Le professeur E. Alphandery justifie la présence de graphène dans les « vaccins » contre Covid

La nouvelle aurait pu faire l’effet d’une bombe mais elle est passée relativement inaperçue. Un article publié dans la revue scientifique Journal of Materials Chemistry B en février 2022 révèle l’utilité de nano matériaux métalliques et d’oxyde de graphène dans les vaccins contre Covid. Toute la presse subventionnée avait dénoncé cette fausse information « complotiste ».

Seul l’accès au résumé de l’article est publiquement disponible, l’article complet doit être demandé à l’auteur. Dans le contexte que nous vivons depuis plus d’un an et la campagne mondiale de dénigration contre les scientifiques qui ont affirmé que les vaccins Covid regorgeaient de graphène et d’oxyde de graphène, les allégations du Pr Alphandéry sont choquantes.

Graphène et nanotubes de carbone comme adjuvant dans les vaccins

Dans un article intitulé Nano dimensions/adjuvants in COVID-19 vaccines, on apprend que « les vaccins proposés (sur le marché) contiennent plusieurs principes actifs vaccinaux différents (VAP), tels que le virus inactivé, l’antigène, l’ARNm et l’ADN, qui sont associés à des adjuvants standard ou à des nanomatériaux (NM) […] composés par exemple d’oxyde de graphène, de nanotubes de carbone, de micelles, d’exosomes, de vésicules membranaires, de polymères ou de NM (nanomatériaux) métalliques, en s’inspirant des nano-vaccins anticancéreux, dont les adjuvants peuvent partager certaines de leurs propriétés avec celles des vaccins viraux ».

Mais alors le professeur Alphandery viendrait apporter une information selon laquelle l’ANSM -comme elle l’indique elle-même – permet « de garantir au mieux la qualité, la sécurité et l’efficacité de leur utilisation (vaccins contre le Covid) ». Il n’est pourtant nulle part mentionné que les vaccins contre Covid contiennent de l’oxyde de graphène, pas davantage dans la composition des vaccins mentionnée par les fabricants que sont Moderna, Pfizer BioNtech, Johnson & Johnson et AstraZeneca. L’ANSM aurait-elle menti par omission ?

Le Pr Alphandéry est conseiller scientifique de la Start Up Nanobactérie. « Créée en 2008, elle est leader mondial dans le domaine des applications médicales des nanoparticules magnétiques synthétisées par les bactéries magnétotactiques, appelées les magnétosomes ». Ah, des nanoparticules magnétiques ? Ne pourraient-elles pas être à l’origine d’une réaction magnétique avec des vidéos montrant des pièces, des fourchettes et même des téléphones portables aimantés au point d’inoculation ? Le fact-checking nous dit pourtant que c’est un montage et qu’il n’y a pas de magnétisme.

A l’été 2021, les japonais ont retourné 1,6 millions de sérums anti Covid Moderna  à cause de particules métalliques trouvées dans ces produits. Surement les japonais n’étaient-ils pas davantage informés de la composition des vaccins. Merci donc au Pr Alphandéry de nous avoir donné quelques confirmations – même si nous n’en avions plus besoin – puisque les vaccinations ont eu lieu sans le consentement libre et éclairé des patients. Ce qui est normal dans une dictature mais pas dans une démocratie.

Une confirmation de ce que de nombreux scientifiques et spécialistes ont dénoncé

Cet article valide de nombreux éléments assénés depuis plusieurs mois, voire plus d’une année :

  • Il existe un vide juridique sur l’obligation pour l’industrie pharmaceutique de déclarer des nanomatériaux et nanotechnologies dans les produits médicaux,
  • L’absence de législation dans ce domaine depuis plus de 20 ans est sans aucun doute entretenu par le lobbying pharmaceutique auprès des autorités nationales et internationales de régulation sanitaire. La complaisance entretenue par ces autorités à l’endroit de l’industrie pharmaceutique et au détriment des populations est un fait avéré, il suffit de lister les condamnations de l’ANSM et de son prédécesseur l’AFFSAPS, elle-même créé pour éviter des affaires comme celle du sang contaminé avec le VIH/sida. Les actions en justice sont quasi systématiquement déboutées, faisant de l’Etat un adversaire potentiel du droit, de la justice et des citoyens.
  • Le déni continue d’être entretenu par les services de l’Etat et par la presse subventionnée qui ne révèle pas ce scandale.
  • Le graphène et l’oxyde de graphène sont de puissants neurotoxiques et affectent le métabolisme chez l’animal et l’homme comme démontré dans la soixantaine de publications scientifiques listée dans le dossier intitulé « De l’oxyde de graphène dans la composition des vaccins Covid».

Le Pr Alphandery aurait-il fait une boulette en publiant cet article ? S’est-il seulement rendu compte de ce qu’il dévoilait ? Sera-t-il publiquement traité de « complotiste » pour sauver la face et maintenir le postulat de la presse subventionnée : « Non, il n’y a pas d’oxyde de graphène dans le vaccin Pfizer contre le Covid-19 ». Ni dans les autres bien entendu.

About Post Author

959 Shares:
24 commentaires
  1. Bonjour monsieur Aventin. Je viens de faire un tour sur le résumé de l’article en question. En fait si j’ai bien compris la phrase en anglais est au conditionnel. Il y a des nanomateriaux, nous dit l’article (ça tt le monde l’admet), et le choix de ces nanomateriaux POURRAIT se porter sur l’oxyde de graphene par exemple, dans le futur (c’est comme ça que je le comprends) :
    “COVID-19 vaccine adjuvants may be chosen among liposomes or other types of NM composed for example of graphene oxide, carbon nanotubes (…).”
    La suite du texte montre qu’il s’agit plutôt d’un plaidoyer pour l’utilisation du graphene dans les vaccins en question : en gros, le message final du résumé est: “ça pourrait avoir des avantages importants pour améliorer la performance du vaccin”.
    Donc en fait je ne crois pas que cette publication payante ne constate la présence de graphene dans les vaccins sur le marché ; par contre elle engage la communauté scientifique (ou l’industrie pharmaceutique 😉) à l’essayer.
    Si effectivement il y a d’ores et déjà du graphene dans leur élixir comme vous le pensez (pour ma part je considère que ce n’est pas exclu), il est possible que ses promoteurs tentent d’en justifier l’utilisation graduellement, mais ils ne feront pas l’erreur de vous l’annoncer trop soudainement à mon avis. Merci pour vos recherches en tt cas, qui permettent d’ouvrir le débat.
    Eric (Arabie saoudite)

    Répondre moderated
    1. Bonjour Eric et Laurent. Il est à noter que le texte en PDF était disponible sur la Toile, le 21 mai 2022, car c’est de ce texte intégral que j’ai extrait la photographie présentée dans mon communiqué. Il a été escamoté et il est, maintenant, offert à la vente contre 42,5 pounds.

      La légende de cette photographie est la suivante: Nanomatériaux de différentes compositions et assemblages qui peuvent être utilisés comme adjuvants de vaccins, y compris les micelles, les nano-tubes de carbone, l’oxyde de graphène, les dendrigraphes, les virosomes, les nano-assemblages de phospholipides, les polysaccharides, les exosomes, les nano-matériaux (mésoporeux ou non, métalliques ou non), les peptides auto-assemblés, les liposomes et les nano-structures bi-polymériques creuses.

    2. Eric, au sujet de la présence, extrêmement certifiée ( y compris par spectroscopie Raman) du graphène, et de tous ses dérivés, dans les injections CoqueVide (et moult autres médications, cosmétiques, aliments, etc) puis-je vous orienter vers mon récapitulatif – unique au monde!

      Récapitulatif des preuves irréfutables – en photographies et vidéos – de la présence de graphène et de nano/micro-technologies dans les injections CoqueVide

      http://xochipelli.fr/2022/02/recapitulatif-des-preuves-irrefutables-en-photographies-et-videos-de-la-presence-de-graphene-et-de-nano-micro-technologies-dans-les-injections-coquevide/

      1. Merci pour la réponse Dominique. J’ai cliqué sur le lien indiqué et je suis tombé sur une page apparemment pleine de liens et de refs… A suivre. Personnellement, j’ai un très mauvais feeling à propos de cet élixir de jouvence, on n’y a pas touché chez moi pour l’instant.
        Suite aux premières publis de monsieur Aventin, j’ai envoyé un mail à reinfo COVID pour leur demander de se replonger sur la piste des nanotechnologies pour discuter de ces analyses, valider ou réfuter mais les discuter. Le seul article qu’ils aient posté à cet égard jusque-là à ma connaissance ne valide pas la piste graphene. Mais ce que je crois avoir remarqué depuis le début de cette histoire de vaccins, c’est que personne ne s’y connait vraiment en nanotechnologies. On a plein de personnes très compétentes pour nous dire les dangers des boosters rapprochés etc mais très peu de monde qui sache vraiment ce à quoi servent les nanotechs. Et on a trop de personnes qui refusent de regarder le mal en face. La privation de liberté… Ça c’est un truc qui me hérisse les poils. Bonne fin de semaine !

    3. Il paraît effectivement “logique” que pour désamorcer la bombe de la présence de nanoparticules dans les vaxxins, on justifie “scientifiquement” leur utilité, même après coup.

  2. Bonjour
    votre article est très intéressant par contre il manque un volet qui me semble essentiel et dont on trouve peu d’information, c’est concernant l’émission systèmatique de code MAC par les personnes injectées.
    Ces émissions bluetooth me semblent être la raison principale de la pression mise pour injecter un maximum de personnes. De façon surprenante cette information est très peu relayée et développée,

    1. Résumé-audio, par Mik Andersen, du phénomène MAC et du réseau de nano-communications intra-corporel

      C’est un audio de 24 mn, en Espagnol et en Anglais, que Mik Andersen nous propose aujourd’hui.

      https://corona2inspect.net/2022/05/08/resumen-del-fenomeno-mac-y-la-red-intracorporal-de-nanocomunicaciones/

      Le phénomène des émissions de MAC, chez les personnes vaccinées contre le COVID-19, est un fait alarmant, qui démontre une relation de cause à effet. Ce documentaire vidéo résume comment le phénomène MAC a été remarqué, en quoi il consiste, comment il peut être expérimenté de manière simple, quelles sont ses implications pour l’individu et la société, ce qui pourrait être à l’origine du phénomène MAC observé, ce que nous dit la littérature scientifique sur les réseaux de nanocommunications sans fil intracorporels, le rôle des protocoles MAC dans le réseau et son approche au niveau théorique. Ce documentair comprend, également, une section consacrée à la spéculation, dans laquelle nous essayons d’imaginer des utilisations possibles, sur la base des possibilités énoncées dans la littérature scientifique et des contenus confirmés et dévoilés dans les vaccins, le graphène et les dérivés.

      Après avoir regardé ce documentaire, vous voudrez peut-être effectuer quelques tests ou expériences de détection d’adresses MAC anonymes et envisager d’utiliser, en plus des fonctions Bluetooth par défaut de votre téléphone, d’autres applications de sauvegarde. Vous trouverez ci-dessous une liste d’applications pour les téléphones fonctionnant sous IOS et Android, qui pourraient être utiles pour détecter et sonder les adresses MAC des personnes vaccinées.

      Répondre moderated
      1. En effet pour les adresses MAC …
        Mais votre liste d’applications n’est pas passée …

        Les xiaomi et huawei les détectent en natif en activant la découverte des périphériques sans noms. Mais l’appli electrosmart les détecte et ce, sur n’importe quel téléphone (hors apple) …
        Et pour les ingénieurs, Linux (Kali Linux par ex) et l’appli Wireshark permet de voir les signaux mais aussi les trames d’émissions.

        Ce qui est inquiétant, c’est que le signal me semblait disparaitre au bout de 3-4 mois et être capté de plus en plus par intermittence. Mais j’ai des amis vaccinés qui n’ont pas fait leur 3ème dose et pourtant le signal est réapparu après 8-10mois …
        Donc :
        Soit ils me mentent et ont fait leur 3ème dose sans me le dire (ce que je ne crois pas).
        Soit les nanobidules se réactivent d’une manière inconnue.

        Répondre moderated
  3. Effectivement j’y ai fait souvent référence ici et bizzarement sans aucune réaction..alors que c’est clairement LA raison de l’acharnement des nos psychopathes a picouser tout le monde.Suveiller.,parquer et réduire la populace. Mais bon autant pisser dans un violon.

  4. Le problème c’est comment faire prendre conscience à la population de cette intention de nuire de la part des labos avec la complicité des autorités de nombreux pays, de l’oms, des autorités de santé et j’en passe. Je me heurte à l’incrédulité des gens lorsque j’évoque ce phénomène et même à leur hostilité. Y compris dans ma propre famille. Bref comment réveiller les moutons endormis ?. Il y a certes un léger progrès depuis deux ans car certaines personnes commençent à prendre conscience du problème des effets secondaires de ces vaccins covid 19. Et encore très partiellement !. Pour eux c’est plus de l’incompétence qu’une intention de nuire, donc il y a encore un énorme travail de réinformation à mener pour les personnes qui voudront bien écouter……

  5. Pour le phénomène MAC, j’ai personnellement testé il y a 2 ou 3 mois, j’ai téléchargé deux apps différentes, effectivement mon téléphone a détecté plein d’adresses MAC sans nom qui bougeaient aux alentours. Par contre quand un très bon ami qui a été contraint de se faire vacciner pour voyager est venu chez moi on a testé plusieurs fois, le signal n’a pas augmenté quand on a approché le tél de son épaule.
    Avez vous testé personnellement ? Quelles ont été vos conclusions ?

    1. La portée du signal Bluetooth peut aller jusqu’à 100m, donc tu peux détecter n’importe quoi (alarme, clé de bagnole, écouteurs/casque, babyphone, imprimante, montres et des centaines d’autres objets connectés).

      1. Nous avons fait le test dans un champs à 400 mètres des voitures, aucun objets connecté, rien à part 1 seul téléphone avec l’application electrosmart.
        3 Numéros MAC apparaissent sur 4 personnes vaccinés présentes.
        Le résultat est sans appel, mais il reste à découvrir pourquoi est-ce intermittent !!

        Répondre moderated
        1. Je me pose la question comment vous avez fait pour convaincre ces 4 personnes, sans les effrayer ou les froisser, à moins que vous avez usé d’un subterfuge pour créer le contexte sans leur expliquer.

          Pour ma part, je suis motivé pour faire la même “découverte” mais je n’aboutis pas pour l’instant aux mêmes conclusions. Environnement naturel isolé, des vaccinés aux alentours et rien … je ne détecte pas de code MAC / bluetooth. Je procède discrètement, un œil sur mon smartphone (paramétrage OK pour la détection) à 2 m de ces personnes.

          Ce que je peux dire, c’est qu’il y a 6 mois, lorsque je rentrais dans un supermarché, je détectais des dizaines et des dizaines de code MAC / bluetooth “inconnu” (pas de fabricant connu, les 6 premières positions du code MAC que l’on devrait retrouver dans le fichier oui.txt la référence mondiale).

          Dans le même supermarché, récemment, environ même heure, approx même affluence … j’arrive à peine à détecter 8 ou 10 codes MAC inconnus, donc beaucoup beaucoup moins qu’avant.

          En tant que particulier, c’est difficile d’avoir un contexte rigoureux pour aboutir à des conclusions à 100%.

          La portée d’un signal bluetooth est assez changeante selon les versions de composants, de logiciel et probablement le relief. Avec la version 5 de bluetooth on peut atteintre 500 m de portée théoriquement

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Bluetooth

        2. Ce qui complique également la donne, c’est que les Iphone génèrent des code MAC/bluetooth par algorithme (randomized) donc le code fabricant de ces codes MAC n’existe pas dans le fichier oui.txt, ce dont il faut tenir compte, sinon les détections/ conclusions pourraient être faussés.
          De toute manière tout objet émettant un signal bluetooth, (autre que le “smartphone détecteur”) doit être éteint ou à défaut à plus de 500 m. Remarque : Les androids ont un code MAC fixe dont le code fabricant pour le composant peut être trouvé dans le fichier oui.txt.
          https://www.quora.com/Do-Bluetooth-devices-have-a-persistent-ID-like-a-MAC-address
          https://www.mist.com/documentation/ble-mac-randomization/

          Répondre moderated
  6. bonsoir,
    @cocol256 : “Pour eux c’est plus de l’incompétence qu’une intention de nuire, donc il y a encore un énorme travail de réinformation à mener pour les personnes qui voudront bien écouter”. Effectivement, je partage à 100% ce point qui est vraiment important. Ce qui m’a protégé dès le départ, c’est d’avoir conscience bien avant 2020, que nous avons une Elite malveillante. J’ai par contre été subjugué par le niveau de malveillance, bien pire que ce que je croyais. Donc c’est effectivement très dur pour la majorité de la population qui pense que nos Elites sont nulles et éventuellement un peu corrompus. Le Gap est énorme.

  7. Oh mon dieu !
    Je savais que cette société était pourrie mais là je suis vraiment choqué !!
    Je chercherais encore confirmation.. Mais malheureusement cela semble bien plausible.
    Quel gâchis ! L’humain et la nature sont si merveilleux, mais on dépasse les limites de l’atroce scientisme.
    Mon dieu, au quelconque énergie de l’amour, qu’ils se rendent compte de leur folie, leur esprit est déjà l’enfer.
    Merci Courrier des stratèges ! Que le meilleurs puisse vous toucher malgré cette société de merde atroce !

    Répondre moderated
    1. Et encore, vous n’avez pas vu les chimères créées par des médecins de bioterrorisme ukro-nazis américains. Ils veulent “défier” le Bon Dieu dans sa CREATION. j’en ai vu 2 et si c’est cela que les couveuses doivent fabriquer, alors, il vaut mieux que le 3ème Secret de Fatima s’abatte sur le Monde.

  8. Bonjour,

    La phrase en début de l’article suivante:

    “Toute la presse subventionnée avait dénoncé cette fausse information « complotiste ».”

    ne devrait t’elle pas plutôt être la suivante ? en supprimant le mot “fausse” :

    “Toute la presse subventionnée avait dénoncé cette information « complotiste ».”

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer