Macron laisse-t-il volontairement Mélenchon gagner les législatives ?

Quelque chose intrigue dans la stratégie suivie par Emmanuel Macron face à la NUPES : tout se passe comme si, depuis l'appel de Mélenchon à voter Macron au second tour de la présidentielle, le Président était en service minimal vis-à-vis de son rival et comme s'il le laissait gagner ou, en tout cas, faire le meilleur score possible. Après l'indulgence de Marine Le Pen pour Macron, c'est l'indulgence de Macron pour Mélenchon. C'est à se demander si cette timidité ne repose pas sur un calcul tout à fait intéressé. Voire sur un accord au moins tacite.

Ce mardi, alors que les chances qu’a Macron de décrocher une majorité présidentielle s’amenuisent et que ses candidats sont en pleine effervescence, le Président s’envole tranquillement cette après-midi pour la Roumanie, et peut-être pour Kiev. En dehors de sa sortie d’hier à Satory pour un salon de l’armement, il devrait être absent des radars intérieurs pendant toute la semaine, laissant le champ libre à Elisabeth Borne pour affronter son rival qui dispose ainsi d’un boulevard pour installer ses thèmes. 

Mélenchon s’engouffre dans la brèche

Récapitulons : le soir du premier tour des présidentielles, Mélenchon a pris soin d’appeler à voter Macron de la façon la plus claire qui soit, pour enchaîner immédiatement sur sa proposition de devenir Premier Ministre. Ce faisant, il a accordé une victoire facile au candidat sortant.

Une fois sa réélection actée dans les urnes, Macron a annoncé un changement de méthode, puis… plus rien. Il a littéralement laissé le champ libre au leader de la gauche. Le gouvernement n’a été constitué que très tard, à la fin du mois de mai, avec pour consigne de ne pas prendre la parole nationalement. 

Accessoirement, les medias subventionnés ont accordé un temps de parole délirant aux candidats de la NUPES. Fin mai, par exemple, l’ARCOM notait que la NUPES avait bénéficié de 30% du temps d’antenne, et la gauche dans son ensemble 50%

On comprend ici qu’après avoir servi la soupe de Macron pour les présidentielles, le cartel de la presse subventionnée a servi la soupe de Mélenchon et de son alliance pour favoriser sa victoire. La concentration des medias et leur soutien par l’Etat servent à quelque chose. 

La NUPES et ses problèmes mathématiques

Au soir du premier tour des législatives, la réalité mathématique éclaire singulièrement les débats qui font florès depuis quelques semaines. 

Ainsi, on dénombre, pour le deuxième tour :

  • 272 duels NUPES contre Ensemble !
  • 59 duels NUPES contre RN
  • 26 duels NUPES contre LR
  • 107 duels RN contre Ensemble !
  • 19 duels LR contre Ensemble !
  • 8 triangulaires

Ces quelques chiffres montrent tout l’intérêt commun que Mélenchon et Macron ont à s’allier contre le Rassemblement National. Une petite courte échelle face à Marine Le Pen permet à la NUPES d’espérer une bonne cinquantaine de sièges face au RN grâce au soutien de Macron et, inversement, le soutien de Mélenchon face au RN permet à Macron d’espérer une bonne centaine de sièges à bon compte. 

Bref, dans l’hypothèse mathématique où les duels NUPES contre Ensemble ! se termineraient par un match nul (c’est-à-dire 136 sièges pour chacun), un accord au moins tacite entre les deux partis pour battre le RN donne la situation suivante à l’Assemblée :

  • 236 sièges au moins pour Ensemble !
  • 186 sièges au moins pour la NUPES

Contrairement aux apparences, la NUPES et Ensemble ! ont donc intérêt à coopérer pour se partager l’assemblée. Chacun obtiendra des gains plus élevés en ne faisant qu’une guerre apparente, mais en s’alliant tacitement pour battre le RN. 

Pourquoi Macron préfère une majorité relative plutôt qu’absolue

Cette coopération naturelle entre la NUPES et Ensemble ! (à condition qu’elle reste cachée pour tromper l’électeur, bien entendu) se justifie par des considérations politiques. 

On le sait, face à ses partenaires européens, Macron doit entrer dans une phase de réductions des déficits, donc des dépenses publiques. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il revient systématiquement à la question de la retraite à 65 ans. Pour nos voisins, qui ont tous fait un effort d’austérité, les déficits sociaux français sonnent en effet comme une provocation. 

On sait aussi que Macron est, dans l’âme, un fonctionnaire avec une faible propension à diminuer les dépenses publiques. Son premier mandat l’a abondamment montré. 

Une jolie façon de se sortir de ce bourbier qui s’annonce serait, pour lui, de ne disposer que d’une majorité relative, avec une forte contestation de l’orthodoxie budgétaire européenne par une opposition forte constitutée autour de Mélenchon. 

Ainsi, lorsque ça l’arrange, Macron pourrait aller à Bruxelles avec une majorité de circonstance pour réclamer des dépenses nouvelles. Et lorsque Bruxelles se montre trop rigoureux, il pourrait arguer du poids de l’opposition pour se défausser…

On ne peut expliquer autrement ce départ, en plein entre-deux-tours très disputé, du Président vers l’Europe de l’Est. 

 

About Post Author

154 Shares:
23 commentaires
  1. On reconnaît aussi les fonctionnaires à leur aversion au risque… Et l’irresponsabilité des élus n’est pas un mythe.
    Un autre argument pour soutenir la thèse de cet article: Macron compte dur Mélenchon pour limiter et gérer la révolte sociale qui résultera des difficultés économiques.

  2. Ce me semble, le projet de Great Reset c’est, pour faire simple, le communisme pour tous (“vous n’aurez plus rien”) et l’ultra-capitalisme pour une minuscule minorité d’oligarques qui posséderont tout, même les esclaves (nous). Par conséquent, pour défendre les intérêts de la caste d’oligarques, on a le Young Global Traitor, et pour imposer le collectivisme aux autres, le chef (aux ordres) de La France Soumise.

    Répondre moderated
  3. Bonjour
    C’est d’ailleurs cette politique qui a permis d’évacuer La Reconquête dès le 1 ier tour après avoir fait en sorte de mettre le pouvoir d’achat en tête des préoccupations des électeurs sous le regard bienveillant du RN alors que ce pouvoir d’achat n’est que la conséquence d’une civilisation étouffée par une immigration incontrôlée asphyxiée par les dépenses dites sociales In fine Jean Luc Macron et Emmanuel Mélenchon sont d’accord sur a peu près tous sauf sur les modalités a mettre en place

    Répondre moderated
  4. JLM n’a pas appelé à voter Macron. Ne déformez pas sa rhétorique : “pas une voix pour MLP”. Vous pouvez conclure qu’il a laissé élire Macron ; mais pas qu’il a incité à voter pour lui. Prétendre le contraire relève de l’incompétence notoire ou (plus sûrement) de la malhonnêteté intellectuelle caractérisée (sans préjuger des causes de celle-ci).
    NB. Je me suis abstenu lors des 3 derniers votes. Et ferait de même dimanche.

    Répondre moderated
    1. Tout à fait d’accord avec vous. Nous sommes ici face au discours dominant qui essaye de façonner la réalité en répétant ad nauseam des contre-vérités, ce qui est le propre de la propagande.

    2. “JLM n’a pas appelé à voter Macron. Ne déformez pas sa rhétorique :..”

      Non à peine..l’autre répète de façon appuyer à 3 reprises à ne pas voter Le Pen au second tour ..et ça ce n’est pas appeler à voter l’autre psychopathe ? Laissez moi rire…Et je vous parie mon billet que meluche va etre 1er ministre,et ça j’ai pas attendu cet article pour le penser. L’autre psychopathe va lui refiler la patate chaude! Pas besoin de sortir de st.Cyr pour le pressentir.

  5. Macron n’est pas du genre à se laisser contraindre mais plutôt à contraindre les autres quoi qu’il en coûte pour obtenir le succès final qui conforte son pouvoir, et son élection. L’objectif réélection personnelle tombe du fait de la limitation à 2 mandats présidentiels. Reste son pouvoir absolu sur les institutions. La question est de savoir qui, entre Mélenchon et Macron, exercera le pouvoir? Melenchon a pris l’ascendant avec l’épisode de la gifle (8 juin 2021) illustrant le jeu d’enfants : “je te tiens, tu me tiens par la barbichette, le premier qui rira aura une tapette”. Macron Président de l’Europe, Mélanchon Président de la France soumise? Est-ce vraiment possible?

  6. Donner du poids à des partis de prétendument socialistes et “écolos” mais véritablement cocos comme le NUPES de Mélenchon permet également de faire avancer le programme de collectivisation de l’économie orchestré par les oligarchies (disparition des classes moyennes, fin de la propriété privée, étatisme ou super-Étatisme mondial forcené, revenu universel et hyper dépendance des populations – sûrement nettement moins nombreuses d’ici la fin de cette décennie – crédit social au nom de la “justice sociale” et du “il faut sauver la planète” etc.).

    D’ailleurs il est bien évident qu’à cause notamment du très fort appauvrissement généralisé à venir couplé au changement de population en cours, la France et bon nombre d’autres pays européens finiront officiellement gouvernés par un régime constitué d’une alliance entre cocos et barbus en djellaba, et que cela ne dérange en rien les intérêts et objectifs oligarchiques, bien au contraire.

    Répondre moderated
  7. Et oui, Mélenchon est un traitre. Le covid a tout démontré. Il ne s’est JAMAIS opposé aux confinements, couvre feu, masque sur enfants et adultes, et le pass sanitaire il aurait soutenu si le peuple ne s’était pas soulevé le 21 juillet dernier! On peine à trouver dans son programme la réintrégration des soignants suspendus, par contre on y trouve le changement climatique à tous les étages! Et humainement il ne vaut rien: je n’ai constaté avec l’affaire Assange. Il a utilisé Julian Assange pour son image, dès 2013, mais n’est JAMAIS venu à Londres pour la moindre audiences alors qu’il y en a eu… 25 depuis 2019! Il n’a jamais non plus envoyé quelqu’un à Londres. Et je ne parle pas de l’Ukraine ni des pays de l’ESt. Il est inculte dans la matière et les gens qui l’entourent son incultes aussi. De plus il a un mépris très 68tard des pays d’Europe de l’Est. Pour lui c’est tous des espèces de moujiks arriérés. Je peux hélas le dire car j’ai tenté pendant 5 ans, de 2008 à 2013,d’organiser des formations internes sur les pays de l’est au Parti de Gauche… Peine perdue!

    1. 👈👈 Bon point ça. mémé-lanchois serait une sorte de chirac au rabais: nettement moins séduisant, reconnu, capable. Un opportuniste, soupe au lait et grande gueule. À le voir avec sa troupe de tocards — je ne l’écoute jamais pas de temps à perdre —, je pense qu’il vit son quart d’heure de célébrité et que 10 minutes sont déjà passées. J’ajoute que ses électeurs sont à 50-50 des sombres crétins et des soutiens circonstanciels vermoulus qui l’effaceront aussi vite qu’ils l’ont rejoint.

    2. C’est sur que le programme de la NUPES question santé ne vaut pas tripette !
      – Reconstruire le service public hospitalier
      – Instaurer le « 100 % Sécu » en remboursant à 100 % les soins de santé prescrits et en intégrant les complémentaires santé dans la Sécurité sociale
      – Rouvrir des services d’urgences, des maternités et des EHPAD publics assurant un service de santé public de proximité à moins de trente minutes de chaque Français
      – Sortir du tout T2A (tarification à l’activité) et de la politique du chiffre qui met les établissements hospitaliers en situation de conflits d’intérêt avec la Sécurité sociale
      – Engager un plan pluriannuel de recrutement et de pré-recrutement des professionnels du soin et du médico-social (médecins, infirmiers, aides-soignants et personnels administratifs), revaloriser les métiers et les revenus et augmenter les capacités d’accueil des établissements de santé publics, notamment les hôpitaux
      – Actionner tous les leviers pour combattre les déserts médicaux : création de centres de santé pluridisciplinaires publics et embauche de médecins salariés, augmentation des moyens des facultés de médecine pour permettre une véritable suppression du numerus clausus, mobilisation de la médecine libérale et hospitalière, coopératives médicales, conventionnement sélectif, obligation temporaire d’installation, etc.
      – Développer la santé environnementale : faire du plan national santé environnement (PNSE) un moyen d’éradiquer les maladies chroniques liées à la pollution de l’air, à la malbouffe et à l’exposition aux pollutions dans un cadre professionnel (pesticides, radioactivité, amiante, produits chimiques)
      – Mettre fin à l’épidémie de VIH en France en 2030 par un grand plan national de dépistage et de traitement
      – Faire de la santé mentale une grande cause du quinquennat : renforcer les moyens des centres médico-psychologiques (CMP) et des structures dédiées au handicap psychique, et augmenter le nombre de places en faculté de médecine dans la filière psychiatrique
      – Protéger la recherche en santé de la finance

  8. Bonjour,
    On peut effectivement analyser les choses comme vous le faites, mais pour ma part, j’y vois quelque chose de totalement différent.
    Il est possible que Macron ait favorisé le nupes pour en tirer partie. Toutefois j’ai un point de vue différent. JLM a voulu refaire le coup de F.Mitterand avec l’Union de la gauche, dernière chance pour lui (son ego) d’entrer dans l’histoire comme un homme politique. Mais JLM n’est pas Mitterand, et son union n’est que le rassemblement d’opportunistes, qui ne cherchent qu’à sauver leur salaire de député. Une fois qu’ils seront en place ne comptez pas sur eux pour soutenir un mégalo comme JLM. Nupes partira en cacahuète. JLM se retrouvera avec la portion congrue de nupes, c’est à dire LFI.
    Macron s’il pense pouvoir s’appuyer sur nupes, d’une manière ou d’une autre,se trompe, car ce qui est en jeu au delà des élections françaises, c’est l’image de Macron et de la France à l’internationale.
    Si Macron qui se la pète depuis 5 ans, qui a piétiné toute notion de démocratie, n’obtient pas la majorité à l’assemblée nationale, 1 mois après son élection à la présidence, alors il perd toute crédibilité internationale. Il n’aura pas réussi à faire taire le “gaulois réfractaire” malgré tous ses efforts.
    La France une fois de plus aura montré une voie que d’autres suivront. Pourquoi tant de décisions nationales et européennes sont repoussées après les législatives françaises? pour permettre à Macron d’avoir une majorité à l’Assemblée Nationale, qui confortera les autres pays dans le sens, “si les français se sont couchés” alors on peut foncer. S’il n’obtient pas la majorité à l’Assemblée Nationale, les autres nations réfléchirons à 2 fois avant d’agir comme Macron.
    Mai 68 dans le monde semble être important. Mais ça ne l’est pas, ce qui a été important dans cette “révolution” c’est que les français ont fait chuter l’homme international qui avait empêché les Etats-Unis de contrôler l’Europe, qui a construit un nouveau bloc contre les Etats-Unis : l’Union européenne. Et cet homme là, le peuple Français l’a mis à terre.
    C’est exactement ce qui se rejoue aujourd’hui. Si les Français mettent Macron en échec en ne lui donnant pas de majorité à l’Assemblée Nationale, 1 mois après son élection, ce sera perçue à l’international comme un échec à faire plier les nations devant Davos et le mondialisme.
    L’enjeu dépasse largement la France. Pensez y quand vous voterez dimanche. Quand à nupes, ce n’est qu’une illusion. JLM ne sera pas 1er ministre quelque soit les résultats, et je subodore Macron de nommer François Roussel 1er ministre, pour dire j’ai respecté le vote des Français et “j’emmerde” JLM.
    MJ

    Répondre moderated
  9. Cette petite discussion montre que le couple Macron Mélenchon fonctionne. Le premier conçoit et le second est l’éxécuteur des basses besognes dont la principale est d’opprimer le peuple de France à la façon autocratique du roumain Ceaucescu, afin de faire briller les ors de l’oligarchie qui va pouvoir s’exhiber en noblesse incontournable. Reste à figer le parlement avec la peur de la guerre et de la famine. Macron n’est-il pas déjà en Roumanie et Moldavie pour s’occuper de la récolte ukrainienne. La récolte, c’est maintenant. Y aura-t-il assez de gazole pour les engins agricoles en France? Cela ressemble à un film déjà vu.

  10. Je trouve toujours Éric Verhaeghe à tout le moins très caustique vis à vis de MLP. Connivence avec Zemmour, et sur ses candidatures qui ont dû le décevoir énormément , et sur son jugement sur l’idiotie de MLP. Vu les résultats, cette idiotie là est très partagée. J’ai écouté ce matin MLP sur RTL face à A. Ventura et je l’ai trouvée excellente et ne s’en laissant pas conter. Et si je suis d’accord que l’adversaire premier d’ENSEMBLE et de la NUPES est le RN, la NUPES ne fait pas de cadeaux à Macron, et que les oppositions tant RN / NUPES que RN / ENSEMBLE sont pour beaucoup plus incertaines que ne le prévoit Éric Verhaeghe. Et il y a les abstentionnistes, LR et autres divers droites, et des électeurs melanchonistes également qui voteront RN. (voir la présidentielle). Et les bretteurs LFI à l’assemblée se feront entendre et essaieront de mettre la pagaille. Mais l’entente NUPES / ENSEMBLE ne sera pas un long fleuve tranquille de même qu’à l’interdépendant ces 2 conglomérats. J’en prends le pari.

    Répondre moderated
  11. J’ajouterai une autre motivation : le citoyen effrayé par la poussée chonchoniste pourrait voter plus facilement pour la macronie.

    Mais quoiqu’il en soit, Macron a trouvé en Mélenchon une aide pour creuser le tombeau de la France donc, il lui concède un morceau du tapis rouge.

  12. Franchement j’ai du mal à voir maqueron en Machiavel; et mémé-lanchois pareil, match nul. maqueron — McKinsey plutôt — a compris une chose: moins on le voit, moins il parle pour dire quelque chose et plus boumeurs &starteupeurs votent pour lui. Tranquille, ça va bien se passer. L’élection ne l’intéresse pas, comme tout le reste d’ailleurs hormis son reflet de Castafiore dans le miroir.

    Du coup, après pilote d’avion de chasse, sous-marinier, pompier, virologue, le voilà qui enfile un costume de Bernard kouchner voyageur de commerce pour neocons. C’est vrai qu’il a l’air con.

  13. Tout cela est une mauvaise pièce de théâtre, et selon les habitudes françaises, avec des acteurs médiocres. Au moins le “Boulevard” à la Feydeau fait rire de bon cœur. Là, c’est sordide ! Pourquoi honnêtement s’intéresser à la politique quand le niveau général est si bas, quand les cancres sont têtes de classe ? On dirait que les Institutions françaises contemporaines ont été préformatées et scénarisées par le producteur des Anges de la Téléréalité !

  14. La droite / l’extrême droite/les souverainistes sont les seuls opposants aux “mondialistes” : pour la Nation, contre l’immigration incontrôlée, contre les obsessions LGBTistes, du genre, de la couleur, de l’islam de la gauche, contre (ou à minima pas pour) le pass sanitaire, etc.
    Mélenchon est la gauche “du futur” (2027 ?) : LGBTiste, progressiste, communiste, écologiste ET EN MÊME TEMPS immigrationniste et pro-islamisation de la société.
    Cela ressemble donc aussi (tout ce qui a été dit avant en commentaires me semble vrai bien sûr) à une mise en orbite pour l’avenir (pas de Mélenchon qui fait son dernier tour mais de l’islamo-gauchisme)…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer