile aujourd’hui dans ses alliances « lamentables » avec le Régime ukrainien et son désormais célèbre Bataillon Azov.

      Donc arrêtez de faire la morale au site du Courrier des Stratèges, ses rédacteurs et lecteurs, qui ne sont que dans une recherche de vérité, TOUTE LA VÉRITÉ, contre les contrefacteurs de la vérité officielle qui n’est aujourd’hui que celle du “Camp du Bien”… Triste “Camp du Bien”, en effet, que celui des disciples des Crimes contre l’Humanité, bis repetita placent !

      Le Camp du Bien occidental, “tous au chevet de l’admirable chef du Kosovo”…

      Hashim Thaçi : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Hashim_Tha%C3%A7i

      Hashim Thaçi / Bernard Kouchner : https://www.google.com/search?q=hashim+tha%C3%A7i+kouchner&client=firefox-b-m&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwjus4PryeP2AhVQUxoKHdeVCygQ_AUoAnoECAEQBA&biw=845&bih=1233&dpr=2

      Hashim Thaçi / Alain Juppé : https://www.google.com/search?q=hashim+tha%C3%A7i+jupp%C3%A9&client=firefox-b-m&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwidkpydyuP2AhUF3xoKHZRrCSgQ_AUoAnoECAEQBA&biw=727&bih=1061&dpr=2

      Hashim Thaçi / Emmanuel Macron : https://www.google.com/search?q=hashim+tha%C3%A7i+macron&tbm=isch&ved=2ahUKEwjEh9KGyuP2AhWCaPEDHR9DAJcQ2-cCegQIABAA&oq=hashim+tha%C3%A7i+macron&gs_lcp=CgNpbWcQA1DkCFjHKWDtMmgAcAB4AIABZ4gBngeSAQQxNC4xmAEAoAEBqgELZ3dzLXdpei1pbWfAAQE&sclient=img&ei=R-w-YoTIGILRxc8Pn4aBuAk&bih=1233&biw=845&client=firefox-b-m

      Hashim Thaçi / Joe Biden : https://www.google.com/search?q=hashim+tha%C3%A7i+biden&tbm=isch&ved=2ahUKEwir4OOG0vr2AhW0QfEDHadMCVgQ2-cCegQIABAA&oq=hashim+tha%C3%A7i+biden&gs_lcp=CgNpbWcQA1CqCViSDGCeE2gAcAB4AIABP4gBnAGSAQEzmAEAoAEBqgELZ3dzLXdpei1pbWfAAQE&sclient=img&ei=rQNLYuvVCbSDxc8Pp5mlwAU&bih=1061&biw=727&client=firefox-b-m

    3. @pravda
      Au moins on ne pourra pas vous reprocher de ne pas faire honneur à la réputation de votre pseudo ! Cependant, si vous pouvez recommander un titre de presse occidentale qui puisse être honnêtement qualifié de libre, alors je crois que nombre d’entre-nous seraient preneurs. Depuis maintenant plus de deux ans, c’est sur la toile et notamment ici que se trouve l’information libre au moyen de nouvelles recoupées, d’analyses consciencieuses et de conclusions effectivement raisonnables.
      Vous me rappelez Albert, le “lecteur du Monde” de Campagnol qui se croit bien informé, mais que l’angoisse étreint de rater quelque chose dès lors qu’il est exclu de ce qu’il se dit ailleurs, ceci expliquant pourquoi vous vous retrouvez ici.

    4. Lisez les réactions de tout le camp pro-Etats-Unis et vous verrez ce que l’Ukraine a à gagner de cette mise en scène. Macron qui “tweete” que “Poutine devra être jugé pour crimes de guerre”. Quant au nombre de reporters sur place, je vous rappelle qu’ici, en France, dans notre grande et belle démocratie républicaine, le gouvernement fait tout pour que seule l’information qui conforte sa position soit exprimée et il faut avouer que toute la presse qu’il subventionne, via nos impôts, va bien au delà de ses souhaits.
      Que les soldats russes n’aient pas une grande réputation de poètes, soit ! il faut reconnaître que la Russie n’a pas la puissance hollywoodienne pour faire croire que des guerres pour le pétrole sont des guerres pour la liberté. Encore une fois, l’Amérique a le droit de larguer des bombes où ça lui chante, un président américain peut assassiner autant qu’il veut via des drones, on lui remet même le prix Nobel de la paix, et tout ça à des milliers de km de leurs frontières. Mais si la Russie, qui depuis plus de 20 ans, répète qu’il faut arrêter de venir la chatouiller sur ses frontières, réagit enfin, c’est le drame. Oui, la situation des Ukrainiens est dramatique mais pas moins que ne le fut celle des habitants de Belgrade en 1998, ou des Irakiens ou des Afghans. Quant aux massacres perpétrés soit-disant par l’armée russe à Alep, on parle du bilan américain ? Franchement, ça commence à bien faire toute cette hypocrisie.

    5. La différence entre la presse russe et la presse occidentale c’est que les russes savent qu’ils font de la propagande alors que les médias occidentaux ne s’en rendent pas compte. Quant à vous Monsieur qui faites le lien entre les massacres des soviétiques pour expliquer ce que feraient les russes aujourd’hui. Je vous pardonne, vous ne savez pas ce que vous dites…Viêt-Nam, Irak, Serbie etc…

  6. Ah.. parce qu’en plus d’être fâché avec la presse occidentale et manifestement ce qui est appelé la caste mondialisée, ce site recèle également des antisémites ? Est-ce votre cas M. Paingaud? Ou juste antisioniste ?

    1. Quand le CRIF gouverne une partie de la FRANCE dans l’ombre contre ses intérêts, je suis anti-sémite, et je t’emmerde.
      Quand Fabius glorifie la racaille bestiale jihadiste parce qu’elle nuit à Bachar Al Assad, ce qui complaît à ISRAEL, et dessert la FRANCE, est-ce qu’il est anti-goyes ?
      Quand BHL et J.Dray expriment en permanence leur haine du peuple français blanc chrétien, ça semble te convenir d’avantage.
      Anonyme policier de la pensée, donne ton vrai nom vérifiable.

  7. M. Servenière… si je suis votre raisonnement, c’est Macron, pour être réélu, qui serait l’instigateur de ce que la presse occidentale nomme le massacre de Bucha ? Ou Macron ne fait que surfer sur un massacre existant pour gagner des points pour les élections ? je n’ai pas bien saisi.

    1. C’est vous qui posez les questions ! Et c’est votre réflexion qui vous apporte les bonnes réponses… Ce faisant, comme observateur extérieur silencieux, je me contente de suivre votre cheminement intellectuel sur le divan… C’est bien, votre névrose progresse positivement, vous sortez petit à petit de votre camisole intellectuelle. En thérapie, on dit qu’il faut des chocs pour sortir de sa prison intérieure – exemples notables des aliénations postérieures aux Syndromes de Stockholm. Chacun doit les subir dans sa vie, car les programmations mentales de l’enfance, du milieu d’origine, des clans et des tribus, sont des chaînes pour tous.

      La liberté est un combat perpétuel, jamais véritablement gagné.
      La recherche de vérité est son arme de prédilection.

  8. 1. J’ai passé plus d’un an comme casque bleu en ex-Yougoslavie, dont 6 mois à Sarajevo et 4 mois comme chef de corps.
    2. J’ai personnellement assisté à ce genre de mise en scène par les assiégés à Sarajevo. En particulier sur le trajet entre l’aéroport et la résidence du général Morillon, trajet suivi par tous les journalistes et les “visiteurs” susceptibles d’émouvoir et de mobiliser l’opinion publique mondiale en faveur des assiégés. Ces derniers rassemblaient des cadavres divers et les déplaçaient spécialement à des endroits bien visibles le long de la route pour susciter l’effet escompté. Puis élaboraient le “narratif” voulu pour constituer un bon article.
    3. Les assiégés installaient un mortier sur le toit de l’hôpital universitaire et bombardaient les positions des assiégeants jusqu’à ce qu’ils répliquent. Alors on faisait venir les journalistes pour leur montrer comme les méchants assiégeants tiraient sans vergogne sur l’hôpital.
    4. Tout ce cinéma fait partie de l’enjeu médiatique habituel de chaque guerre: celles-ci se gagnent autant dans l’opinion mondiale que sur le terrain. Il convient d’être particulièrement prudent avant d’accuser qui que ce soit: il y a très souvent manipulation. La pitié et les émotions occultent souvent la froide vérité. Et même lorsque une enquête internationale est diligentée, la composition de l’équipe d’enquête doit être surveillée de près pour assurer une véritable objectivité, sinon on aboutit systématiquement à un résultat tout sauf neutre. Pour ne pas dire contraire à la vérité.

    1. Vous décrivez par le menu la méthode des Palestiniens de Gaza depuis 40 ans…
      Merci, le terrain parle.

      Par contre, aura-t-on la confirmation de vos analyses avant le deuxième tour de la Présidentielle française, car là est le seul objectif de communication en flux tendu à 3 jours comme chez E.Leclerc, afin que la Présidence tournante de l’UE actuelle (France) jusqu’au 1er juillet 2022 ne soit pas dynamitée dans ses manipulations et autres #FakeNews incessantes depuis 2017, et l’UE-OTAN-CIA par la même occasion…

      On verra dans les urnes le 24/04/2022 si les mougeons ont été embarqués par l’hameçon de la comm’ démoniaque de McKinsey… Wait & see!

      Après 2 années de mensonges/manipulations incessant(e)s, il est probable et possible que la corde soit enfin usée, et qu’elle pète ! Si les abstentionnistes se réveillent et se déplacent aux urnes, ils sont cramés.

  9. Que le massacre existe ou pas, l’information est acceptée et avalisée par les dirigeants occidentaux, ce qui met de facto un terme aux négociations de paix, selon Zelenski. De son côté, Macron annonce dans son discours du 2 avril que “face au retour des empires”, une union européenne forte doit de constituer, dont il espère bien devenir l’empereur. et à laquelle il espère bien incorporer l’Ukraine qui fit partie, dans les années 450, de l’empire d’Attila.

    1. Qui va désormais pouvoir croire que tout cela n’est pas une énorme séquence supplémentaire dans la manipulation de masse que subissent les populations mondiales depuis le début du Covid-19 (et sans doute bien avant), afin de promouvoir le GREAT RESET du Grand Gourou de Davos ?

      On hurle toujours au complotisme contre celui qui recherche les arcanes cachées de la vérité !

      Mais en fait, doté de la plus simple logique, quand on construit un immeuble ou une ville, depuis l’enfance, il y a un plan détaillé. Regardez Haussmann, a-t-il pu relooker la moitié de Paris au doigt mouillé ? Non, il avait un plan détaillé.

      Je relis en ce moment Fortitude (Lapierre & Collins) et Dette d’Honneur (Tom Clancy), les livres les plus particulièrement usés de ma bibliothèque… Leur lecture permet d’admettre l’impensable.

      Donc, pourquoi refuse-t-on toujours d’admettre qu’un plan détaillé ait pu être pensé et mis en place depuis longtemps – GREAT RESET – pour imposer au monde une nouvelle forme de société idéale (capitalisme de connivence communisto-écologique), quand l’ancien modèle promu à la suite des Accords de Bretton Woods était en train de péter par toutes ses coutures, perclus de dettes et de thromboses multiples ?

      Pourquoi refuse-t-on honnêtement l’idée du plan d’ensemble ?
      Alors qu’on est capable de fabriquer aujourd’hui des modèles logiciels météorologiques qui pensent à toutes les issues scénaristiques ?
      Il faudrait être fou de penser qu’on n’est pas du tout capable aujourd’hui d’imaginer un tel scénario ? Surtout avec l’aide de l’IA !
      Donc moi je pense – je suis de plus en plus persuadé vers certain – qu’on est tous victime de ce scénario depuis que Macron est arrivé au pouvoir, car il est notoirement une pièce maîtresse du GREAT RESET en question…

      Innombrables photos prises avec Bill Gates, Mark Zuckerberg, Le Doler Club, Pfizer, McKinsey, Klaus Schwab, George Soros…

      Les preuves multiples abondent des entrevues réalisées.
      Et pourquoi ces gens auraient-ils pris RDV ?
      Pour boire un café ?
      Pour admirer les travaux faits à l’Élysée depuis 2017 ?

      Non, la lucidité est d’admettre que quelque chose d’anormal est en germe.
      Et c’est être saint d’esprit que chercher de toutes nos forces ce qui se trame réellement au sommet du monde.
      Les preuves multiples des forfaits accomplis par ces criminels abondent.

  10. Les prétendus “morts” qui jonchent les rues de cette mise en scène sordide sont encore capables de bouger les bras et de se relever après le passage de la caméra…
    Tout est bidon

  11. Bonjour,
    pour information, vous écrivez :”Elles ont été diffusées le 3 avril, c’est-à-dire 4 jours après le départ des troupes russes. ”
    Vous trouvrerez ci-après un tweet en date du 1er avril avec une vidéo de corps dans les rues.
    https://twitter.com/ViktoriiaUAH/status/1509985789404459011
    Vous écrivez :”Ainsi, on trouvera le site Human Rights Watch les images très détaillées de Bucha publiées le jour de sa “libération”. ”
    Mais l’article où toutes les photos sont datées ne comporte que des photos de début mars. Votre formulation est trompeuse.
    Concernant le maire, l’article et la vidéo ont été publiés le 1er avril et pas le 31 mars. Elles ont d’ailleurs été publiées après l’article que vous mentionnez sur les dangers à Bucha qui persistent le 1er avril.
    Vous parlez d’Irpin à un moment. On trouve aussi sur l’agence Interfax un article du 30 mars qui parle des nombreuses victimes civiles à Irpin et qui dit que la ville est encore dangeureuse et constamment sous le feu russe depuis Bucha notamment.
    Vous partez du principe que les russes sont partis le 30 mars de Bucha uniquement sur la base des déclarations russes.
    Par ailleurs, le NYT a rapporté dès le 2 avril des allégations sur Bucha avec photos en préçisant que pour l’instant, ils ne pouvaient pas le corroborer.
    Votre article mériteraient de nombreuses corrections et me semble, pardonnez moi, à charge.

    1. @ B Le Marechal.. vous faites un travail de confrontation intéressant, mais malheureusement totalement vain. La plupart des gens qui laissent des commentaires sur ce site (j’espère sincèrement que cela n’est pas généralisable à tous ceux qui le lisent) ont leur vision de l’histoire, et quoi que vous puissiez essayer de démontrer, ils vous rétorqueront que cela ne prouve rien :
      – tout découle d’un vaste coup monté (un complot) fomenté par les USA / OTAN avec la complicité vassalisée – plus ou moins consciente – de l’ensemble des nations occidentales .. à l’exception de la bienheureuse Hongrie, qui avec Orban, bénéficie d’un visionnaire , et de la Serbie (mais je ne suis pas certain qu’on puisse considérer la Serbie comme une nation occidentale selon leurs critères, mais vu que leur président cherche à intégrer l’UE peut-être que si);
      – la Russie est tout à fait légitime à attaquer (“libérer” selon certains) l’Ukraine, qui est un régime fascisto-nazi (pas très clair) corrompu (la Russie non, c’est bien connu), à la légitimité historique douteuse, ne constituant pas, à leurs yeux, une véritable nation (plusieurs langues, etc…) et surtout projetant d’attaquer le Donbass pour y commettre un génocide sur les populations russophones (le fait que à part l’ouest de l’Ukraine, autour de Lviv, anciennement polonais, l’ensemble du territoire est globalement russophone, yc Kiev… ne revêt aucune espèce d’importance);
      – les soit disants massacres russes en Ukraine, quel que soit le mode opératoire (bombardement des immeubles, exécutions individuelles) sont :
      * soit des inventions de la presse occidentale
      * soit le fait des nationalistes nazis kieviens ou uktrainiens, qui en bons nazis n’hésitent pas à tirer sur leurs compatriotes pour faire accuser ces pauvres russes innocents de tous les tourments dont on les accable
      – la preuve que l’ensemble de la presse occidentale ne peut que mentir se trouve dans les mensonges antérieurs (Timisoara en 1989, Koweit en 1991, intervention de l’OTan en ex-Yougoslavie dans les années 90, de l’Irak en 2003… a été aussi évoqué la Libye et la Syrie mais là c'”était plus brumeux..
      – le fait que de nombreux reporters, de pays différents (mais tous non russes) témoignent des atrocités n’a aucun crédit à leurs yeux, puisque dès lors qu’ils 1. sont occidentaux, 2. adhèrent à la pensée dominante (cad , en bref, ne croient pas qu”il y ait un complot mondialisé), ils ne peuvent être crus.
      – quand bien même la Russie serait effectivement un peu violente, il faut rappeler que les USA aussi … ailleurs et à une autre époque… et dès lors qu’on ne s’était pas indigné des attaques US (irak, afghanistan, libye, syrie, belgrade…), ils ne voient pas pourquoi ils s’indigneraient de la violence supposée des Russes

      Et puis aussi, pour certains : antisémites, homophobes, ne supportant que peu la contradiction, insultants dès qu’on remet en cause leur vision de l’histoire et des évènements, considérant l’occident comme décadent en raison notamment de la liberté de genre et de la gay pride..

      On m’accusera d”être au mieux caricatural (mais il y a de la matière faut dire), mais plus vraisemblablement d’être un suppot de BHL (dont soit dit en passant j’approuve ces coups de colère mais trouve pathétique sa mise en scène à Odessa… les Ukrainiens ayant sincèrement besoin d’autre chose en pareil malheur).

      Bref, passé les 1ers dégouts (c’est compliqué au début d’admettre qu’en France, pays de (supposée) liberté, certains, sur ce site ou ailleurs, relaient la propagande russe sans vergogne et surtout sans filtre, ca devient sociologiquement intéressant avec le recul. Ces gens se complaisent dans leur vérité (je n’ai pas écrit “leurs mensonges”) et ne supportent que peu pas la contradiction. Mais je vais finir par une note optimiste : j’ose espérer que les quelques commentateurs ne représentent pas l’ensemble des lecteurs et qu’il ne s’agit que des plus radicaux d’entre eux..

  12. @ Le Maréchal

    Pour quelqu’un qui nous en met plein la vue avec la chronologie, les sources de la chronologie, l’interprétation des sources, etc. , votre référence principale, finalement, est comme d’habitude dans inénarrable camp “objectif” le New York Times, qui est à peu près la somme du Monde, de l’Express, et de Marianne en matière d’information “désintéressée” .
    L’affaire Hunter Biden et le NYT ça vous dit quelque chose ?
    Si non, vous devriez y réfléchir.
    Vous pourrez toujours revenir nous donner des leçons après.

    1. En même temps Monsieur Paingaud, tout le raisonnement de l’auteur est, je cite :
      “Pas de chance pour la propagande ukrainienne : entre le mercredi 30 mars, jour où les Russes sont partis, et le dimanche 3 avril, jour où les réseaux ukrainiens ont diffusé les images de boucherie, des journalistes et des photographes se sont rendus à Bucha et en ont rapporté des compte-rendus… très différente de ce qui nous est servi aujourd’hui.”
      Hors, on a au moins une vidéo sur twitter le 1er avril (ce qui est pour moi ma référence principale au passage) et des photos sur le NYT le 2 avril. Libre à vous de penser que c’est une opération de propagande, mais la démonstration de l’auteur est à revoir.
      Juste une question. Pouvez-vous infirmez une des remarques que je fais?

  13. Le point de vue très pertinent et circonstancié du Donbass Insider, qui corrobore les doutes du Courrier des Stratèges : https://www.donbass-insider.com/fr/2022/04/04/ukraine-le-massacre-de-boutcha-un-timisoara-a-lukrainienne/

    J’ai trouvé ce site depuis l’article de Henri Dubost sur RL : https://ripostelaique.com/le-faux-massacre-de-bucha-un-remake-de-timisoara.html

    Articles qui confirment, puisqu’il n’y a aucune remise en cause des sources de Zelinski le manipulateur ami du Bataillon d’Azov, que les médias mainstream français sont une nouvelle Pravda à la solde du dictateur du 55.

    Conclusion de l’article de Donbass Insider : “Comme on peut le voir cette affaire du massacre de Boutcha ressemble furieusement à celle des charniers de Timisoara, mais à la sauce ukrainienne. Il est clair qu’il faut une enquête internationale impartiale et rapide sur ce qui s’est passé à Boutcha. Mais il semble que cela n’est pas à l’ordre du jour, les Occidentaux refusant la demande de la Russie d’organiser une réunion urgente du Conseil de Sécurité de l’ONU sur ce qui s’est passé à Boutcha.”

  14. @ Le Maréchal
    Ce cher monsieur Pingaud, qui n’hésite pas à se déclarer antisémite, n’amène aucune preuve.. il conteste juste, et en permanence, la crédibilité de ceux – qui sont quand même assez nombreux il faut le souligner – ne pensent pas comme lui…

  15. @ Le Marechal

    Vous ne répondez pas :
    L’affaire Hunter Biden et le NYT ça vous dit quelque chose ?
    Par ailleurs,
    1 si une vidéo du 1 Avril sur Twitter était décisive, ça se saurait depuis longtemps ;
    2 les photos satellites du NYT montrent à la rigueur des corps étendus dans une rue ; des scènes fabriquées avec des corps étendus qui se rélèvent après la prise de vue, il doit y en avoir au bas mots quelques dizaines de milliers.
    3 Dimitri de Koschko (Français) avait averti qu’il y aurait des massacres entre Ukrainiens, compte tenu de l’ouverture totale des prisons agréée par Zelenskyy, et de la fourniture d’armes individuelles à qui viendrait les chercher.

    Je n’ai pas de temps à gaspiller.

    1. Alors, on va être clair. Hunter Biden et le NYT, ça ne m’intérresse pas. J’y connais rien et honnêtement, je m’en fous un peu.
      Donc, n’ayant que peu de temps à gaspiller moi aussi, je repose la question.
      Pouvez-vous infirmez une des remarques que je fais?

  16. @Le Marechal

    Vous les infirmez vous-mêmes, puisqu’elles reposent essentiellement sur le NYT qui est passé de média pro-cosmopolite avant l’affaire Hunter Biden, à média en collusion avec les néo-conservateurs après :
    Blinken, Nuland, Cohen, Haines, Klain, Sherman, Garland, Yellen, Mayorkas, Lander ( Victoria Nuland est l’organisatrice de Maïdan en 2014 ; ” … fuck the E.U. ” ) .
    Si vous vous foutez de l’attitude du NYT dans l’affaire H.Biden, actionnaire d’une société gérant les laboratoires ukrainiens de guerre biologique, et que vous persistez à intervenir dans les forums de contre-information, vous devriez peut-être consulter un médecin.

  17. Chronologie de la manipulation médiatique des morts de Bucha
    -29 mars, Accord à Istanbul sur le retrait des troupes russes de la périphérie de Kiev.
    -30 mars, retrait des troupes russes de Bucha.
    -Le 31 mars, le maire de Bucha célèbre le retrait des Russes (il ne fait aucune mention des morts dans les rues de Bucha.
    -1er avril, photos des rues de Butha, aucune mention de mort.
    – Le 2 avril, les troupes spéciales ukrainiennes (le bataillon Safari) entrent dans Bucha afin de “nettoyer” la zone.
    -3 avril Début du récit médiatique “les Russes sont responsables”.
    -3 avril, les dirigeants occidentaux appliquent de nouvelles sanctions contre la Russie

  18. @ Gorka

    Merci de cette confirmation que les vrais Russes écrivent en général un français exemplaire ( voir un certain Victor Loubianka dans Guerre Ukraine 3-4 Avril ) .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer