Si Marine Le Pen gagne, une pluie de sauterelles s’abattra-t-elle sur la France ?

Comme promis, je passe aujourd'hui en revue l'impact politique qu'une victoire de Marine Le Pen aurait sur la société française. Si l'on en croit la Macronie, cette victoire est désormais plausible (ce qui ne signifie ni qu'elle est acquise, ni qu'elle est certaine). D'où cette multiplication d'annonces catastrophistes si l'hypothèse se réalisait. À en croire les ténors de la majorité, une pluie de sauterelles pourrait s'abattre sur la France en cas de victoire du RN. Est-ce bien raisonnable ?

Le message de Jacques Attali que nous reproduisons en dit long sur les procédés irrationnels (un peu moisis, reconnaissons-le) utilisés pour contrer le vote en faveur du Rassemblement National. La technique est connue : si Marine Le Pen est élue, l’économie française sera ruinée, la France sortira de l’Europe et de l’OTAN. 

Longtemps utilisée pour assurer une confortable victoire au candidat du “système”, la méthode commence toutefois à toucher ses limites, dans la mesure où la situation financière du pays est désormais catastrophique sans qu’il soit besoin de faire intervenir le Rassemblement National, et dans la mesure où les organes multilatéraux comme l’Union Européenne ou l’OTAN apparaissent de plus en plus liberticides ou menaçants pour nos libertés. 

Sur le fond, les affirmations catastrophistes de Jacques Attali reposent-elles sur un quelconque fondement ? La question donne l’occasion d’examiner en trois volets les réactions (et les conséquences) possibles à une victoire de Marine Le Pen. 

Un programme peu chiffré, mais “inoffensif”

Premier point à marteler : le programme de Marine Le Pen n’a rien d’un épouvantail. Sa rondeur est telle que le journal de Xavier Niel, Le Monde, a dû sortir la cavalerie lourde pour y voir un programme d’extrême droite, avec un titre racoleur : “Marine Le Pen : un programme fondamentalement d’extrême droite derrière une image adoucie”.

Voilà ce qui s’appelle une exécution en beauté, agrémentée d’un :

« Ce que Marine Le Pen propose, c’est une sorte de coup d’Etat ! », s’indigne le constitutionnaliste Dominique Rousseau. 

Rien que ça !

En réalité, le programme de Marine Le Pen est surtout en conflit avec les valeurs de la mondialisation et de la caste qui la promeut, mais ne comporte guère de mesure qui provoquerait un choc économique ou systémique immédiat. 

En particulier, elle ne propose aucune mesure majeure de réduction des dépenses publiques, et tendrait plutôt à les augmenter (avec un budget de 55 milliards pour l’armée à l’horizon 2027, et un soutien d’urgence de 20 milliards pour la santé). 

Ces chiffres sont importants, mais on n’y voit aucune mesure totalement disproportionnée, de nature à affaiblir la signature française. 

Nous reviendrons demain sur les conséquences économiques de cette stratégie. 

Un choc politique majeur

En réalité, une victoire de Marine Le Pen aurait un impact politique majeur à la fois pour la fraction de l’opinion publique française qui n’a pas voté pour elle, et pour les partenaires européens qui ne partagent pas son programme. 

Il n’est pas inutile d’interroger ici le poids que chacune de ces oppositions pourrait avoir pour l’ordre public. 

Une situation intérieure plus calme qu’annoncée

Il fut un temps où une victoire de Marine Le Pen aurait déclenché une guerre civile, ou presque. 

La stratégie clivante de Macron suivie durant tout le quinquennat a beaucoup changé la donne, dans la mesure où s’est constitué un “Tout sauf Macron” qui repose sur une dédiabolisation du Rassemblement National. En particulier, l’idée “d’emmerder les Français”, cultivée et propagée bien imprudemment début janvier par le Président sortant a fini de convaincre une part importante de l’opinion qu’il fallait coûte-que-coûte empêcher sa réélection. 

Face à cette manie de la division, Marine Le Pen arrive à passer pour une oie blanche, ce qu’elle n’est pas. Mais elle a eu l’intelligence de le faire oublier en centrant sa campagne sur la question du pouvoir d’achat, sujet absurdement abandonné par un Emmanuel Macron hautain et sans programme précis

Autrement dit, le Tout sauf Macron a remplacé le Tout sauf Le Pen, et la macronie ne l’a senti que très tardivement. 

De nombreux Français voteront donc Le Pen au second tour en étant persuadé qu’un épisode Rassemblement National sera moins toxique qu’une reconduction du sortant. 

De ce fait, le risque de troubles dans les rues à l’annonce des résultats paraît faible.

Attention aux banlieues et à l’Islam

Dans la mesure où Marine Le Pen annonce dans son programme un referendum sur l’immigration et une politique déterminée face à l’Islam radical, on peut toutefois présumer que, dans certaines banlieues, la tension va monter. 

En revanche, il n’est pas certain que cette tension soit immédiatement élevée. Il faudra peut-être attendre quelques semaines (notamment les élections législatives) pour que les résistances s’affirment. 

Un problème européen majeur

Après la victoire de Viktor Orban dimanche, une victoire de Marine Le Pen sonnerait un sacré coup de tonnerre pour la construction européenne, déjà affaiblie par le Brexit. 

Dans un monde à peu près normal, le bon sens voudrait que les partenaires européens de la France prenne acte de cette vague “populiste” ou souverainiste et entame une réflexion de fond sur les raisons pour lesquelles la construction communautaire fait l’objet d’un rejet. 

Mais la personnalité d’Ursula von der Leyen (et de Christine Lagarde, à la BCE), le poids de la caste mondialisée dans la technostructure européenne, laissent à penser qu’une même stratégie de confrontation avec la France, comme celle qui a prévalu avec la Grande-Bretagne, aiguisera les oppositions. 

De notre point de vue, le danger le plus imminent (nous approfondirons ce point demain) pour Marine Le Pen se nichera plutôt dans la réaction européenne à sa victoire, qui sera perçue comme l’installation d’une tendance centripète menaçante pour l’Europe. 

Une absence d’état de grâce européen

Autant Emmanuel Macron avait pu séduire une partie de l’Europe avec ses airs de petit génie, ce qui l’a autorisé à professer des délires sur une intégration européenne plus profonde sans être clairement recadré par nos partenaires, autant Marine Le Pen ne connaître guère d’état de grâce, notamment en Allemagne et dans les pays radins (Pays-Bas, Autriche, Danemark, en particulier), pas plus qu’en Italie où Mario Draghi joue le rôle de bon élève de la mondialisation. 

Les uns ne manqueront pas de crier au loup contre le programme dépensier de la nouvelle Présidente, les autres dénonceront la régression européenne de la France. 

Marine Le Pen devra donc très vite dévoiler son jeu européen. Cette accélération sera d’autant plus nécessaire que la France exerce la présidence de l’Union jusqu’en juillet. En tant que Présidente de l’Europe, Marine Le Pen n’aura pas le choix : elle devra abattre ses cartes. 

Là encore, on mesure le poids symbolique de cette opération : l’accession immédiate d’une Marine Le Pen à la tête de l’Union Européenne apparaîtrait comme un revers majeur pour l’ensemble des européistes. 

On peut donc s’attendre à une réaction globalement dure de nos partenaires. 

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL

Lire les informations Telegram

Pour lire ces informations, vous avez besoin d'être abonné à Telegram, dont le téléchargement est très simple. Nous diffusons des informations sensibles plusieurs fois par jour sur le fil Telegram Rester libre !
IMPORTANT
14 Shares:
13 commentaires
  1. le message d’ATTALI le satanique
    mais, tout ce qu’il décrit avec l’arrivée de LEPEN au pouvoir est DEJA pratiquement en fonction en France avec MACRON depuis 5 ans :
    – plus de débats à l’assemblée nationale, ni au sénat qui lèchent cul de macron
    – plus de libertés :
    incarcération de 68 millions de français pendant 2mois 1/2
    – plus de libertés : couvre feu, attestations/autorisations de circuler
    – plus d’égalité : les BONS citoyens vaccinés, opposés aux MAUVAIS citoyens non vaccinés (pour ne parler que ce ça)
    – plus d’égalité : les BONS français sous QRC ont des droits que n’ont pas les MAUVAIS français sans QRC
    – plus de fraternité : DELATION aux flics est de RIGUEUR chez tous les BONS citoyens qui dénoncent les mauvais citoyens qui leurs déplaisent
    – plus de fraternité : fracture sociale dans les familles, chez les voisins, chez les collègues de travail,

    LIBERTE // EGALITE // FRATERNITE
    tout a été BALAYE par ordonnance macron, sans débat dans les assemblées (nationale et sénat) ; par conseils de défense bidons ; par le lèche cul de macron par les conseils constit et d’état…
    tout ça SOUS LE REGNE DE SA MAJESTE DIEU JUPITER cocaïné

    ATTALI n’a pas de cerveau, il ne sait pas reconnaître la TYRANNIE et la DICTATURE IMPOSEE AU PEUPLE PAR MACRON DEPUIS 5 ANS
    quelle mauvaise foi!!
    MARINE LE PEN FERA DIFFICILEMENT PIRE QUE MACRON
    LUI MACRON nous a TOUT FAIT SUBIR

    1. En fait, c’est presque impossible de faire pire que Macron.
      Attali est complètement hypnotisé par son propre orgueil et son dogmatisme.
      Au point où on en est, sortir de l’OTAN, de l’UE et autres machineries mondialistes serait plutôt une bonne nouvelle. Peu de chance que Marine Le Pen si elle était élue, aille réellement jusque-là.
      D’autant qu’il est à peu près certain qu’il y aurait cohabitation suite aux législatives (et c’est peut-être mieux ainsi).

      Ca commence à devenir pénible le coup du croque-mitaine.

      1. D’accord avec vous deux. Je voterai pour NDA au premier tour, et toute personne contre micron au deuxième tour. Mais peut-être que le triste sire se prendra une gifle dès le premier tour. On peut toujours rêver. Je crains par contre que si MLP ou Zemmour sont élus, la “caste” organisera en douce une insurrection parmi la population d’origine maghrébine. Ce serait un pas de plus en direction du chaos voulu par ces ordures.

    2. Entièrement d’accord, c’est mon argument face aux incrédules : Marine Le Pen peut-elle faire pire que Macron ? Je pense qu’elle peut nous surprendre dans le bon sens. Je voterai pour elle dès le premier tour, alors qu’en 2017 j’ai voté pour elle au second tour, en comparant les programmes, et le sien apparaissait déjà bien plus social que celui d’Emmanuel Macron. Je persiste et je signe.

  2. Épouvantail habituel de la caste mondialiste pour mobiliser les troupes indécises (et celles d’EZ) derrière MLP, afin de réaliser le jackpot électoral par l’affiche idéale (assurant la victoire à 100%) des mondialistes progressistes macronistes, disciples du GREAT RESET :

    L’AFFICHE EM – MLP

    Pendant ce temps-là, on évite de parler du #McKinseyGate, décrypté ici brillamment par Philippe Duval. Dormez, braves gens !

    https://nitter.net/p_duval/status/1490598179020197889#m

  3. Je n’ai rien contre Marine Le Pen. J’ai voté pour elle contre maqueron en 2017, sans aucune hésitation. Sa campagne de 2022 toute en selfies et smileys s’est faite sous le parapluie protecteur ☔ des milieux dirigeants socialo. Pour ces gens là —et pas qu’eux— Marine c’est rien, rien qui traverse la salle des pas perdus à Saint Lazare en partance pour Saint Cloud. Une blonde. Son programme imprimé tout le monde s’en fout. La méchante de James Bond sert de faire valoir, point. Elle tient ce rôle infiniment mieux que Z, lui vraiment dangereux, ne serait ce que par ses appuis cachés. Pas assez seul Zemmour. Je mets plus bas la dernière video de PYR sur le dessous des cartes (j’ai appris plein de choses sur Pigasse etc).

    Je ne crois pas un seul instant que Marine ait la possibilité de battre maqueron &ses socialo qui donnent tout. Si ça arrive ce sera par la volonté des milieux dirigeants socialo. Un coup de billard à la chirac pour revenir vierges 😇 tout de suite après. Comme ça on s’évite d’enchaîner un second mandat de maqueron qui peut virer très très mal. La bande du Davos fait à peine confiance à cette Castafiore.

    📺 👉👉 https://youtu.be/00JprA1BCzw

  4. Donc revoter Macron ? Mais il semble foutu. Marine élue devra se jeter dans les bras de la Chine et de la Russie. Macron foutu (en 2022) :
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/04/05/notre-macron-a-du-souci-a-se-faire-il-prend-une-branlee-avec-les-occidentaux-en-ukraine-sur-fond-dinepte-manip-des-infos-on-aligne-geometriquement-des-corps-dans-une-ville-abandonnee-et-on/
    En 2017 j’ai publié cela sur les liens Marine-Poutine :
    https://www.bvoltaire.fr/front-national-russie-de-vladimir-poutine/

  5. Non non non …
    Une grande majorité des gens ne supporte plus Attali, comme BHL en son temps, il ont fini par comprendre… Donc là, ce que j’y vois, c’est de la pub pour Marine Le pen. Elle doit absolument être au 2ème tour pour faire élire l’autre …
    Spinoza l’a très expliqué, si je déteste une personne A qui elle même déteste une personne B, alors j’aurais inconsciemment de la sympathie pour B
    Et si par miracle, elle est élue, tout l’establishment pourra dire “je vous avais prévenu” !!!
    Et comme Gastoche, j’ai voté pour elle au 2ème tour en 2017 et je ne peux absolument pas la sentir, c’est dire comme Macron me révulse !!!

  6. Le sortant est un as…..in. Y’a qu’à regarder son regard pour comprendre, si ce qu’il a fait avec les injections expérimentales n’était pas suffisant. MLP est juste une grande gueule qui suinte l’incompétence crasse. Mais je suis persuadé qu’elle est patriote, contrairement à l’autre qui n’est qu’au service de l’oligarchie transnationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer