Le Fossile et la Marteau: comment Biden et Pelosi veulent faire la guerre au monde entier et accélèrent le déclin américain – par Edouard Husson

Le Fossile et la Marteau: entre un président sénile et une présidente de la Chambre des Représentants irresponsable, les Etats-Unis ne sauront bientôt plus à quel saint se vouer. Braquer la Chine alors qu'on est de facto en guerre avec la Russie est non seulement très dangereux pour la paix du monde mais d'une stupidité inqualifiable. Le tandem Biden-Pelosi est emblématique d'un monde dirigeant américain qui a perdu tout sens des réalités et vit dans la bulle prête à éclater du dollar naguère tout puissant. La Russie et la Chine étant dotées de l'arme hypersonique, on devrait éviter le pire: les Etats-Unis ne sont absolument pas en mesure de mener une guerre ouverte contre la Russie ou la Chine - a fortiori contre les deux. Et le déclin américain devrait s'accélérer. Mais nous avons un problème nous autres Européens occidentaux: à moins d'un sursaut rapide, les USA vont nous entraîner dans leur chute.

La réaction de la Russie à la visite de Nancy Pelosi à Taïwan  ne s’est pas fait attendre

 20:11
Déclaration du Ministère russe des Affaires étrangères concernant la visite à Taïwan de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des États-Unis

1590-02-08-2022

Mardi 2 août, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis Nancy Pelosi est arrivée à Taïwan. Nous considérons cette visite comme une provocation flagrante dans l’esprit de la ligne agressive des États-Unis visant à contenir globalement la Chine.

Nous estimons que les relations entre les parties du détroit de Taïwan sont une affaire purement intérieure de la Chine. Les autorités chinoises ont le droit de prendre les mesures nécessaires pour défendre leur souveraineté et intégrité territoriale en ce qui concerne le dossier taïwanais.

La position fondamentale de la Russie reste inchangée: nous partons du principe qu’il n’existe qu’une Chine unique, un gouvernement chinois légitime unique représentant toute la Chine, et que Taïwan fait partie intégrante de la Chine.

Dans la Déclaration commune de la Fédération de Russie et de la République populaire de Chine sur les relations internationales et le développement global durable, adoptée à l’issue des pourparlers entre nos deux dirigeants le 4 février dernier à Pékin, la partie russe a réaffirmé son attachement au principe de la “Chine unique” en se prononçant contre l’indépendance de l’île sous quelque forme que ce soit.

Nous appelons Washington à s’abstenir des actions sapant la stabilité régionale et la sécurité internationale et à reconnaître la nouvelle réalité géopolitique où il n’y a plus de place à l’hégémonie américaine“.

Bien joué, Nancy ! Ton camarade Joe n’avait pas assez de difficultés come cela avec une guerre d’Ukraine qui ne tourne pas du tout comme prévu. (deux lanceurs HIMARS viennent encore d’être détruits par l’armée russe). Peut-être que vous n’aviez pas pris cela au sérieux mais ce que le Ministère russe des Affaires étrangères est en train de vous dire, c’est que, lors de leur rencontre du 4 février, Vladimir Poutine et Xi Jinping étaient tombés d’accord pour un soutien mutuel, qu’il s’agisse de l’Ukraine ou de Taïwan. 

La réaction chinoise a d’ailleurs commencé. Plusieurs sites gouvernementaux taïwanais et celui de la présidence ont été victimes d’attaques informatiques.  Les Chinois ont commencé la simulation d’un blocus maritime de Taïwan. Ils ont suspendu la livraison de sable (dioxyde de silicium) – essentiel pour l’industrie électronique – à Taïwan; et ils ont bloqué l’importation d’agrumes et de poissons congelés venant de Taïwan. Une autre information à vérifier: les exportations de Chine vers les Etats-Unis pour les composantes de batterie électrique (Tesla, Ford) seraient elles aussi suspendues. 

Mais il faut surtout se rappeler que la Chine, à la différence des Etats-Unis, pense dans le temps long. 

Les menaces explicites du Global Times

Le Global Times est le journal proche du Parti Communiste Chinois en langue anglaise. Voici ce qu’il écrit ce 3 août 2022: 

Un pays souverain indépendant ne permettra jamais à des forces d’ingérence extérieures et à des forces séparatistes intérieures de conspirer pour porter atteinte à sa souveraineté, à sa sécurité et à son intégrité territoriale, et encore moins un grand pays comme la Chine. Pour défendre les intérêts fondamentaux de la Chine, toutes les contre-mesures prises par la Chine sont légitimes et nécessaires, et exercent les droits d’un pays souverain. En fait, par rapport aux formes, l’effet des contre-mesures est plus important.

Tout d’abord, le grand risque créé par Pelosi doit se retourner contre elle. En d’autres termes, nous devrions créer le risque que la visite de Pelosi à Taïwan augmente considérablement le coût de sa performance politique et le prix qu’elle doit payer. Nous devrions faire comprendre à des gens comme Pelosi que Taïwan n’est pas un endroit où ils peuvent se rendre à leur guise. L’itinéraire de l’avion que Pelosi a pris mardi montre que l’appareil a tourné au-dessus de la mer de Chine méridionale, craignant apparemment que l’APL ne procède à des exercices de tir réel dans les eaux concernées. Les actions de dissuasion militaire de la Chine ont fait sentir le danger à Mme Pelosi.

Deuxièmement, les contre-mesures de la Chine ne seront pas ponctuelles, mais une combinaison d’actions à long terme, résolues et progressant régulièrement. Au moment même où Pelosi se rendait à Taïwan, l’armée de l’air de l’APL [Armée Populaire de Libération] a envoyé ses avions de chasse Su-35 pour traverser le détroit de Taïwan. Le commandement du théâtre oriental de l’APL organisera des opérations militaires conjointes autour de l’île de Taïwan avec des exercices maritimes et aériens conjoints au nord, au sud-ouest et au sud-est de l’île, des tirs d’artillerie à longue portée dans le détroit de Taïwan et des essais de tirs de missiles conventionnels dans les régions maritimes à l’est de l’île à partir de mardi soir. L’APL mènera également d’importants exercices militaires et activités de formation, y compris des exercices de tir réel autour de l’île de Taiwan, de jeudi à dimanche.

De la rupture de facto de la “ligne médiane” du détroit de Taïwan aux patrouilles régulières de l’APL dans l'”espace aérien” du sud-ouest de Taïwan et aux vols circulaires autour de l’île, en passant par l’affirmation claire que le détroit de Taïwan n’est pas une zone d’eaux internationales, chaque provocation des États-Unis et de Taïwan au cours des dernières années a été contrée par le renforcement du contrôle effectif du continent sur le détroit. Cette fois-ci ne fera pas exception.

Troisièmement, les contre-mesures de la Chine visent fondamentalement à promouvoir le processus de réunification nationale. Le temps et l’élan pour réaliser la réunification de la mère patrie sont toujours fermement entre nos mains. Quelle que soit la forme qu’elles prennent pour soutenir Taïwan et contenir le continent, des forces comme Pelosi ne peuvent pas changer le fait historique et juridique que Taïwan appartient à la Chine, ni entraver la tendance de la Chine à réaliser une réunification complète. Il convient de noter que chaque étape franchie par les forces extérieures, telles que les États-Unis, et les autorités du DPP  [Parti Démocrate Progressiste actuellement au pouvoir à Taïwan]pour améliorer leur collusion et leurs provocations, accélère la réunification complète de la Chine.

Comme un “dieu politique de la peste”, Pelosi n’a rien apporté de bon à la région, si ce n’est des risques et des tensions pour Taïwan. Certains médias taïwanais ont révélé que les autorités du DPP avaient secrètement retiré leur invitation à Mme Pelosi, mais avaient dû continuer à organiser la réception sous la censure de la politicienne américaine. Cette nouvelle est assez intrigante, car elle démontre de manière éclatante la mentalité basse et louche des autorités du DPP et l’attitude péremptoire et égoïste de Pelosi envers Taïwan. C’est un véritable microcosme de la relation entre les États-Unis et Taïwan. C’est aussi une honte et une tristesse, auxquelles la réunification des deux rives du détroit de Taïwan mettra un terme complet.”

Le Fossile et la Marteau

Depuis avant-hier 1er août, la Maison Blanche se démène pour faire savoir que la présidence des Etats-Unis n’approuve pas la visite de Nancy Pelosi à Taïwan. On dit aussi que le Pentagone était hostile à la visite. 

Soit. Mais tout cela veut dire que les Etats-Unis ne sont plus gouvernés. Vu l’état de santé de Joe Biden, ce n’est pas surprenant. Pourtant, on a toutes les raisons d’être inquiets d’entendre Madame Pelosi expliquer qu’il y a “deux branches du gouvernement” et qu’il est légitime que le Congrès ait sa politique étrangère. Non: il y a aux Etats-Unis  séparation des pouvoirs et le pouvoir législatif prend sa part d’élaboration de la politique étrangère. Mais il n’y a qu’un gouvernement américain; il se trouve à la Maison Blanche et le Président est chef des armées. La classe politique américaine joue avec le feu …nucléaire. 

On aurait toutes les raisons d’être inquiet! Cependant, n’oublions jamais le vrai rapport de forces au niveau mondial. La Russie est dotée de missiles hypersoniques pouvant transporter des charges nucléaires. La Chine commence à s’en doter. Et la Russie et la Chine sont alliées. Les Etats-Unis ont au moins dix ans devant eux pour combler leur retard stratégique. 

Ce à quoi nous assistons en fait, c’est la déliquescence du pouvoir américain.

+L’illégitimité fondamentale de l’administration Biden imposée par la fraude électorale apparaît au grand jour. Et les conjurés de l’automne 2020 commencent à se diviser.  Et les tweets de Nancy Pelosi pour se réjouir du succès de Biden contre un leader d’Al Qaida (un front de plus…) ne doivent pas faire illusion. Nancy Pelosi entend gouverner les Etats-Unis au moment où la vice-présidente, Kamala Harris, est jugée trop incompétente dans les allées du pouvoir et incapable de succéder à Joe Biden. 

+ La Chine va répondre comme elle le fait toujours, graduellement. Il ne faut pas oublier qu’elle a encore 890 milliards de dollars dans ses réserves. 

+ au moment où les sanctions anti-russes ont échoué, où la Chine, la Russie et les autres BRICS commencent à poser les bases d’un ordre monétaire alternatif au dollar, les Etats-Unis n’avaient pas besoin de se lancer dans une confrontation ouverte avec la Chine. 

Nous sommes des dommages collatéraux

L’effondrement du dollar est programmé. Mais celui qui va venir en premier, c’est celui de l’euro. La solidarité de la zone euro ne résistera pas aux tensions économiques à venir. Inflation, difficultés d’approvisionnement énergétique, effet boomerang des sanctions anti-russes, et maintenant, effet boomerang à attendre d’une guerre économique ouverte entre les Etats-Unis et la Chine. Sans compter la possibilité d’une invasion chinoise de Taïwan. Nous allons être, nous sommes déjà, nous autres membres de l’Union Européenne, les victimes collatérales de la lutte engagée par les Etats-Unis avec la Russie et la Chine.  

L’Union Européenne et ses membres ne sont plus des acteurs de l’histoire. Nous subissons. Bien entendu, l’obligation de nous situer face à la Chine; les conséquences de la victoire russe à venir en Ukraine; la crise politique américaine qui va suivre les élections de mi-mandat vont nous donner l’occasion de changer nous-mêmes de politique. 

Il est pour cette raison essentiel de comprendre dès maintenant que c’est la crise terminale du système américain installé par Richard Nixon qui est entamée. Le Fossile et la Marteau, par leur comportement erratique précipitent le déclin américain. Mais comprenons bien que les Etats-Unis vont être absorbés par eux-mêmes et verront à la rigueur l’Union Européenne comme une variable d’ajustement de leur politique. 

La Russie ne nous fera aucun cadeau, vu la lâcheté et la méchanceté de nos gouvernants durant toute la guerre d’Ukraine. 

Quant à la Chine, lm’occasion sera trop belle pour elle de nous proposer de rejoindre définitivement son camp….aux conditions qu’elle fixera. 

Dans le grand effondrement en cours de l’ordre nixonien, les Européens occidentaux sont pour l’instant des sujets passifs. 

Mais saisissons l’occasion inespérée que nous donne le comportement de Nancy Pelosi et Joe Biden. En accélérant la chute finale de l’Empire américain, ils nous donnent l’occasion de nous dégager plus vite que prévu de notre servitude volontaire! 

About Post Author

249 Shares:
14 commentaires
  1. Spydell donne son point de vue sur Telegram. Extraits : ” Dans la culture chinoise, il existe un tel concept de “Mianzi” ou le concept de visage, d’autorité et de réputation. Pour les entreprises chinoises, pour les fonctionnaires politiques chinois, il est extrêmement important d’avoir un statut social, qui est la quintessence de la réputation, du respect et de la réputation.

    Si les Chinois sont poussés dans un coin, et en même temps publiquement (c’est important, précisément publiquement) déshonoré, les Chinois ne le pardonneront jamais.

    Cela signifie que le monde a basculé. La Chine sera différente. La Chine ne s’arrêtera pas tant qu’elle n’aura pas détruit les États-Unis.”

  2. L’hiver diplomatique arrive : “L’ère de la coopération constructive entre la Russie et les pays occidentaux est irrévocablement terminée, quel que soit le résultat de l’opération spéciale russe en Ukraine,” vient de déclarer Alexey Drobinin, / Ministère russe des Affaires étrangères.

  3. Pourquoi évoquer concernant : “nous autres Européens occidentaux”, l’éventualité d’un “sursaut rapide”, alors que tout dans le corps de l’article, indique que le USA nous ont déjà “entraînés dans leur chute” ?

    1. Bonne question. Le professeur E. Husson espère. C’est vertueux et même courageux. Il n’ignore pas les inerties liées aux habitudes qui engramment nos oligarques ‘européens’ otanisés. Il est possible qu’E.H. soit à la limite de désirer, demain, intérieurement un quasi-putsch de l’armée française ‘dotée’ de l’arme atomique afin de rétablir des relations saines avec la Sainte Russie dirigée par le remarquable Vladimir Poutine. C’est vraiment le retour du concert des nations souveraines qu’E. Husson souhaite.
      A vue humaine, je ne vois pas comment notre Président Emmanuel M. aligné sur la gérontocratie américaine, sur le fascisme gris électoraliste, sur Mac Kinsey et peut-être aussi sur les lignes de coke de Zelensky pourrait être la voix gaullienne d’indépendance de la France non alignée et souveraine. Ces hommes politiques se tiennent par la barbichette, ils ont peur les uns des autres. « Le salut français de la France » peut venir d’un effondrement social et économique allemand. Le pantin de l’Elysée est un sosie de la marionnette Zelensky. Nous entrons dans la crise du fascisme gris qui est un violent pouvoir anti-démocratique. Nous en avons marre des zozos de plateaux télévisés qui sautent comme des cabris sur le trampoline de la ritournelle liée à la paresse intellectuelle : « être du côté de la démocratie, donc de l’Amérique décadente et postdémocratique ». Taiwan, dont la population est grandement issue de géniteurs mâles chinois, est certainement plus ‘démocratique’ actuellement que les USA wasp. Laissons les chinois taiwanais devenir calmement la planche de salut démocratique de la Chine totalitaire qui s’effondrera avec le parti communiste chinois et la pyramide des âges inversée. Cf. Russie et sa ‘guerre civile’ à l’Ouest, et le petit David Taïwan et sa ‘guerre civile’ à l’Ouest.
      Edouard Husson analyse bien la géopolitique et veut nous donner de l’espoir en conclusion de chacun de ses articles. En politique, il était ‘barniériste’ de longue date et il n’a malheureusement pas vu la corruption ‘chinoise’ de Valérie Pécresse, ‘young leader’ assez proche de ‘la marteau’. E. Husson est un homme du recours en cas de faillite avérée et donc un bon conseiller des princes matures et debout.

  4. ” La Chine n’agit pas tactiquement; elle comprend que la visite de Pelosi est une provocation des États-Unis. Et les Chinois répondront de manière stratégique. Ils veulent gagner stratégiquement.” (Vavilov)

  5. Je pleure de tristesse en lisant cet excellent article .
    Je suis sur la route en CCar pour aller rejoindre mon fils et sa famille Russe , dans la région de Belgorod, ils y habitent et y vivent depuis 15ans.
    Cela fait trois ans que nous ne les avons pas serrés dans nos bras. Un bébé est né il y a trois mois.
    Nos coeur se remplissent de joies plus les kms nous rapprochent de ce moment tant attendue .
    Nous sommes des grands parents, fière de nos enfants , mon fils est naturalisé Russe avec notre bénédiction et fière de ce qu’ils est de ce qu’ils sont en Russie, mais honteux de la branche française que nous leurs apportons. Quelle horreur de penser que nous sommes des gens méprisables par l’action des dégénérés irresponsables, et incompétents qui nous gouvernent leurs actions nous éclaboussent durablement comme le dit l’article et cette idée dont ont avait déjà discuté avec ma belle fille se concrétise jour après jour. Et cela nous déchire le coeur.
    Nous avons malgré tout l’assurance que nos enfants nous aiment. Mais en ira-t -il ainsi des autres habitant de cette magnifique et courageuse Russie. Et quelle rigueur leurs sera rendu d’être un peut Français.??? Personnes ne peut leurs en vouloir si cela est le cas.

    Répondre moderated
  6. je ne voudrais pas apporter de contradiction, mais ça doit faire au moins 20 ans que, ici et ailleurs, la mort de l’euro nous est annoncé
    Je fais confiance aux fanatiques de l’EU pour que cela n’arrive pas. ILS imprimeront du papier monnaie jusqu’à plus soif

    Répondre moderated
    1. L’échec de cette monnaie commune a été annoncé depuis la toute fin des années 1960.

      Le temps économique n’est pas celui des élections, et les effets pressentis s’accumulent. le poison lent de l’utopie monétaire a infusé pendant que des idéologues abrutissaient les masses.

      Les premières douleurs se manifestent et il n’y a plus de morphine.

  7. «Les civilisations ne sont pas assassinées, elles se suicident», constatait l’historien britannique Arnold Toynbee, il y a un demi-siècle. «Le déclin d’une nation est un phénomène en partie psychologique», juge aujourd’hui le journaliste canadien Mark Steyn dans un ouvrage paru il y a trois jours et déjà best-seller, After America (Après l’Amérique)., in https://www.lapresse.ca/debats/201108/10/01-4424989-au-bord-du-suicide.php
    Nous y sommes! “Le monde d’avant” est bel et bien terminé et “l’ordre nouveau” arrive.
    Soit nous en sommes les acteurs; soit les spectateurs – passifs et qui subissent…
    P.S: par rapport à la disparition, semble-t-il, imminente de l’Euro(ce qui n’est pas impossible; loin s’en faut):
    https://www.youtube.com/watch?v=1QVCo5AAOKo
    Cet automne 2022 et les prochains mois de 2023 s’annoncent DANTESQUES.

    Répondre moderated
  8. Vous voyez, il ne s estrien passe.
    Croire que les hommes font une armee est une blague.
    Si les chinois avaient des armes aptent à bloquer les americains type laser apte à rendre aveugles et muets les americains cela aurait pu etre une reaction forte.
    Mais là quelques avions chinois sont alle faire une visite à Taixan : rien de bien mechant
    Mr Poutine est plus méchant

  9. https://uneek24media.wordpress.com/2022/08/16/washington-volerait-plus-de-80-de-la-production-petroliere-de-la-syrie-par-jour/ (Ils sont super et un exemple à suivre ).Ils volent aussi le blé!!Comment pouvons nous ,en connaissance de cause,rester alliés avec cette engeance qui fait la leçon au monde entier et qui n’est qu’un ramassis de gangsters sans scrupules et arrogants qui provoquent les guerres là où ils peuvent tirer profit et ensuite abandonner leurs victimes à leur triste sort. Elle est belle la démocratie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer