Droite année zéro

Les droites participent de la crise générale de la représentation. Elles y ont ajouté leur caractéristique propre depuis la Révolution française: une propension à se diviser qui reste sans équivalent. Le désastre est d'autant plus marqué que chacune des composantes s'acharne à défendre, de manière caricaturale, le morceau du programme historique de la droite française dont elle se pense dépositaire

Les droites ont participé, ce dimanche 12 juin 2022, de la crise profonde de la représentation qui caractérise notre régime politique. Rapporté à la participation; voilà ce que représentent, en nombre d’ inscrits, les forces politiques héritières des droites  citées dans le tableau ci-dessus: 

  • Rassemblement National; 8,5%
  • Républicains/UDI: 5%
  • Reconquête: 2%
  • Divers droites: 1%
  • Souverainistes: 0,5%

Mais sur ce point, les droites ne se distinguent pas vraiment des autres forces politiques. Eric Verhaeghe soulignait hier soir la faiblesse structurelle d’un président de la République dont le parti ne représente que 12,5% des électeurs inscrits. 

Des droites plus éclatées que jamais

Ce qu’il y a de propre aux droites – et cela dure depuis la Révolution française, c’est une capacité à se diviser sans égale. Marine Le Pen ne pourra pas éternellement accuser le système uninominal majoritaire à deux tours pour expliquer le faible score, au final, de son parti. Ses lieutenants peuvent bien, de manière pitoyable, faire la danse du scalp autour d’Eric Zemmour, la réalité est que la candidate du second tour aura bien moins de cinquante députés, peut-être moins de trente. Elle aurait pu être le chef de file d’un rassemblement de la droite nationiste à cent députés; elle sera, pour être incapable de travailler avec les autres, la présidente d’un groupe étriqué, ayant abandonné le rôle de premier parti d’opposition à une coalition grotesque de tout ce que la gauche actuelle peut produire de plus loufoque. 

+ Les Républicains ne s’en sortent pas, contrairement à ce qu’ils avaient espéré. Certes, après la sortie de route de Valérie Pécresse, ils ont réussi à remettre le véhicule….en marche, mais 11% des votants, 5% des inscrits, c’est dans tous les cas une confirmation du déclin inéluctable d’un parti qui, à force d’avoir peur de défendre la nation, la famille et la cohésion sociale, se réduit comme une peau de chagrin. 

LR s’accroche à une certaine idée de la décentralisation et de l’Europe tout en s’étant fait confisquer le mantra de la réforme par Emmanuel Macron. Marine Le Pen pense être la seule à répondre aux intérêts du peuple, à l’exigence de cohésion sociale longtemps portée par les droites. Reconquête s’est enfermé dans la défense de l’identité française au risque de négliger d’autres viviers d’électeurs qui tendaient la main, à commencer par les opposants à la dictature sanitaire et au mondialisme en actes. 

Les droites sont un champ de ruine. On peut vraiment dire “droite année zéro”. Le travail commence. L’ère du post-gaullisme et de ses reniements multiples est terminée. La reconstruction est devant nous.  

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

36 Shares:
11 commentaires
  1. Il me semble qu’avant de pouvoir lancer une reconstruction il y a encore un travail de démolition de mauvaises fondations. LR possède encore des baronnies ‘extrême-centre’ compatibles. De même le RN reste possesseur d’un vote localisé ou focalisé sur des noms et des habitudes de stérilité nihiliste. Reconquête s’appuie sur le réel tangible mais l’excellent analyste Zemmour manque de maturité politique et psychologique. Aller chez Christine Kelly et parler en souriant de ses victoires ou défaites sur un court de tennis ne permet pas d’accrocher un électorat populaire qui boit de la bière, mange des frites et est ventripotent. Le fascisme gris a quelques beaux jours devant lui. Il faut s’attaquer politiquement à l’extrême-centre décivilisateur. Et cette attaque viendra de forces extérieures à la caste oligarchique des sachants nationaux. Inflation, violences de rue, mort de l’Otan, nasdaq en chute, pénuries alimentaires et énergétiques prendront en tenaille les esprits paumés des oligarques et des foules errantes. Dans ma circonscription, Reconquête fait le double du RN et j’aurai un duel LREM contre Nupes. Je vote Nupes pour faire le ‘tout sauf macron’. Billets de train en TER au double du prix du TGV car non vacciné, non QR codé ; confinement, broyage des crânes à 14 semaines, pma, gpa en marche, alignement sur les otanisés-tétanisés, maltraitance pédophile à l’école par port du masque, messe de pâques 2020 confisquée par sanitarisme et lâchetés épiscopale et papale. C’est le deshumanisme en marche qu’il nous faut abattre afin de pouvoir relancer la verticalité de l’homme debout, verticalité transcendante qui s’oppose au trou noir de la vidange nihiliste. Il nous faudrait un parti ou un parti pris desanimaliste ! Les futures élections européennes, si elles ont bien lieu, vont être un révélateur de forces politiques en France.

    1. Je plussoie, comme on dit… EPL, Résistons, DLF, UPR, Reconquête, Patriotes,… Tout est bon contre Macron et ses satellites, même la NUPES quand elle contribue à la lutte contre la Dictature cristallisée par le Passe Sanitaire…!

      Répondre moderated
      1. Verbe inventé sur internet au XXIème siècle. Il signifie “être d’accord avec ce qui a été dit”. Exemple : je plussoie ta décision, elle est idéale. Synonyme : confirmer, agréer, souscrire. formation : mot plus, auquel on ajoute la terminaison -oyer. Merci mon ami.

    2. Merci, monsieur Claude Le Vivant de nous rappeler toutes ces vicissitudes endurées par les français de base. Vous avez oublié de signaler les effets secondaires que chacun de nous sera confronté de près ou de loin. Et surtout la moitié d’entre nous, c’est à dire, les femmes qui vont se coltiner des anomalies biologiques, ainsi que leurs enfants dont elles ont autorisée la vaccination.
      Notre pays est presque fichu, un espoir existe encore, c’est que les américains s’écroulent avant nous avec toutes les saloperies (famines, pandémies, guerre d’Ukraine, inflation) qu’ils nous ont concoctées pour sauver leur dieu dollar.

  2. Parler encore de “la droite” ou de “la gauche”, est-ce aujourd’hui autre chose que ces politesses attristées qu’on échange en suivant un corbillard ?

    La recomposition est faite et aucun des trois partis survivants ne peut plus se décrire en fonction du critère “droite-gauche”.

  3. Cher Monsieur Husson, en tant qu’historien que répondez vous à cette affirmation, la mienne?

    La droite n’existe pas dans ce pays depuis 150 ans. Il y a la gauche et les autres gauches. Plein de gauches dont dernièrement la gauche bleue Marine. C’est une question d’électeurs: yapa d’électeur de droite. Pire que le Covid, un seul vaxxin: la gÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔche.

    Quelque soit le candidat de droite 10% est leur plafond pour la vie. Les électeurs veulent entendre le mot magique: la gÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔche. Marine l’a prouvé magistralement en sortant son bouclier de gÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔche marqué Zemmour. mémé-lanchois n’en parlons pas, 1 seul thème de toute sa briyante carrière de merde: la gÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔche.

    Je vous remercie.

  4. La droite n’a rien fichu depuis au moins 50 ans. Par contre la gauche a bien embrigadé des générations entières de français. Il y avait encore une droite avant la deuxième guerre mondiale, représentée entre autre par le nationaliste Maurras, les traditionalistes et les libéraux. Elle a disparu pratiquement après la guerre. Et le gaullisme n’a jamais été vraiment à droite, De Gaulle ne se décrivait pas comme un homme de droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer