La Commission européenne prolonge le passe sanitaire sans débat parlementaire

Le Courrier des Stratèges s'est rendu à Strasbourg, au Parlement européen, à l'invitation de la députée Virginie Joron, qui s'est illustrée par sa résistance à la dictature sanitaire. La biostaticienne Christine Cotton, auteure d'études de référence sur le vaccin Pfizer était également présente pour nous éclairer sur les dessous de l'actualité. Nous vous proposons une série de quatre tables rondes sur ces sujets de COVID et de vaccination pour mieux comprendre les événements des prochaines semaines. Le premier épisode est consacré à la prorogation du passe sanitaire dans débat parlementaire par la Commission européenne.

L’information à retenir est évidemment la prorogation du passe sanitaire européen le 23 juin, sans débat parlementaire et à l’initiative de la Commission. 

Cette prorogation était prévue depuis plusieurs semaines, mais elle semble donner lieu à d’intenses négociations entre les Etats-membres et la Commission sur le degré de liberté que ces Etats conserveront à l’avenir en matière de lutte contre le COVID. Il faudra suivre ce point attentivement, puisque tout le monde a bien compris que l’objectif de la Commission est de “confisquer” un maximum de pouvoir sur ce sujet devenu central dans la mise en oeuvre du Great Reset. 

Rappelons que le passe sanitaire européen ne régit que les déplacements entre Etats-membres, et ne dispense pas chaque Etat d’adopter, dans le cadre de ses frontières, une législation propre sur le sujet. 

Cette prorogation doit-elle nous désespérer ?

Certes, nous nous souvenons tous que, lors de son lancement, le passe sanitaire avait été “vendu” aux opinions publiques comme transitoire et éphémère. Nous avons été de ceux qui, dès le début, avaient soutenu que ce passe sanitaire reposait sur une logique industrielle qui le rendrait durable et incontournable. Le cartel de la presse subventionnée jugeait alors qu’il s’agit de “complotisme”. En fait de complotisme, nous avions simplement un temps d’avance sur l’actualité. 

Mais, dans ce malström, il reste une bonne nouvelle : la Commission a commis l’erreur d’écrire noir sur blanc que le passe sanitaire vise à inciter à la vaccination, et non à prévenir la propagation de l’épidémie. Cette précision met à terre toute la doctrine du Conseil d’Etat français sur le sujet. On se rappelle que ce Conseil a soutenu que le passe sanitaire ne portait pas d’atteinte disproportionnée aux libertés parce qu’il limitait les contagions, et qu’il n’était en rien une obligation vaccinale déguisée. 

Patatras ! il faudra aller se brosser, cette fois, pour le soutenir. 

Ne manquez pas les épisodes suivants : demain, la question de la complaisance d’Ursula von der Leyen vis-à-vis de Pfizer, jeudi, la question de la vaccination obligatoire des enfants, vendredi, le sujet sensible de la surveillance numérique. 

Rejoignez la sécession !

Vous en avez assez de subir cette mascarade ? Vous voulez entrer sereinement en résistance contre cette dictature ? Déjà plus de 5.000 membres...

Encore + de confidentiels et d'impertinence ?

Le fil Telegram de Rester libre ! est fait pour ça

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
1K Shares:
24 commentaires
  1. Les Français considèrent maintenant que ce pass sanitaire n’est plus que salutaire, pour aller au cinéma, à la salle de sport ou partir en vacances. Les pirouettes sémantiques entre les instances politiques et institutionnelles les emmerdent profondément à l’heure où ils n’aspirent qu’à vivre normalement, même si cette “normalité” pass … par un jeu de roulette russe avec la seringue.

    Répondre moderated
    1. Moi aussi. Parfois je me demande si ces personnalités techno de la résistance ne se satisfont pas au fond de ce que la situation leur apporte d’audience et de reconnaissance publique… Faut-il prendre autant de temps à les suivre, alors que nous avons peut-être mieux à faire pour nous armer personnellement sur tous les plans pour faire face à tous les aleas du totalitarisme : exercice physique, réarmement moral et spirituel…

      Répondre moderated
    2. Pas de panique Gastoche, relisez le processus d’écroulement de l’URSS dans ses dix dernières années. Observez aussi la psychologie des peuples européens – versatiles – en 1942-1943, alors qu’ils étaient allés “jusqu’au bout de la nuit”. Puis… Certes c’était pas la fin des ennuis, mais le 26 aout 1944, les visages étaient transformés sur les Champs Élysées, uniquement parce qu’un gars accoudé au comptoir d’étain du bar de la Porte de Versailles avait vu une jeep US et la 2ème DB passer devant lui au petit matin. Après, le bouche à oreille a été une trainée de poudre pour qu’un million de Parisiens se rassemblent sur l’avenue quelques heures plus tard.

      Accrochez vous à cette lanterne magique qu’est l’Histoire, elle nous donne toujours la direction, comme un phare dans la tempête ! Les gouvernants actuels scient la branche… Leur temps est compté car on ne construit pas une société viable sur l’absurde.

      https://www.google.fr/search?q=26+aout+1944+Champs+%C3%89lys%C3%A9es&tbm=isch&ved=2ahUKEwjfwMnWsZ34AhVOZvEDHWgmBVoQ2-cCegQIABAA&oq=26+aout+1944+Champs+%C3%89lys%C3%A9es&gs_lcp=CgNpbWcQA1DYEVieF2CoGGgAcAB4AIABWYgBygGSAQEzmAEAoAEBqgELZ3dzLXdpei1pbWfAAQE&sclient=img&ei=N1egYp_JHc7Mxc8P6MyU0AU&bih=728&biw=1600

  2. Dialoguer, argumenter,s’indigner NE SUFFIT PLUS! On ne raisonne pas la folie,on l’empêche de nuire! Nuance.
    Extrait et exemple dans la vidéo :
    “..il faut vacciner tout le monde..c’est leur stratégie..”

    1. Sauf qu’eux-mêmes ne sont pas vaccinés et ne le seront jamais et que de toutes façons, ils n’atteindront jamais les 100%. N’en déplaise à Davos & Co!

      Répondre moderated
  3. Qu’en pense l’auteur, du rapport ci-dessous
    https://www.nti.org/wp-content/upload
    Parce que s’il est un vrai:
    -Serait-ce la raison pour laquelle Macron nous laisse respirer un peu mieux pour dans 6 mois mieux nous saisir à sec comme lors du 06.03.2021 ?
    -Serait-ce la raison pour laquelle Macron n’est pas pressé de régler le problème global des hôpitaux en lien avec le scénario ci-dessous ?
    -L’expérimentation à l’échelle des millions d’habitants de Shanghai ne serait-ce qu’un avant-goût de ce qui nous attent en France mais aussi à l’échelle mondiale ? C’est vrai personne a bronché là dessus chez les Oxydentés, comment ça se fait ?!
    – C’est vrai nous ne sommes pas en dictature, tout le monde est d’accord là dessus… ouf!
    – Là où le quelque chose comme “Maintenant t’as le champ libre pour appliquer ton projet” prendrait tout son sens ?
    – Est-ce que Poutine en suivant une autre stratégie celle que j’ai explicité, n’aurait-il pas perdu une occasion d’éviter cette salaupris chez lui (il y échappera pas si le scenario tient debout) aussi bien que chez nous ?

  4. A rapprocher de la réunion du Bilderberg de la semaine dernière, au cours de laquelle Margaret Schinas, commissaire européenne en particulier en charge de la vaccination, s’est retrouvée à discuter en privé et en secret (Chatham House Rules) avec Bourla. D’où le passage en force sans vote au parlement européen le 27 mai 2022

    Répondre moderated
    1. Nul doute que le montant de son pot-de-vin aura été évoqué lors de cette entretien… Mais on peut la comprendre : deux jours plus tôt elle a vu un très joli sac Vuittoni constellé de diamants, dans une boutique Place Vendôme. Elle ne va quand même pas laisser passer cette merveille sous son nez !

  5. coquille dans ce texte
    “Le premier épisode est consacré à la prorogation du passe sanitaire “dans” débat parlementaire par la Commission européenne. ”
    ce message s’autodétruira après lecture

  6. Ça va être très simple, on va bloquer-boycotter toutes les enseignes, lieux, pays où le passe sanitaire est obligatoire. Et ils mourront tous de leur belle mort, tant pis pour eux. Et si la France – évitons de parler de la Commission Européenne, cette Tour de Babel en processus de mérulisation et d’écroulement avancés – et sa bureaucratie étouffante doivent mourir pour renaître, qu’elles meurent ! Le pouce en bas, massa dictum est.

    1. J’allais oublier : la Commission Européenne est un peu à l’image de la grosse commission, après l’évacuation on se sent toujours mieux. Inutile de garder cette chose indigeste et pathogène, le corps social européen réclame un lavement de toute urgence. Nécessité fait loi.

  7. Ce merveilleux régime qu’est la démocratie a permis de reconduire cet agent oligarchique à la tête de l’Etat.
    Il fallait donc réfléchir avant, surtout qu’il y avait matière…
    cela dit, et à toutes fins utiles, rappelons que la France n’est plus depuis le début du XXème siècle gouvernés par ce qu’on appelle un phénomène politique, qui représente l’intérêt commun, mais par un cartel d’entreprises dirigé par les principales banques globales d’investissement qui ont leur quartier général, depuis Oliver Cromwell, à la « City of London ».
    Aussi, depuis quelques temps déjà, dans l’objectif de hâter sa prochaine disparition volontaire, les autorités politiques en charge de la France relaient avec zèle, voire même anticipent, l’agenda mondialiste consistant à appauvrir matériellement, physiquement et moralement la plus grande masse des gens peuplant la planète au profit de quelques usurpateurs, véritables escrocs économiques qui ont, aujourd’hui, pris l’ascendant sur les pouvoirs politiques des États.
    La politique généreusement appliquée sur le territoire français est donc « globaliste » ; elle fait, à ce titre, fort peu de cas des petites gens et des petites et moyennes entreprises pour, au contraire, laisser la part du lion aux multinationales et à leurs propriétaires anonymes.
    En conclusion, la France qui n’a aucune politique, et encore moins de politique socialiste, dans le sens « social » du terme, est en revanche l’un des principaux fers de lance de l’agenda globaliste, lequel prospère sur le développement de la misère humaine. »
    NB : Le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire était présent à la réunion Bilderberg qui s’est tenue du 30 mai au 2 juin 2019. A cette réunion, il était accompagné de l’ancien président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, devenu banquier chez Goldman Sachs, mais également Président du board du GAVI, l’alliance pour les vaccins, depuis janvier 2021 ; avec lui se trouvait également l’Allemande Ursula von der Leyen qui allait devenir le nouveau président de la Commission européenne au mois de décembre suivant.
    Précisons que les Commissaires sont nommés (non élus) à la Commission européenne par les chefs d’État ou de gouvernement des États membres, c’est-à-dire en réalité par les actionnaires des multinationales et les banquiers qui ont financé leurs campagnes, et sont donc sous le contrôle de l’oligarchie, dans leurs pays respectifs. La « Commission » aux ordres oligarchiques peut ainsi rappeler à l’ordre (financier) les États qui auraient eu des velléités de déroger à leur propre sabordement. Ce sabordement est, notons-le, « librement » consenti par les États qui s’interdisent, par leur adhésion aux Traités constitutifs scélérats de l’Union Européenne, toute capacité de défendre et de protéger leurs propres ressortissants, personnes physiques ou morales.
    Blog : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer