Le sénateur Bas reconnaît que les vaccinés meurent massivement du virus… par Eric Verhaeghe

Il faut absolument lire le compte-rendu de la commission mixte paritaire de la semaine dernière pour déceler les étranges revirements doctrinaux en cours dans la caste en matière de vaccination obligatoire. Après plusieurs mois d'attaques virulentes contre les "complotistes", la classe politique officielle admet-elle progressivement son erreur d'appréciation ? Se met-elle à craindre les conséquences juridiques (et notamment pénales) d'un engouement sans réserve et sans précaution pour un vaccin dont les conditions d'arrivée sur le marché sont encore mystérieuses ? La question semble ouverte.

On a connu Philippe Bas, conseiller d’Etat, ancien secrétaire d’Etat co-créateur du RSI avec Renaud Dutreil, puis sénateur, plus allant sur le sujet du vaccin. Et, curieusement, lors de la Commission Mixte Paritaire à laquelle il participait jeudi dernier pour trouver un accord entre l’Assemblée Nationale et le Sénat sur la sortie de crise COVID, il a commis plusieurs phrases qui sèment le trouble sur la gravité de la situation sanitaire créée de toutes pièces par une vaccination forcenée au moyen d’un produit dont la dangerosité est de plus en plus manifeste. 

Au-delà des litanies habituelles sur le vaccin

Il faut absolument lire le compte-rendu de cette réunion qui en dit long sur les angoisses dans les milieux autorisés face à la déferlante d’effets secondaires du vaccin. 

Bien entendu, Philippe Bas a commencé son intervention devant ses collègues par la traditionnelle litanie vaccinale :

Je souscris à l’idée que l’épidémie de covid n’est pas terminée, et la vaccination reste un enjeu essentiel. Il importe de faire en sorte que les personnes vaccinées complètent leur schéma vaccinal, et ce en dépit des mots d’ordre qui circulent, notamment sur les réseaux sociaux. La vaccination reste en effet le moyen privilégié pour éviter les formes graves de la maladie ainsi que, dans un nombre non négligeable de cas, la contamination elle‑même.

Cette suite d’affirmations totalement conforme à la propagande de la caste, OMS en tête, est devenue une sortie de rituel obligé pour prouver que l’on n’est pas complotiste. 

Mais une fois prononcées, les formules rituelles n’empêchent pas de dire exactement le contraire…

Les propos stupéfiants de Philippe Bas sur les vaccinés

On écoutera donc, sous les lèvres de Philippe Bas, cette affirmation à contre-courant de la doxa imposée par le pouvoir depuis plusieurs mois :

Tous les jours, des personnes meurent encore en France de cette maladie, dont une grande partie est d’ailleurs vaccinée, mais vulnérable au virus.

Est-ce parce que, désormais, “une grande partie” des personnes qui meurent du virus sont des vaccinées que les parlementaires se sont mis d’accord pour ne plus pousser au vaccin ?

En tout cas, la suite des propos tenus en commission en dit long sur les “changements de mentalité” depuis quelques semaines. Par exemple, cette phrase hallucinée de Philippe Bas en dit long sur le retournement de situation depuis l’introduction du vaccin :

Mais à y regarder de plus près, j’ai constaté que le vaccin était de moins en moins efficace non pas pour prévenir les formes graves de la maladie, mais pour faire barrière aux contaminations. En France, ce sont aujourd’hui très majoritairement des personnes vaccinées qui contractent la maladie et la transmettent. Le vaccin fait barrage dans un tiers des cas. Le test présente donc actuellement une efficacité supérieure. C’est la raison – et la seule raison ! – pour laquelle la commission des lois du Sénat, puis le Sénat dans son ensemble ont décidé que, dans cette circonstance exceptionnelle, seul un test négatif soit exigé, plutôt qu’une preuve de vaccination à jour. La durée du test dépendra du nouveau variant – soixante‑douze heures, trente-six heures, vingt-quatre heures…

“À y regarder de plus près”… Philippe Bas semble donc avoir découvert que la très abondante littérature complotiste sur l’inefficacité du vaccin n’était pas dénuée de fondement. Le vaccin ne ferait “barrage” que dans un tiers des cas à la contamination. Voilà pourquoi, officiellement, le Sénat s’oppose au rétablissement du certificat de vaccination (alors même que la Commission Européenne l’a imposé)…

LFI continue à défendre le vaccin

Intéressante aussi est la position d’Ugo Bernalicis, le député LFI, qui a soutenu la suppression du certificat vaccinal et son remplacement par un test, mais avec cet argument étrange, qui sacrifie au rituel de la caste scientiste :

Quant au principe de s’en tenir aux tests pour limiter la propagation du virus – le vaccin demeurant ce qu’il y a de plus efficace pour en limiter la dangerosité –, un amendement similaire avait été déposé par mon groupe à l’Assemblée nationale.

“Le vaccin demeurant ce qu’il y a de plus efficace”… une fois de plus, un député (LFI, en l’espèce) sacrifie à la religion officielle en expliquant que, le vaccin étant le plus efficace, on abandonne le certificat vaccinal pour lutter contre la pandémie. 

Il y a quand même une question qui se fait jour : pourquoi, si le vaccin est vraiment la solution, le rend-on caduc aussi rapidement ?

Les socialistes, défenseurs orthodoxes du vaccin

On notera par ailleurs les propos très révélateurs tenus par la sénatrice Véronique Guillotin, du groupe socialiste et radical (elle-même est radicale), qui a rappelé la stricte orthodoxie de Big Pharma :

La vaccination ne protège pas seulement contre les formes graves de la covid, elle diminue également la transmission et donc la circulation virale. J’avais déposé sur ce sujet un amendement au nom de mon groupe qui n’a pas été retenu.

Derrière cette mesure, je relève que les discours « antivax » et les fausses informations ont circulé de manière libérée dans l’hémicycle hier. Pour notre haute assemblée, certains propos ont été regrettables : ils n’encouragent pas à poursuivre la vaccination, que l’on sait pourtant protectrice.

Pour certains élus, la liberté d’opinion et de conscience relève toujours du discours anti-vax et des “fausses informations”. Belle leçon de démocratie. 

Le député marcheur, ancien socialiste, Sacha Houlié, n’a pas détonné dans l’affirmation de cet amour aveugle pour un vaccin qui ne protège pas :

Deuxièmement, je regrette la disparition de la preuve vaccinale pour le  contrôle sanitaire aux frontières. Cela fait prévaloir le test sur le vaccin, ce qui, je le pense, n’est pas une bonne nouvelle.

Le mystère du revirement de Philippe Bas

Reste que l’ensemble du texte est fondé sur le constat de l’inefficacité du vaccin, même si les parlementaires s’emploient à répéter le contraire, certains, comme les socialistes, avec conviction, d’autres, comme Philippe Bas, dans une hypocrisie évidente. 

Pourquoi continuer à dire que le roi est habillé, alors que tant de gens constatent désormais sans difficulté qu’il est totalement nu ? 

Les explications emberlificotées de Philippe Bas en fin de séance ne dissipent pas le malaise : 

Selon certains, il faudrait rétablir le passe vaccinal pour ne pas déconsidérer le vaccin et ne pas dissuader les gens de se faire vacciner. Arrêtons-en avec les logiques trop théoriques ! L’efficacité commande que nous nous adaptions à l’évolution de la situation, en ne restant pas crispés sur des positions qui étaient très justifiées voici un an, mais qui ne le sont plus aujourd’hui.

“L’efficacité commande que nous nous adaptions à l’évolution de la situation”… mais quel est ce charabia ? De quelle évolution s’agit-il, sinon de la prise de conscience, au moins au Sénat, des dangers d’un vaccin inefficace, dont l’administration produira un scandale sanitaire au moins aussi violent que l’affaire du sang contaminé – scandale dont nos élus tentent de se prémunir aujourd’hui….

Encore + de confidentiels et d'impertinence ?

Le fil Telegram de Rester libre ! est fait pour ça

Acheter de l'or...

Le nouveau dossier à télécharger de Florent Machabert

About Post Author

2K Shares:
13 commentaires
  1. Ah! Le bal de retour de veste va commencer? C’était prévisible..ils vont (ces parasites) plaider la négligence bien sur…d’abord qu’est ce qu’il peut leur arriver à ces grosses larves?.. quand on voit le bilan de la Cour de Justice de la République! Demandez a Fabius,Dufoix,Pasqua ans co.

    Répondre moderated
  2. Petit à petit le scandale fait son chemin. Encore un effort. On n’est plus très loin du procès Mediator. Les premiers à l’avoir compris sont les fabricants du virus et des vaxxins, Bilou la malice, sœur Agnès bouzin, fauci la belette, ce genre, se faufilent en planque derrière le rempart des institutions. Bientôt la cavale.

    Répondre moderated
  3. La gauche dans son ensemble a soutenu la vaccination dans un aveuglement totalitaire et sadique. L’histoire jugera. N’oublions pas les syndicats qui regardaient ailleurs. Les heures sombres …

    1. C’est le fond de l’affaire Cahuzac.

      En 2009, la blague du H1N1 avait échoué en partie à cause des socialistes.

      Chahuzac a trimballé des valises pour s’assurer que ce genre de malheur (pour Big Pharma) ne se reproduise pas.

      Et ça marche remarquablement : aujourd’hui, il n’y a pas plus vaccinolâtres que les socialos.

  4. “Tous les jours, des personnes meurent encore en France de cette maladie, dont une grande partie est d’ailleurs vaccinée, mais vulnérable au virus.”
    Après les malades asymptomatiques, les vaccinés vulnérables au virus… Combien de temps vont-ils nous asséner leurs stupides oxymores?
    J’espère que ces personnages qui brillent depuis deux ans et demi par leur incompétence, leur lâcheté et leur arrogance, n’échapperont pas aux tribunaux. Les conséquences sont trop graves, et nous n’en sommes sans doute qu’au début.

  5. Cette news ne me rassure pas. Quid de simplement un changement de tactique, en partie à cause des faits énoncés dans cet article, mais car ils se sont dit qu’ils allaient vacciner autrement les anti-vax, via des tests qui n’en seraient pas. Il y a quand même eu pas mal d’infos qui ont tournées sur les saloperies retrouvées sur leurs écouvillons, et pourquoi l’enfoncer si profond dans la gorge. D’ailleurs, est-ce toujours ainsi que les tests sont fait ? Je n’en n’ai jamais fait un et ne compte jamais avoir à le faire, et pour info, on m’a conseillé d’amener son propre coton tige et de se faire soi-même un prélèvement dans le fond de sa gorge (c’est pas si bon que ca de se le mettre dans le nez).

    Répondre moderated
  6. PHILIPPE BAS : le C19 l’aura révélé dans toute sa splendeur !
    une PUTE de républicain qui se goinfre de toutes les conneries débitées par les macroneux débiles LREM (La REPRESSION En Marche) Retournements de veste très réguliers, un coup chui POUR un coup chui CONTRE ; selon la somme découverte dans et la taille de la valise pleine à raz bord ; c’est POUR ou CONTRE…..
    bref : une valise = POUR (ou l’inverse)
    bref : pas de valise = CONTRE (ou l’inverse)

    une PUTE BIEN POURRIE qui ne pense qu’à son fric et à tous ses privilèges payés par les contribuables…..
    contribuables malmenés, insultés, méprisés, soumis, matraqués, éborgnés, mutilés, arrêtés, jugés, incarcérés, vaccinés à force, et non vaccinés “emmerdés jusqu’au bout”, expulsés, suspendus…..

    bref : PHILIPPE BAS : un vrai GRAND HOMME Français qui aime tant la France et le peuple Français…..
    une PERLE DE CULTURE DE HAUTE QUALITE qu’il serait dommage que la France se prive (c’est de l’ironie, pour ceux qui n’avaient pas compris)

    1. autre chose encore !
      j’en ai marre de tous ces gens “covidistes illuminés par la vraie science” qui déblatèrent : “le vaxxC19 protège des formes graves de la maladie”

      question : comment un vaxx qui ne protège pas de la contamination, qui ne protège pas de la surinfection de la maladie, pourrait il PROTEGER DES FORMES GRAVES ?????

      rappel : AUCUNE ETUDE SCIENTIFIQUE n’a été faite à ce jour qui prouve réellement que la vaxxx C19 protège de la forme grave de la maladie AUCUNE ETUDE

      tout ça c’est du BARATIN et comme dirait l’autre : “de la poudre de parlinpinpin jetée aux yeux des covidistes sataniques déjantés qui nous gouvernent et tous ceux qui nous entourent

  7. J’espère que ces traitres au peuple auront à répondre un jour de leurs actes. A ce niveau d’aveuglement c’est criminel et c’est un crime contre l’humanité. Heureusement les gens commençent à s’apercevoir des graves effets secondaires de ces poisons qui auraient dû être retirés depuis longtemps si on avait des politiques dignes de ce nom et non des pantins corrompus qui se gavent avec nos impôts et n’en ont ont pas encore assez puisqu’ils prennent l’argent de toutes les firmes qui leurs versent des dessous de table. Il y a déjà des dizaines de milliers de victimes de ces “vaccins” à arn messager mais ça ne suffit toujours pas à ces guignols criminels pour le déclarer nocif ? alors que des millions de citoyens eux l’ont bien compris.

  8. Philippe Bas me paraît mettre en avant le discours du Président, comme un bon ministre (de la Sécurité Sociale puis de la santé en 2007), puis énoncer la décision la plus adaptée à la réalité du moment, sans ménagement. Il ne néglige aucun moyen d’enquête pour obtenir une décision correcte. Comme sénateur il a fait un travail respecté d’élucidation de l’affaire Benalla. L’usage en France admet qu’une personnalité auditionnée par une commission d’enquête parlementaire puisse éluder des questions embarrassantes. Ce qui n’est pas admissible dans des démocraties plus respectueuses du droit.

  9. Bonjour Eric,
    Le sénateur Bas a reçu, dès le 11 février 2022, la copie de mon courrier envoyé à Mme Deroche, la présidente de la commission au Sénat.
    Xochi

    Chère Madame Deroche,

    Je vous écris en tant que présidente de la Commission spéciale sur les effets indésirables des vaccins Covid19.

    Je vous saurai gré de m’accuser, officiellement, réception de ce présent courrier – par e-mail.

    Si je ne reçois pas d’accusé de réception, sous huit jours, je mandaterai mon cabinet d’avocat afin de vous faire parvenir, de nouveau, ces documents essentiels.

    Je suis Dominique Guillet, fondateur de l’Association Kokopelli – qui oeuvre pour la libération des semences anciennes et reproductibles depuis 1999.

    Je suis également écrivain et investigateur.

    Cette brève entrée en matières a, seulement, pour objet de mettre en exergue que l’objet de mon courrier est extrêmement important – et je pense, aujourd’hui, que nous pouvons dire que, dans votre vie de sénatrice, vous n’aurez jamais de dossier plus fondamental, et crucial, à gérer que celui-ci. Il s’agit du plus grand crime jamais intenté à l’encontre de tous les Peuples.

    Je vous souhaite, d’ores et déjà, un bon courage car si vous êtes mère, ou grand-mère, vous pouvez, même, être choquée par cette vaste opération vaccinale qui se traduit, entre autres calamités, par la stérilité des femmes et par une pandémie de morts foetales.

    Je vous invite, donc, à consulter l’intégralité de mes travaux d’écriture depuis la fin avril 2021 – à savoir environ 1 millier de pages A4.

    Nous affirmons, aujourd’hui, que les vaccins Covid/19 sont contaminés, à dessein, avec de l’oxyde de graphène, et toutes autres formes de graphène, sans évoquer des micro ou nano-technologies.

    Le premier rapport publié le fut, à l’automne 2021, par le Professeur Pablo Campra, de l’Université d’Almeria, en Espagne, et ce rapport a été, présenté, subséquemment, sur le site du ministère de la santé US, PubMed. Ses découvertes ont été corroborées par de multiples chercheurs de par le monde – mais la censure bat son plein.

    Je vous invite, ensuite, à ouvrir le lien suivant:

    http://xochipelli.fr/2022/02/recapitulatif-des-preuves-irrefutables-en-photographies-et-videos-de-la-presence-de-graphene-et-de-nano-micro-technologies-dans-les-injections-coquevide/

    qui présente un Récapitulatif des preuves irréfutables – en photographies et vidéos – de la présence de graphène et de nano/micro-technologies dans les injections CoqueVide. Ce récapitulatif présente, pour le moment, une trentaine de dossiers photographiques, de vidéos, etc.

    Aujourd’hui, vous savez ce qui se trame dans les vaccins car je viens de vous l’annoncer. Il ne s’agit pas de la Spike invisible d’un coronavirus inexistant car jamais purifié, caractérisé ou séquencé à partir d’un virus in vivo. Le Sars-CoV-2 n’existe que par séquençages génomiques mathématico-virtuels issus de trois ordinateurs de trois équipes chinoise, en janvier 2020 – financées par la Fondation Bill Gates.

    Il s’agit de la Spike moléculaire de graphène, en termes techniques, la “couronne bio-moléculaire” de graphène – ou de toute autre nano-particule métallique. Il s’agit du début de l’ère des cyborgs, il s’agit d’une fusion entre le biologique et le métallique.

    C’est le graphène dans les “vaccins” qui génère une pléthore de pathologies cardio-vasculaires dont meurent, par exemple, une quantité de sportifs, aujourd’hui.

    Si vous consultez le Vaccinate en Italie (2016/2017), ou les travaux de feu le pharmacien Serge Rader, vous aurez déjà un aperçu du contenu en nano-particules métalliques (et autres déchets de l’industrie, acaricides, viagra, antibiotiques, tungsten…) dont la présence fut prouvée par analyses de laboratoires dans 44 vaccins courants en Italie. Tout est publié dans des revues scientifiques. http://xochipelli.fr/2021/11/vaccinegate-presentation-et-traduction-par-feu-serge-rader/

    La photo jointe n’est pas du photoshop, c’est un des “nano-contenus” dans une fiole de vaccin Pfizer: nano-routeurs, oxyde de graphène, nano-tubes de graphène, nano-sphères de graphène, etc.

    Le covid-long, le covid-cerveau, le covid cardiaque, la pandémie de bébés morts-nés, etc… ce sont toutes des pathologies induites par le graphène dans les injections.

    J’ai beaucoup écrit sur la stérilité féminine, les fausses-couches, les bébés mors-nés – et sur les bébés qui ne survivent que quelques jours. Les morgues en sont pleines.

    Je reste dans l’attente de votre réponse.

    Très cordialement

    Dominique Guillet

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer