L’OMS fait la pub de la 4e dose. C’est Big Pharma qui va aimer!

Avec la hausse des cas d’infections au Covid-19 en Europe, l’OMS (Organisation Mondiale de la santé) recommande l’injection d’une deuxième dose de rappel aux personnes immunodéprimées et aux adultes vulnérables.

Classés « variants préoccupants VOC » par l’OMS, les deux sous-variants BA.4 et BA.5 de la lignée omicron seraient plus transmissibles que la souche originale BA.1. Plus contagieux, mais peu virulents, les deux sous-variants d’Omicron se propagent de plus en plus en Europe. Selon l’agence européenne des médicaments (EMA), ils pourront devenir dominants, pouvant générer une nouvelle vague de pandémie. Une nouvelle vague…le refrain est désormais connu, puisqu’il revient périodiquement.

Recommandation de l’OMS qui se transforme en lobbyiste de Big Pharma

Mardi, dans une déclaration, le Groupe consultatif technique européen d’experts en immunisation (ETAGE) de l’OMS s’est adressé aux pays membres de l’Union européenne (UE) face à la recrudescence des infections liées au SRAS-CoV-2.

Il a recommandé l’administration d’une seconde dose de rappel de vaccin Covid-19 à des groupes à risque. Ils sont composés notamment d’adultes âgés, de femmes enceintes (visiblement, l’OMS s’assied sur les risques encourus), de travailleurs de la santé, de personnes immunodéprimées âgées de 5 ans et plus et leurs contacts.

L’ETAGE demande même aux dirigeants des pays européens de procéder à la co-administration  des vaccins contre la grippe saisonnière et le Covid-19.

Les bénéfices prétendus de la seconde injection de rappel

Selon l’OMS, les voyages et la participation aux divers événements organisés pendant l’été favorisent la propagation du virus du Covid-19. Il est nécessaire d’adopter une bonne stratégie pour réduire l’impact grave sur les systèmes de santé selon le directeur régional de l’OMS pour l’Europe, Hans Kluge.

Il a ajouté que les citoyens doivent être conscients que le virus circule toujours parmi eux, pendant la réalisation de leurs activités quotidiennes. En outre, tout le monde doit savoir qu’il est toujours dangereux.

Faites peur, faites peur, faites très peur! 

Pour l’OMS, un deuxième rappel du vaccin anti-Covid-19 pourrait réduire le risque de la maladie grave et éviter ainsi l’augmentation des cas de contamination. En termes d’efficacité, le doute reste permis. Une étude israélienne avait révélé la baisse rapide de l’efficacité de la quatrième dose. En partant de la supposition que le vaccin perd de son efficacité avec le temps, il n’y a rien qui puisse réellement prouver que les vaccinés seront à l’abri des formes graves.

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
40 Shares:
5 commentaires
  1. à ce jour et après 2ans et demi de “merde” C19, le monde intelligent qui a le courage d’ouvrir les yeux, les oreilles et surtout son cerveau pour réfléchir….. sait qu’il est reconnu que le “vaccin” qui n’est autre une thérapie, ne protège PERSONNE, les vaccinés contaminent et transmettent le C19 d’où l’inutilité pour les non vaccinés (qui ont tout compris bien avant les autres) de se faire injecter cette merde….

    question : comment un “vaccin” qui ne protège personne, qui contamine et qui transmet le C19, pourrait-il PROTEGER DES FORMES GRAVES DU C19 ????

    rappel : AUCUNE ETUDE SCIENTIFIQUE A L’APPUI NE PEUT PROUVER QUE LE VACCIN PROTEGE DES FORMES GRAVES !
    AUCUNE ETUDE N’A ETE FAITE …. alors !

  2. Non seulement l’injection génique expérimentale ne protège pas, mais bien au contraire elle affaiblit le système immunitaire un peu plus à chaque injection. Ainsi, arrivé à la cinquième dose, les pluri injectés décèderont d’un rhume.

    1. Au moins, en Grande Bretagne, ils publient les chiffres, même si c’est peu ébruité par les médias.
      Et donc… 90% des décès Covid parmi les vaccinés concernent des personnes ayant reçu au moins trois doses d’injection de Covid-19, alors que seulement 50% de la population anglaise a reçu trois doses d’injection de Covid-19.
      https://reseauinternational.net/un-rapport-du-gouvernement-britannique-admet-que-189-millions-de-personnes-ne-sont-toujours-pas-vaccinees-en-angleterre-et-que-50-du-pays-a-refuse-le-rappel/
      Jusqu’à quand l’omerta dans notre beau pays?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer