Vatican : une pièce de 20€ à la gloire de la vaccination des enfants… par Laurent Aventin

Le Vatican a récemment fait frapper une série de huit pièces dont une de 20 euros en argent réalisée par Chiara Principe. Si une première face présente les armoiries du pape François, l’autre « représente un médecin, une infirmière et un garçon prêt à recevoir l’injection du vaccin », les trois personnes étant masquées. On peut observer un crucifix « accroché en arrière-plan » laissant entendre qu’il s’agit d’un centre de vaccination chrétien. Cette association du Vatican à la politique vaccinale est particulièrement choquante à plusieurs égards.

Le Pape François est un fervent défenseur de la vaccination contre Covid, il l’a démontré à plusieurs reprises, notamment en étant le premier représentant d’Etat européen à instaurer le licenciement des employés non vaccinés, 15 jours avant l’Italie. Cet épisode aura marqué les esprits car on pouvait s’attendre à ce que ce type de mesure soit le fait d’une dictature, pas d’un état démocratique et encore moins du Vatican. Aux antipodes de la charité, cette mesure est contraire aux libertés individuelles et au sacro-saint libre arbitre de la doctrine chrétienne.

Une parodie de la sainte famille ?

Les vaccinés auront pu le constater, la vaccination ne se fait pas en présence de 2 personnels de santé. Cette caricature imprimée sur la pièce de 20 euros (annoncée sur le Courrier le 22 juin dernier) – homme, femme et enfant – renvoie sans détour à la Sainte famille. Une propagande destinée aux familles pour les inciter à faire vacciner leurs enfants. Marie et Joseph auraient-ils fait vacciner Jésus avec un produit expérimental et toxique dont l’innocuité reste à prouver  ? Marie et Joseph auraient-ils pris le risque de faire mourir Jésus en le faisant vacciner ? Non et ils n’ont pas davantage pris le risque que Jésus soit assassiné par les soldats d’Hérode en ne prenant pas la fuite vers l’Egypte (Mat 2, 13-23). La question que l’on peut en revanche se poser est de savoir pourquoi l’Esprit Saint – Dieu qui accompagne lui-même le Pape dans sa mission – ne l’aurait pas averti du danger de la vaccination pour les enfants ?

La vaccination des enfants contre Covid : pouvait-on faire pire propagande ?

La réponse pourrait être simple : l’Esprit Saint intervient de manière surnaturelle lorsque l’information ou l’action n’est pas accessible/réalisable naturellement. Or, on ne peut pas dire que l’information (ou l’absence d’informations qui ne donne pas de garantie sur l’innocuité des vaccins) en ce qui concerne la vaccination des enfants et les risques encourus ne sont pas disponibles.

Préparer la vaccination (obligatoire) des enfants est un travail commencé par Pfizer dès le mois de janvier 2021 alors que le laboratoire débutait son essai clinique sur les moins de 11 ans en mars de la même année. La vaccination des enfants, n’avait aucunement lieu d’être – les études de 2021 montraient que les enfants étaient épargnés par l’épidémie – mais Pfizer déroulait son agenda pour vacciner les enfants sans justification scientifique. Les autorités sanitaires ont validé les résultats controversés de Pfizer (mauvaises pratiques de Pfizer en matière d’essai clinique) qui préconise une triple vaccination pour les enfants de 0 à 5 ans.

Le média The exposé, qui analyse régulièrement les données de pharmacovigilances issues du Royaume-Uni, a annoncé que les risques de décès – toutes causes confondues – augmentent de 5100% chez les enfants doublement vaccinés (recommandation nationale à fin 2021) par rapport aux non vaccinés. Les données issues de l’Office for National Statistics du 20 décembre 2021 font état d’une situation critique pour les enfants âgés de 10 à 14 ans.

Source : the Exposé

Sur ce graphique, on constate que les enfants âgés de 10 à 14 ans qui ont reçu une injection du vaccin Covid-19, avaient un risque 10 fois plus élevé de mourir entre janvier et octobre 2021 que les non vaccinés. Pour les enfants ayant reçu deux doses, le risque de décéder est 51 fois plus élevé que pour les non vaccinés. Les détracteurs diront que le lien de cause à effet n’est pas démontré mais les taux de décès de 2020 au moment de la crise de Covid sont restés stables, ils ont même parfois diminué en raison des phases de confinement qui exposaient moins les jeunes aux risques de décès accidentels.

Les autorités britanniques sont sceptiques sur l’utilisation des vaccins contre Covid chez les jeunes dans leur analyse risque-bénéfice :

« Le Joint Committee on Vaccination and Immunisation (JCVI), un conseiller indépendant du gouvernement britannique sur le programme d’immunisation, a déterminé l’année dernière que les preuves disponibles indiquent que les bénéfices individuels pour la santé de la vaccination COVID-19 sont faibles chez les enfants âgés de 12 à 15 ans.

Ils ont également noté que tout bénéfice accordé par les injections n’est que “marginalement supérieur” aux autres dommages potentiels connus. Ils ont également reconnu qu’il existe “une incertitude considérable quant à l’ampleur des inconvénients potentiels”.

En raison de l’incertitude quant aux risques liés aux injections de Covid-19, le JCVI a estimé que les avantages étaient trop faibles pour justifier un avis sur un programme universel de vaccination d’enfants de 12 à 15 ans par ailleurs en bonne santé ».

En France, sans l’annoncer publiquement les autorités préparent la vaccination des enfants pour la rentrée scolaire 2022-2023 à commencer par la Haute Autorité de Santé.

Dans une vidéo, Le Dr Sucharit Bhakdi, microbiologiste, prévient que les injections transgéniques recevront les autorisations de mise sur le marché conditionnelles au fur et à mesure qu’elles seront disponibles y compris pour les maladies infantiles : oreillons, rougeole… Ces injections finiront par remplacer les vaccins conventionnels : un bon moyen pour la France et d’autres pays de faire entrer ces produits dangereux dans la vaccination obligatoire des moins de 3 ans !

Le Vatican fait la promotion d’une stratégie douteuse qu’elle n’est jamais arrivé à justifier que par des formules laconiques ou reprenant les arguments de Big Pharma.

Le Vatican, siège de l’Eglise profonde

Le Vatican, siège de « l’Eglise profonde » et de la connivence avec les nouveaux maîtres du monde – se fait le VRP de l’industrie pharmaceutique.

Que le Vatican ait été pénétré par les forces contraires, c’est une évidence pour les catholiques, la démission de Benoit XVI en 2013 n’était qu’un épisode de cette guerre intérieure déclenchée par les Insiders (l’Eglise n’est pas épargnée, bien au contraire).

Mais qu’il participe à ce qui s’apparente à l’évidence à une nouvelle idéologie du mal est tout à fait inattendu. Dans Le Nouvel Ordre des Barbares, le Dr Richard Day avait déclaré les propos suivants sur la mise en place de l’agenda de la « caste » : « Une foule de gens semble avoir besoin de la religion […], alors ils auront une religion (on leur en donnera une). Mais les religions majeures d’aujourd’hui devront être changées parce qu’elles sont incompatibles avec les changements à venir. Les vieilles religions devront partir. Spécialement le christianisme. Aussitôt que l’Eglise catholique romaine sera à terre, le reste de la chrétienté suivra aisément […]. Alors suivent les paroles les plus surprenantes de toute la conférence lorsqu’il dit : certains vont croire que l’Eglise s’opposera à tout ceci, mais en réalité l’Eglise nous aidera ».

Ces propos sont purement déclaratifs et évoquent sans nul doute une programmation plutôt qu’une prophétie. Le Vatican n’est pas l’Eglise, il en fait partie. Les évêques, les prêtres et les laïcs ne partagent pas tous la même opinion sur les injections transgéniques et nul doute que l’inoculation des enfants divisera encore l’Eglise. Cela fait partie de la stratégie de ceux qui veulent la mettre à terre. Et quand ils penseront y être parvenus, elle sera relevée.

Dernier dossier COVID en ligne : Origines du Covid et armes biologiques

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
178 Shares:
11 commentaires
  1. C’est un bon article sauf sur certains points. Par exemple, la phrase « pourquoi l’Esprit Saint – Dieu qui accompagne lui-même le Pape dans sa mission – ne l’aurait pas averti du danger de la vaccination pour les enfants ? » est faible. L’Esprit-Saint agit en des domaines qui ne relèvent pas du ‘suivisme dépourvu de prudence’. C’est le pauvre pape qui manque de vertu de prudence. Ce défaut spirituel empêchera la canonisation post-mortem de François par l’Eglise et lui vaudra un purgatoire mérité et désiré afin de devenir compatible avec la vision sainte de Dieu. Le purgatoire est une planche de Salut.
    Ce n’est pas parce que le Vatican erre sur des sujets mondains que l’Eglise se trompe et erre. La preuve en est que cette pièce de monnaie issue du Vatican errant démontre visiblement que des fumées de Satan sont présentes en son sein. Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Cette pièce témoignera d’une époque. De même, le dollar avec ‘in god we trust’ en désigne une autre qui va passer du Capitole à la Roche tarpéienne de manière hypersonique vers une réalité multipolaire.

    1. J’ai lu que Bergolio serait, disons, spirituellement douteux… Dans ces conditions oubliez que l’Esprit Sain puisse se manifester à lui, car il a depuis longtemps fait usage de son libre-arbitre pour refuser de l’entendre. Et puis en ce qui me concerne, cette injection mortifère mérite bien le nom de “marque de la bête”. Alors un pape qui fait la promotion de la marque de la bête, si vous voyez ce que je veux dire…

  2. Hélas, il n’a pas fallu attendre le Covid pour infliger aux enfants des vaccins avec des produits dangereux.
    Les analyses faites en Italie il y a quelques années de l’Infanrix Hexa, financées par l’association des biologistes, a révélé un cocktail de produits chimiques, dont certains toxiques. Cette démarche avait été provoquée par plus de 30 morts de nourrissons en Belgique en deux ans.
    http://initiativecitoyenne.be/article-infanrix-hexa-le-document-confidentiel-accablant-113251207.html
    L’ Hexavac de Sanofi-Pasteur avait été retiré du marché en 2005 pour décès de nourrissons…

    Répondre moderated
  3. Vous auriez pu rajouter cette information essentielle : Marie et Joseph n’auraient jamais fait “vacciner” Jésus avec un produit pour lequel on a tué des innocents pour en utiliser les cellules (lignées de cellules fœtales utilisées dans TOUS les vaccins depuis 20 ans au moins. TOUS, dixit Dr David Martin).
    Il n’y a rien de plus abominable aux yeux de Dieu que le meurtre des innocents, des tout-petits, dans le sein maternel.
    « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » Mt 25,40.
    Bergoglio choque de plus en plus de catholiques, je le constate autour de moi par exemple. Le Vatican n’est pas l’Eglise ! Il en est petite partie. La tête de l’Eglise, c’est le Christ Vivant, donc elle ne pourra jamais disparaître ou si elle doit mourir, elle ressuscitera. Le corps de l’Eglise, ce sont les centaines de millions de fidèles sur la planète.
    L’élection de Bergoglio ne s’est pas passée dans les règles de l’art. Cela vaudrait peut-être la peine d’investiguer : il semble qu’il a été placé pour miner l’Eglise de l’intérieur et diluer le catholicisme dans la nouvelle religion mondiale de la gouvernance mondiale. Cela par l’ONU, voir la Lucis Trust, autrefois la Lucifer Trust, fondement spirituel de l’ONU, eh oui !
    On remarque bien les symboles sataniques affectionnés par les dirigents, les 666, le “la bête de l’événement” de Macron, la bête hideuse devant le siège de l’ONU à New York…
    Espoir : rien n’est figé. On peut encore prier pour la conversion de Bergoglio et son retour au bon sens, le respect et l’amour de l’Evangile, en actes pas seulement en paroles creuses.

  4. L’orgueil est le plus grand obstacle à l’action du Saint Esprit. Nos abbés nous le répètent très souvent dans leurs homélies. Et, à mon avis, l’humilité de Bergoglio est feinte.
    En outre, le pape, qui a abandonné son titre de Vicaire du Christ, et une grande partie des prélats, sont sans doute tenus. Ils ne sont plus libres d’agir et de parler, ils sont menacés de campagnes médiatiques de dénigrement, donc ils obtempèrent aux ordres de leurs maîtres. « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon » Mathieu 6-24.
    Peut-être Bergoglio a-t-il pris le nom du Poverello afin de mieux cacher qu’il sert en réalité
    Mamon ?

  5. Faut-il rappeler que Jésus, lui, a chassé les marchands du Temple :
    Jésus entra dans le Temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le Temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de colombes. Et il leur dit : Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière (domus orationis). Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs.

    Répondre moderated
  6. Au lendemain de la dégringolade des Guidestones (le 6 et 7 juillet 2022) cet article, enfin, le sujet abordé, donne à penser que le Pape subi des influences … En tous cas, cette pièce est une preuve de complicité de crimes contre l’humanité … A quand une pièce avec la croix gammée en soutien aux milices nazies de l’Ukr ???! Bref, ils sont foutus et ils le savent. Imaginons déjà un monde débarrassé de ces marchands de sommeil et dirigé par une fratrie d’êtres de Lumière (et d’Amour 🙂 !

    Répondre moderated
  7. Extrait
    “La réponse pourrait être simple : l’Esprit Saint intervient de manière surnaturelle lorsque l’information ou l’action n’est pas accessible/réalisable naturellement…”
    L’Esprit Saint est bien intervenu de façon surnaturelle le 16 Juin 2019 mais pour me prévenir personnellement du grand danger que courait l’humanité et particulièrement les enfants. Fustigeant du même coup…le Vatican.
    J’ai alerté tant que j’ai pu. Mes très proches m’ont cru : famille et amis, les autres…
    Mon témoignage ici : https://www.espritphoto.info/la-t%C3%AAte-%C3%A0-l-an-fer-allant-fer-%C3%A0-l-e

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer