[PAYANT] Repositionner son mix patrimonial après l’invasion de l’Ukraine

L'invasion de l'Ukraine, qui sonne le début d'une période d'incertitudes majeures, constitue une rupture essentielle dans l'ordre mondial dollarocentré. Il devient évident qu'une scission se prépare, entre d'un côté un monde affilié à la puissance américaine de plus en plus rugueuse dans l'exercice de son hégémonie, et de l'autre un monde affilié à la Chine, qui sera organisé sur d'autres principes et d'autres références monétaires. Face à l'imminence de ces transformations, voici pour quoi il faut réorienter son mix patrimonial vers les valeurs d'usage et de refuge.

À plusieurs reprises ces derniers mois, nous vous avons conseillé de réorienter votre mix patrimonial vers les valeurs d’usage au détriment des placements financiers. Voici pourquoi nous réitérons ce conseil, à suivre désormais avec une certaine précipitation. 

La fin du système financier occidental

L’effet probablement le plus inattendu des sanctions économiques prises contre la Russie pour la punir d’avoir envahi l’Ukraine tient… au boomerang qu’elles produisent. 

Après les mesures engagées, notamment l’exclusion de la Russie hors de la zone Swift, le rouble ne s’est pas effondré… mais a au contraire retrouvé de la vigueur. 

Comme on le voit, la parité entre l’euro et le rouble a connu une surchauffe au tout début de la guerre. Mais le taux de change est désormais revenu à ce qu’il était au printemps de l’an dernier. 

Pour l’Occident, et spécialement pour l’Union Européenne, cette relative innocuité des sanctions constitue une défaite fondamentale qui marque la fin d’un ordre économique hérité de 1945. 

La redoutable riposte sino-russe

Face aux sanctions et à son exclusion de fait du système financier occidental, la Russie de Poutine a utilisé trois ripostes qui pèsent lourd aujourd’hui :

  1. la Banque centrale russe a massivement acheté de l’or, au point que la Russie en possèderait aujourd’hui à peu près autant que la France
  2. la dédollarisation des échanges internationaux, avec l’obligation pour les pays “ennemis” d’acheter le gaz russe en rouble ou la possibilité d’acheter le pétrole en yuan
  3. la construction de relations bilatérales avec les grands acteurs non-occidentaux, comme la Chine et l’Inde, qui pose l’embryon d’une nouvel ordre international dont certains disent qu’il pourrait à terme concurrencer le FMI et ses droits de tirage, voire déboucher sur une sorte de monnaie internationale de référence alternative…

Autrement dit, les sanctions que l’Occident avait préméditées en 2014 ont échoué et donnent à l’axe sino-russe un excellent prétexte pour contester l’hégémonie du dollar telle qu’elle fut dessinée à la conférence de Bretton Woods en 1944.

Le système financier occidental en sursis

Face à ce redéploiement dont la Russie est désormais l’aiguillon, le système financier occidental, fondé sur l’appropriation capitalistique et la domination du dollar risque de vivre des heures difficiles. 

D’une part, l’Occident risque de perdre l’accès d’antan aux marchés russes et chinois. D’autre part, le primat du dollar risque de disparaître très rapidement, ou de connaître d’importantes limitations qui déstabiliseront les échanges tels qu’ils sont conçus aujourd’hui. 

Cet enrichissement permanent grâce à la conquête de nouveaux marchés mondiaux, cartellisés, et grâce à la spéculation, risque de prendre pas mal de plomb dans l’aile. 

Attention au patrimoine financier

Il est encore trop tôt pour voir toutes les conséquences de ce retournement historique en cours. Une certitude se dégage cependant : la bourse a connu ses belles heures et devrait désormais entamer une phase de déclin. Le patrimoine financier est en danger structurel. 

Ce danger n’est pas lié à une variation des cours, mais au changement même des règles du jeu que les Etats-Unis ont imposé par la politique de sanction contre la Russie. Celle-ci a donné l’occasion d’une contestation globale mal anticipée par les prétendus stratèges occidentaux. 

L’assurance-vie à la française en sursis

Dans cet ensemble, il faut comprendre que “le placement préféré des Français”, à savoir l’assurance-vie, se trouve probablement en situation transitoire. 

Nous avons déjà évoqué les risques que la remontée des taux fait peser sur les portefeuilles existants. Au demeurant, si ce risque se réalisait, il ne ferait qu’accélérer la disparition d’un modèle d’épargne à bout de souffle, d’ailleurs rendu exsangue par les taux négatifs des banques centrales. 

Si vous possédez un portefeuille en monétaire, songez que le dollar et l’euro sont entrés dans une spirale de dépréciation à long terme le jour où la Russie a exigé le paiement du gaz en roubles…

Par prudence, il faut donc que vous envisagiez cette année, au calme, de “racheter” votre contrat et d’opter pour de nouveaux placements. 

L’or, une valeur refuge pleine d’avenir

Vous l’avez vu ci-dessus, la Russie a acheté beaucoup d’or pour contrer les sanctions occidentales. Dès lors que le dollar cesse d’être la monnaie dans laquelle les transactions internationales sont libellées, l’or redevient la valeur-refuge (qu’il n’a jamais cessé d’être) et la base d’un étalon monétaire qui pourrait lui redonner beaucoup de succès. 

Incontestablement, acheter de l’or est une stratégie avisée aujourd’hui et, à long terme, les cours devraient fortement progresser. 

Privilégier les valeurs d’usage

Si vous ne vous sentez pas d’investir dans l’or (qui suppose une certaine technicité), vous pouvez revenir aux fondamtentaux de l’investissement, en plaçant votre argent dans des “actifs” qui vous servent au quotidien. 

Il peut s’agit d’un placement immobilier, en conservant à l’esprit qu’il vaut mieux vous faire plaisir plutôt que de chercher la bonne affaire dont vous ne profiterez jamais. Nous reviendrons prochainement sur la “morphologie” d’un placement de ce type. 

Mais d’autres biens que l’immobilier peuvent constituer un bon placement. C’est le cas des oeuvres d’art, par exemple, ou des biens de collection au sens large. 

Si vous disposez d’un capital limité, ce genre d’acquisition peut vous éviter des dévalorisations importantes du fait de l’inflation et des perturbations financières qui s’annoncent. 

Lire les informations Telegram

Pour lire ces informations, vous avez besoin d'être abonné à Telegram, dont le téléchargement est très simple. Nous diffusons des informations sensibles plusieurs fois par jour sur le fil Telegram Rester libre !
IMPORTANT
70 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer