Le mensonge des injections COVID, visible sur la carte de l‘Allemagne – par Laurent Aventin –

Quelques cartes épidémiologiques de l’Allemagne permettent de se rendre compte d’une part de l’inefficacité des injections contre Covid, d’autre part de la nocivité de ces injections sur le système immunitaire. Le nouveau variant Omicron BA.5 circule plus facilement chez les triples vaccinés, un paradoxe visible lorsque l’on compare la population d’Allemagne de l’Ouest, davantage vaccinée, que la population d’Allemagne de l’Est. Démonstration en images à partir des données issues du prestigieux Robert Koch Institut.

Un article synthétique nous présente des cartes très significatives de la République fédérale d’Allemagne sur les méfaits des injections anti-Covid. Méfaits sur lesquels nous communiquons régulièrement, notamment à la lumière des effets indésirables sur la morbi-mortalité des citoyens ayant reçus ces produits transgéniques.

 

Les informations que nous présentons ici sont issues d’un rapport très récent (28 juin 2022) du Robert Koch Institut. Cette institution publique et renommée de santé publique et de recherche sur les maladies infectieuses réalise une veille sanitaire régulière de l’épidémie de Covid.

 

L’ex-Allemagne de l’Est est moins touchée par Omicron BA.5

 

La carte ci-dessous, issue de ce service public, fait état de l’incidence (nombre de nouveaux cas) des infections à Sars Cov-2 pour la République Fédérale d’Allemagne, sachant que la vague actuelle qui affecte le pays est le variant Omicron BA.5.

Source : article eugyppius à partir du rapport Robert Koch Institute

L’ex-Allemagne de l’Est est entourée en vert pour mieux faire apparaître l’ancien territoire sous régime communiste il y a encore quelques décennies. Plus la couleur est foncée, plus le nombre de cas pour 100 000 habitants est élevé. Le constat est sans détour, l’ex-Allemagne de l’Est est moins atteinte par la nouvelle épidémie d’Omicron BA.5 que le reste du pays. Comment expliquer ce phénomène ?

 

Les allemands de l’Est sont plus réticents aux injections Covid

 

Il ne peut s’agir d’une différence génétique parfois liée à des peuples différents, il s’agit bien d’un même peuple. Il n’y a pas non plus d’explication d’ordre climatique et le Sars Cov-2 n’a que faire des (anciennes) frontières. La seule explication possible est liée à la réticence d’un peuple anciennement sous régime communiste qui sait encore – au moins l’ancienne génération – ce qu’un régime totalitaire peut faire subir à sa population. Les réticences à la vaccination seraient-elles plus marquées à l’Est ?

 

La carte ci-dessous permet de vérifier la proportion des triples vaccinés dans le découpage des länders, cependant moins précis que le découpage sanitaire de la carte précédente :

Mais le constat est flagrant, l’Ex-Allemagne de l’Est détient des taux de triple vaccinés globalement inférieurs de quelques points à ceux du reste du pays. On constate par ailleurs que l’incidence de la vague d’omicron BA.5 (cf. 1ère carte) touche essentiellement le nord du pays (couleurs rouge sombre), précisément les zones ou les triples vaccinés sont proportionnellement les plus nombreux, soit au moins 65% et jusqu’à 69,6% pour le länder le plus au nord du pays.

 

En épidémiologie, ça s’appelle une suspicion de facteur de risque

 

Normalement un « vaccin » est fait pour protéger les populations pas pour les exposer à un risque. L’argumentation pour la vaccination de masse en France, en Occident, et dans le monde entier a été de se faire vacciner pour se protéger soi-même et protéger les autres. Comment pouvons-nous trouver des informations qui argumentent exactement à l‘opposé ?

 

Cette présomption de lien entre la vaccination et l’infection au Sars Cov-2 est un sujet que nous avons développé dans un de nos dossiers intitulé « Covid : de la faible efficacité des vaccins à leur toxicité » … ou nous évoquons la notion de « Covid vaccinal », le vaccin facilite la transmission du Sars Cov-2 et favorise le développement du Covid.

 

La lecture d’autres articles sur la manière dont les injections Covid détériorent le système immunitaire et provoque son effondrement, sont utiles pour comprendre ces phénomènes.

 

Enfin, notre dernier dossier sur les recherches du complexe militaro industriel pour créer des pathogènes et favoriser la destruction du système immunitaire permettent de mieux comprendre comment une politique mortifère vient s’inscrire dans ce que nos autorités appellent une politique de santé publique.

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
252 Shares:
5 commentaires
  1. normal ! les allemands de l’EST, habitués pendant des décennies à la propagande mensongère de l’URSS, ont le cerveau plus imperméable à la manipulation mentale et n’ont pas CRU une seul instant à la propagande mensongères de l’Etat allemand qui EXGIGEAIT la vaxxxxination C19, cette vaxxx qui ne protège nullement de la transmission ni de la contagion mais qui provoque, en plus, des RE-INFECTIONS régulières du c19, d’où ces chiffres moins importants en allemagne de l’EST
    tout est dit ! vaxxxx = maladie VOIR LES CARTES qui prouvent le phénomène

  2. Donc si je comprends bien cette injection n’est pas un vaccin mais un traitement à renouveler tous les trois mois. Ok. De quoi nous protège t’il ? De nos défenses immunitaires défaillantes ? Décidément cette histoire est très floue.

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer