guerre d’Ukraine – Jours 46-47 – La propagande kiévienne devient incontrôlable

Chronique de la destruction consentie de l'Europe. - Depuis trente ans, les Etats-Unis n'ont qu'une obsession sur notre continent: empêcher l'émergence de cette "Europe européenne", que le Général de Gaulle appelait de ses voeux, fondée sur une sécurité qui devait aller "de l'Atlantique à l'Oural". La guerre d'Ukraine est à la fois le sommet de la capacité de division américaine et le moment d'un potentiel retournement. Nous assistons non seulement à une révolution militaire russe (grâce aux armes hypersoniques) mais aussi à l'émergence d'un monde multipolaire dont le centre de gravité sera en Eurasie, au coeur du triangle constitué par la Russie, l'Inde et la Chine. La France a un énorme atout - elle est à la fois européenne et présente sur tous les océans du monde. Nous aurions toutes les raisons de jouer un rôle majeur dans le nouvel équilibre des puissances. Mais avant cela, il nous faut d'abord analyser et comprendre ce qui se passe sous nos yeux: le déclin inéluctable de la puissance américaine du fait de la dédollarisation du monde; l'auto-destruction de l'Union Européenne qui pousse les sanctions contre la Russie sur un mode "plus américain que les Américains"; le déclin de la puissance allemande qui a oublié la vieille sagesse de Bismarck, Willy Brandt et Gerhard Schröder - l'Europe va mal quand l'Allemagne et la Russie ne s'entendent pas ; mais aussi le réveil politique de l'Inde qui tient à distance le monde anglo-saxon; la remise en selle, malgré le COVID-19, que cela nous plaise ou non, de la Chine néo-léniniste; et, bien entendu, la résistance de la Russie aux sanctions. C'est à condition de comprendre le monde qui vient que la France saura y trouver sa place.

+ Le Général Alexandre Dvornikov, qui a mené les opérations en Syrie au milieu de la décennie précédente, est chargé par Vladimir Poutine de mener la campagne du Donbass. 

+Les pertes de l’armée ukrainiennes sont considérables. Tout média occidental fidèle à sa tradition d’impartialité doit le dire.  Tout dirigeant sérieux doit en tenir compte pour conseiller à l’Ukraine de négocier, sauver dans la mesure du possible l’existence d’un territoire ukrainien souverain et prévenir les souffrances de centaines de milliers de civils. 

+Brian Berletic, vétéran de l’armée américaine vivant en Thaïland et analyste très critique, désormais de la politique étrangère américaine (son compte twitter a été suspendu), déclare dans une vidéo à propos de Kramatorsk: “L’Ukraine est en train d’être vaincue. Et c’est exactement ce que nous avons vu tout au long du conflit syrien, lorsque les terroristes parrainés par les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’UE étaient mis en déroute, ils faisaient quelque chose comme ça.Ils menaient une attaque contre la population civile, ils disaient que le gouvernement syrien l’avait fait. Et ensuite, ils demandaient une intervention, ils demandaient plus de sanctions.C’est ce qu’ils ont fait pendant tout le conflit jusqu’à ce qu’ils perdent complètement. Et c’est ce que nous allons voir ici en Ukraine.”

+ L’armée russe a détruit des missiles S-300 livrés à l’Ukraine par la Slovaquie qui étaient stockés dans un hangar entre Nikolaïev et Dniepropetrovsk. D’une manière générale, les armes livrées par les Occidentaux sont tracées et détruites ou récupérées.  Elle a aussi détruit un entrepôt d’explosifs dans la région de Nikolaïev; et des entrepôts d’essence dans la région de Dniepropetrovsk

+ Les destructions par les missiles russes de l’infrastructure et des avions, véhicules, armes et munitions sont suffisamment efficaces pour le gouvernement ukrainien censure absolument les informations. L’armée ukrainienne va résister au sol dans le Donbass. Mais elle est hors d’état de mener quelque autre guerre que ce soit.  C’est d’ailleurs ce qui pousse une partie des technocrates fascisants au sein de l’OTAN et de l’UE à jeter de l’huile sur le feu. Jeter les pays Baltes ou la Géorgie dans le conflit? 

+ La manière de combattre de l’armée ukrainienne est celle d’une armée en train de perdre: des mines sont systématiquement installées pour essayer de ralentir le progression russe. 

+ La propagande ukrainienne ne connaît plus aucun frein. Une vidéo est diffusée sur les réseaux sociaux, qui montre une femme ukrainienne en costume traditionnelle tranchant avec une faucille. Selon le canal télégram eurasia, la vidéo aurait été tournée par des Ukrainiens vivant aux Etats-Unis. Cependant, la protagoniste est une actrice de la région de Kiev. Non moins terrible est la vidéo d’une jeune Ukrainienne chantant devant le Reichstag “le temps glorieux où il n’y aura plus de Russe dans le monde”. 

+Selon l’une de nos sources sur Telegram, La presse étrangère a photographié l’épave du missile balistique Toshka-U qui a ciblé Kramatorsk. Le problème pour les kiéviens, c’est que le numéro de série est apparent sur les photos… Ainsi, il ne sera pas difficile de démontrer que ce sont les bandéristes qui ont attaqué la population pro-russe de Kramatorsk, pourtant encore sous le contrôle de Kiev.
+ Le numéro de série est très proche (à 13 unités près) de missiles balistiques Toshka-U que les kiéviens ont tirés sur le Donbass ces dernières années”

+ Contrairement à la propagande OTANienne, les soldats russes sont bien accueillis par les populations. L’aide humanitaire qu’ils déploient est considérable.  On remarquera aussi que dans la région de Kherson, ce sont des drapeaux russes qui sont hissés sur les bâtiments publiques. 

+ Il y a de moins en moins de doutes que des officiers venant de forces armées occidentales sont coincés à Marioupol. L’armée russe a fait savoir, sur place, qu’elle avait des demandes de négociation de la part des personnes concernées. La question se pose de savoir pourquoi les Russes ne le rendent pas public. En bon clausewitzien, Poutine pense-t-il qu’il a là un puissant levier de négociation discrète? En tout cas, il devient de plus en plus difficile de dissimuler que les Etats-Unis et l’OTAN mènenent en Ukraine une guerre par procuration. 

Les risques de dérapage d'une "guerre par procuration"

+ Comme le montre l’article de ¨Politico reproduit en photo ci-dessus, l’Union Européenne est en train de trahir définitivement sa raison d’être, servir la paix. 

+ Pour l’instant, la seule réponse russe à la déclaration incendiaire de Joep Borrel sur la nécessité de gagner militairement le conflit, a été un commentaire laconique de Maria Zakharova, la porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères: “Tant pis pour l'”organisation économique” ! Ce n’est plus l’Union européenne. C’est simplement le département des relations économiques de l’OTAN“. Et un autre de Sergueï Lavrov: “La déclaration de M. Borrel change considérablement la donne”.  Mais on connaît maintenant la façon de réagir du gouvernement russe. Il va y avoir un deuxième coup porté, par exemple sous la forme de sanctions économiques accrues envers l’UE. 

+ L’Union Européenne prépare elle un sixième train de sanctions. 

+ D’après ce qu’on peut reconstituer, l’OTAN exerce une pression maximale sur la Géorgie, pour “l’ouverture d’un second front”

+ Le Chancelier autrichien est en visite à Moscou ce 11 avril. 

+ Pour ceux qui l’auraient manqué, BHL était à Kiev, ce 10 avril 2022. Il a eu une rencontre au sommet avec le boxeur Klitschko! N’est pas Chateaubriand ou Malraux qui veut. Notons au passage que Chateaubriand – inspirateur en cela du Général de Gaulle – a écrit des pages magnifiques sur les raisons pour lesquelles la France doit toujours appliquer le plus grand soin à ses relations avec la Russie dans sa diplomatie européenne. 

+Le niveau de confiance des Russes en Vladimir Poutine pour la période du 31 mars au 7 avril 2022 a atteint 81,6%, selon les résultats d’une enquête menée par le Centre panrusse de recherche sur l’opinion publique (VTsIOM)…

Comment le peg avec l'or a stabilisé le rouble

+ Interros, propriété de l’oligarque Vladimir Potanine, copropriétaire de Nornickel, va racheter la totalité de la participation du groupe bancaire français Société Générale dans la banque russe Rosbank et ses activités d’assurance. 

+ La Russie ira, dit-elle, devant les tribunaux si l’Occident tente de la déclarer en défaut de paiement sur ses euro-obligations déclare le Ministère des Finances russe. elle et loin la “mondialisation heureuse” !

+ Lu sur Zero Hedge: “De nombreuses informations erronées sont diffusées dans le monde entier au sujet de la décision de la Russie de fixer un gramme d’or à un prix de 5 000 roubles. S’il est vrai que cette décision a permis au rouble de regagner rapidement son pouvoir d’achat après l’effondrement des sanctions économiques imposées, le 5 avril, l’or en Russie, au prix indiqué ci-dessus, se négocie toujours avec un rabais massif de 64 dollars par once troy par rapport au contrat à terme sur l’or du Groupe CME du 5 avril, à 1 930 dollars. En d’autres termes, il est aujourd’hui bien moins cher d’acheter de l’or physique à Moscou que d’acheter un contrat à terme sur l’or du Groupe CME et d’attendre la livraison. Et il suffirait que le rouble se renforce encore de 3,42 % par rapport au dollar pour que le prix de l’or en Russie atteigne la parité avec le prix équivalent en dollars. Ainsi, après toutes les sanctions économiques de l’OTAN imposées à la Russie, la tentative d’effondrement du rouble a complètement échoué.”

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

About Post Author

68 Shares:
8 commentaires
  1. La phase 2 russe qui se prépare va juste être une sorte de Bagration lors de WW2. Je ne comprends vraiment pas pourquoi les ukrainiens, en particulier ceux massés en limite de Donbass (le chaudron 1), ne cessent pas le combat. Menaces sur les familles? Tous encadrés par des Azov? Persuadés de gagner par la propagande?

    1. J’ai lu que ces troupes sont les “meilleures” troupes ukrainiennes, les plus motivées et les mieux encadrées. Il se dit que tous leurs officiers sont des anciens du régiment Azov, et que dans chaque bataillon est inclus une compagnie d’élite (comprendre ukronazie) qui est là pour éviter toute défection. De plus dans toute troupe d’infanterie, ce qui soude les hommes et leur donne la force d’affronter le feu, c’est la solidarité envers leurs camarades et la confiance envers leur chef. Donc si ces troupes sont effectivement les meilleures elles se battront même si la situation est sans espoir. Souvenez-vous dans l’armée française des combats de Bazeille, Camerone, Dien Bien Phu… Tout espoir était perdu, mais les hommes se sont battus jusqu’à la dernière cartouche… Bien peu ont survécu, mais la mémoire de ces combats est entretenue et magnifiée auprès des jeunes…

      En contrepartie, j’ai vu sur Telegram des videos de prisonniers et de déserteurs ukrainiens du Donbass qui montrent des jeunes conscrits qui ne comprennent pas pourquoi ils sont là. Certains ont été traumatisés par les exécutions de masse qu’on les a obligés à faire. Ces soldats-là se rendront dès qu’ils en auront la possibilité, sans risquer d’être abattus par les ukronazis.

  2. Il est clair que la livraison de matériel lourd, c’est à dire chars et batteries S300, par la Slovaquie revient à mettre ces engins directement à la casse. J’imagine que les Ukrainiens doivent veiller à les déplacer par temps couvert pour échapper aux satellites d’observation, en silence radio pour éviter d’être détecté par la guerre électronique, mais, compte tenu de l’enjeu, les Russes ont certainement mis des équipes d’observateurs clandestins à la frontière et dans certains points de passage obligé…
    Bon comme ça les Slovaques ont montré leur bonne volonté, ce qui leur permet par ailleurs d’acheter du gaz en roubles !

  3. Je suis assez étonné par la déclaration de Josep Borrel, qui me faisait jusqu’à présent l’effet de quelqu’un plutôt insignifiant. A t-il été mandaté par les 27 ? Ou est-ce le résultat de l’excitation d’une sortie terrain, avec gilet pare-balles, pendant laquelle des matamores ukrainiens lui en ont mis plein la vue, sans aucun recul ?
    Il me semble que Zelensky a plusieurs fois dit qu’il serait prêt à accepter les conditions russes, avant de se rétracter quelques heures après, visiblement sur l’insistance des gouvernements US, UK ou européen, qui ne souhaitent qu’une chose, que le conflit s’enlise le plus longtemps possible… C’est la première fois qu’un de ces conseillers de l’ombre se risque à prendre position publiquement.
    A mon avis cela lui sera reproché un jour.

  4. “Contrairement à la propagande OTANienne, les soldats russes sont bien accueillis par les populations. L’aide humanitaire qu’ils déploient est considérable. On remarquera aussi que dans la région de Kherson, ce sont des drapeaux russes qui sont hissés sur les bâtiments publiques. ”

    @ M. Husson.
    Je ne vois pas bien ce qui vous permet d’affirmer que les russes sont bien accueillis, à moins que vous ne soyez sur place et que vous ayez fait un sondage sur un panel suffisamment large. L’impartialité que vous revendiquez à longueur de temps vous obligerait à écrire que certaines sources, dont on ne peut en réalité vérifier l’importance, peuvent laisser penser que les russes sont bien accueillis..
    Quant aux drapeaux, c’est assez risible.. les bâtiments français étaient ornés de drapezux nazis pendant la guerre.. est ce à dire que les allemands étaient bien accueillis par la population française ?

    Un peu d’impartialité ne nuit pas ..

    1. “Il faut dire ce qu’on voit. Il faut surtout voir ce qu’on voit” (Charles Péguy).
      Si vous avez le temps, baladez vous sur internet et sur les réseaux sociaux. Recueillez les témoignages. J’imagine en effet, qu’à la différence de moi vous n’avez pas passé de temps en Ukraine. Je parle toujours de ce que je sais; en ayant en plus la chance, dans ce cas, d’avoir visité l’Ukraine profonde.
      Cordialement
      EH

  5. J’ai vécu en Corse, y suis retourné il y a peu (mais avant les évènements récents), y ait constaté visuellement, notamment chez les jeunes, un fort sentiment anti français.. cependant je ne saurais m’autoriser à déclarer péremptoirement que la population corse est antifrançaise..

    Contrairement à ce que vous assénez, même les médias maintream subventionnés, font état de certaines divergences quant à l’accueil des soldats russes dans les territoires “occupés”, notamment chez certaines populations âgées, nostalgiques de l’Union soviétique. Mais annoncer, comme vous le faites, sur la base de témoignages (que je ne remets pas en cause) glanés sur les réseaux sociaux, que les soldats russes sont accueillis en libérateurs, cela relève plus de la propagande – ce que vous dénoncez à longueur de fil – que de l”information neutre et non partisane. Vous avez tout à fait le droit d”être partisan, mais en ce cas assumez-le.. ou alors, écrivez qu’il est constaté sur le réseau Telegram que certains Ukrainiens se félicitent de l’arrivée des troupes russes…
    Dernier point : aller récupérer des vivres dans une distribution alimentaire dans son pays en guerre relève moins d’un soutien à une force occupante que de la volonté naturelle de survivre…
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer