Vladimir Poutine place Washington devant un dilemme: assumer jusqu’à l’escalade nucléaire qu’on est en guerre contre la Russie? Ou bien opérer un recul stratégique peu glorieux?

Vladimir Poutine et son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou ont placé l'OTAN devant un dilemme: si à Washington et à Bruxelles on assume le fait de diriger la guerre menée par l'Ukraine (une réalité désignée sans prendre de gants par le Président russe), il y a risque d'escalade jusqu'au conflit nucléaire. Si on nie, la défaite stratégique de l'Occident sera évidente aux yeux du monde.

Le suspense a duré toute la soirée d’hier 20 septembre. Vladimir Poutine allait parler….Et finalement il a enregistré un message à la nation, qui a été diffusé ce matin à 8h, heure de Paris. 

 

L’essentiel du discours de Vladimir Poutine

Que doit-on en retenir? 

+ Une mobilisation partielle. Un rappel de la réserve et un allongement de la formation des conscrits actuellement en service militaire. C’est largement symbolique. En réalité, il fallait envoyer un signe après l’abandon, de fait, d’habitants de la région de Kharkov, qui avait fait le choix de la Russie ces derniers mois. 

+ La Russie ressent le besoin de renforcer une ligne de front qui s’étend sur 1000 kilomètres. (Le président n’a pas précisé qu’en effet, les Kiéviens ont reconquis Izioum parce que la Russie en avait retiré des troupes)

+ Le pouvoir russe confirme que les référendums pour l’autodétermination du Donbass, de la région de Kherson et de celle de Zaporojie se tiendront comme initialement prévu à la fin septembre.  Pour qu’ils aient lieu dans de bonnes conditions, il faut monter en puissance militairement. Donc sortir de la forme “Opération Spéciale”. Poutine annonce implicitement que l’armée russe va monter en intensité d’intervention. 

+ Le président russe a insisté sur le fait que des négociations auraient pu aboutir, au printemps, avec l’Ukraine, mais ont été empêché par ‘l’Ouest”.  Il s”agit, selon le président russe, de protéger les habitants du Donbass, de Kherson et de Zaporojie des “nazis” mais aussi de la contribution occidentale (livraisons d’armes, renseignement) à l’effort de guerre kiévien. 

+ Vladimir Poutine a fait très attention aux mots qu’il utilisait. Il s’est arrêté avant de constater que l’OTAN, de facto, était en guerre avec Moscou. Il a parler de “L’Occident collectif”, de “Washington, Londres et Bruxelles”, du désir des dirigeants occidentaux de détruire l’Etat russe et morceler la Russie. 

+ Vladimir Poutine a fait allusion implicitement aux menaces formulées la semaine dernière par Joe Biden. Et rappelé que la Russie avait des armes de dissuasion plus performantes que les armes occidentales. 

 

Empêcher une attaque prochaine de l’OTAN? 

 

Faire le parallèle avec le mois de février est tentant. On sait aujourd’hui que l’entrée de l’armée russe en Ukraine a prévenu une attaque massive  de l’armée ukrainienne dans le Donbass. Alors faut-il penser qu’à nouveau Poutine “prévient”: une attaque de l’OTAN était-elle imminente? L’offensive contre Izioum en aurait été  le prélude. 

En réalité, le gouvernement russe, après avoir longtemps hésité devant les risques d’une escalade incontrôlable, a décidé que l’on ne pouvait plus dissimuler la réalité. L’OTAN est de fait à la manoeuvre en Ukraine. Juste après la diffusion du discours du Président russe, le Ministre de la Défense, Choïgou, a pris la parole et dressé les constats suivants: 

 

Choïgou fait le constat froid que l’OTAN dirige, de fait, l’armée ukrainienne

Le Ministre de la Défense a été plus explicite que le Président russe sur ce qu’entreprend “L’Occident collectif”: 

+ Dans le cadre d’une opération militaire spéciale, “un travail de combat important et difficile est en cours.”

+ ” Tous les types et branches des forces armées russes, y compris la triade nucléaire, remplissent la tâche fixée par le président”.

+ “La Russie est en guerre non pas tant avec l’armée ukrainienne qu’avec l’Occident collectif.

+L’ensemble de la constellation satellitaire de l’OTAN travaille contre la Fédération de Russie en Ukraine.

+ Des armes sont fournies à l’Ukraine en quantités énormes, mais la Russie trouve des méthodes pour faire face à ces armes.

+ Le commandement occidental siège à Kiev et dirige l’opération militaire en Ukraine.

+Un peu plus d’un millier de mercenaires étrangers combattent aux côtés de Kiev

+ Plus de 70 satellites militaires et 200 civils de l’Occident travaillent à la reconnaissance de l’emplacement des groupes militaires russes.

+  Dans le cadre de la mobilisation, environ 1% de la ressource de mobilisation sera utilisée.

+ nCeux qui ont servi relèveront de la mobilisation, principalement avec une expérience du combat, ayant une spécialité militaire. La mobilisation partielle ne concernera pas les étudiants et les universitaires

+ La ligne de contact dans la zone d’opération spéciale est de plus de 1000 km, elle doit être contrôlée.

 

Qu’en conclure? 

  • Le président russe a voulu effacer l’effet psychologique potentiellement délétère de l’abandon apparent des habitants de la région de Kharkov. 
  • il n’était plus possible de faire comme si l’OTAN n’était pas à la manoeuvre en Ukraine. 
  • Washington est désormais devant un dilemme: assumer mais alors on va vers une escalade potentiellement nucléaire, où les Russes ont une supériorité stratégique absolue du fait des armes hypersoniques. Nier l’implication de l’OTAN; là aussi la défaite est au bout de la route; il vaudrait mieux, pour le monde, qu ce second scénario l’emporte. 

Dans tous les cas, le principe de réalité s’impose. 

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

Sécession patrimoniale, libertarisme, vaccins...

Téléchargez nos dossiers indispensables

9,90 par dossier
  • Les conseils patrimoniaux de Machabert
  • Le libertarisme selon Bonnal
  • Les vaccins selon Aventin

About Post Author

103 Shares:
58 commentaires
  1. Il parle surtout au russes pour justifier la mobilisation.
    Ça montre surtout que l’armée russe est au plus mal.
    Les hommes mobilisés n’auront aucune formation militaire, surement mal équipés et serviront de chair à canon…
    L’OTAN n’a aucun intention d’envahir la Russie, donc des menaces sans fondement et sans suite.

        1. Les obèses mangent du pop corn et des mac dos, après ils ne peuvent plus se déplacer sur le champ de bataille (taux d’obésité dans l’armée américaine …). C’est pour ça que le petit contingent russe se balade en Ukraine, même contre une bonne partie de l’OTAN et des ukronazis fanatisés. C’est un fait incontestable.

          1. Les russes se baladent en Ukraine ?
            Il y a des soldats russes qui appellent à ne pas mobiliser la population mais mobiliser les morgues pour ramasser les cadavres russes….
            Merci de t’inquiéter pour ma santé. Je te rassure je vais bien et je fais du sport.
            Les populations des pays de l’OTAN ne sont pas mobilisés il me semble. On a des armées de métier car les armes sont trop sophistiqué.
            Quand aux ukrainiens je pense qu’ils ne sont pas beaucoup plus gros que les russes.
            Enfin il y avait McDo en Russie, il y a un repreneur russe et changement de nom mais le concept est le même.

          2. Sans compter les nombreux militaires US qui ont des effets plus que secondaires du fait de leurs vaccinations “obligatoires” contre la Covid19. Certains généraux de l’Air disent ne pas pouvoir faire voler des avions sur les US par manque d’effectifs. Si en Europe, on le sait, alors les russes le savent. Et Biden a sans doute oublié les rapports qui le lui indiqué. Si on continue sur les mauvaises nouvelles de l’Amérique, notons que leurs réserves de carburants sont très très basses. Et que la guerre civile risque de venir perturber les mid-term.

    1. La chair à canon depuis le début ce sont les Ukrainiens, difficile de le nier. Les pertes vont même jusqu’à 1 pour 10 maintenant. Rappelez nous ce que fait l’OTAN en Ukraine depuis 2014, date du coup d’état organisé par la CIA ? C’est dans un but défensif, c’est ça ? Idem les laboratoires d’armes biologiques aux frontières de la Russie (Georgie, Ukraine …), c’est pour sauver l’humanité du prochain virus mortel ? L’Etat syrien n’est-il pas morcelé, la Lybie en piteux état, l’Irak écrasé, la Serbie éclatée, le Japon atomisé, les Indiens exterminés ? La seule chose qui retient les psychopathes etats-uniens face à la Russie, c’est la peur de disparaître. Bon débarras s’ils choisissent cette voie suicidaire.

      1. Difficile de le nier tu dis ?
        Je me fiche de tes délires.
        Ils sont où les laboratoires que tu dénonces ??? Si la Russie en aurait trouver tu penses bien qu’on aurait les images.
        Un laboratoire c’est physique, pas du “on dit que” donc il doit y avoir des photos factuelles.
        Par contre je constate que depuis le début la Russie ment !
        Quand à la voie suicidaire, oui c’est suicidaire et tu es dans le lot en fonction de où tu habites…

        Répondre moderated
        1. T’es juste un troll de l’OTAN. La preuve même Victoria Nuland en a parlé aux Etats-Unis en exhortant de prendre des dispositions pour mettre à l’abri le contenu des labos. Profite bien de ton pop corn tant que tu en trouves encore.

          1. Et toi t’es juste un troll pro-Poutine…
            Je demande du concret et pas du « on dit » et tu me sors du « on dit »…
            Les laboratoires cités par Nuland sont d’ancien laboratoire de l’époque soviétique qui sont hors d’usage mais contient toujours des substances dangereuses.
            Ces laboratoires déclarés et surveillés avec accord de l’ONU.
            Victoria Nuland c’est juste inquiète de ce que les russes pouvaient en faire dans les territoires occupés ou même le risque qu’ils soient bombardés.
            Alors c’est quand même fort de café, les russes sont à l’origine de ces laboratoires à l’époque soviétique et accusent l’Ukraine.
            Au passage ils ont déclaré avoir vu 2 laboratoires à côté de Mariupol en 2014 et qu’ils étaient actifs…
            Maintenant qu’ils contrôlent la zone pourquoi ils n’en parlent plus ???

          1. Je te fais la même réponse donc copier-coller:
            Je demande du concret et pas du « on dit » et tu me sors du « on dit »…
            Les laboratoires cités par Nuland sont d’ancien laboratoire de l’époque soviétique qui sont hors d’usage mais contient toujours des substances dangereuses.
            Ces laboratoires déclarés et surveillés avec accord de l’ONU.
            Victoria Nuland c’est juste inquiète de ce que les russes pouvaient en faire dans les territoires occupés ou même le risque qu’ils soient bombardés.
            Alors c’est quand même fort de café, les russes sont à l’origine de ces laboratoires à l’époque soviétique et accusent l’Ukraine.
            Au passage ils ont déclaré avoir vu 2 laboratoires à côté de Mariupol en 2014 et qu’ils étaient actifs…
            Maintenant qu’ils contrôlent la zone pourquoi ils n’en parlent plus ???

        2. Peut-être devriez-vous vous informer sur les “chimères” découvertes dans ces laboratoires de bio terrorismes. Cela n’est pas beau à voir. Un enfant avec un seul œil, des oreilles de cochon et un corps d’animal. Quant au deuxième, c’est pire. Les américains s’essaient à recréer l’homme nouveau grâce à la science, cela risque de souffler fort sur l’humanité entière. Et la date de l’Apocalypse sera sans doute avancé par les voyants de toutes les religions. Je crois que le Ciel ne permettra pas des élections truquées en Amérique et que les JO de Paris 2024 ne se feront pas. Quant aux chinois, quand leur Président leur expliquera que les Bons du Trésor américain ne valent plus rien, il demandera “réparation” aux survivants américains qui ont ruinés tous les chinois qui ont crus aux bienfaits du capitalisme américain.

    2. ce sont les réservistes qui sont mobilisés, donc ils ont une formation militaire et ils sont là pour ça, être mobilisés. l’armée russe n’est “au plus mal”… si c’était le cass les russes n’auraient pas envoyé récemment plus de 20 000 hommes en exercice avec la chine !

  2. Voilà l’OTAN prévenue et c’est une bonne chose.
    Hélas je persiste à penser que cela n’est qu’un degré de plus franchi dans l’accomplissement du Plan : la caste, puisque c’est ainsi que vous l’appelez, a toujours décrit son programme avant de commencer à l’appliquer. Hors la dépopulation mondiale en fait partie (voir les “commandements” des Georgia Guidestones)

    1. Pour rester dans la même veine, je vois deux prolongements possibles :
      1. Les USA montent le niveau d’alerte de leurs forces et décrètent la loi martiale. C’est le prétexte que l’administration Biden attendait puisque la loi martiale leur permettra de geler le processus électoral, donc de conserver la majorité à la chambre (ouf ! sauvés de justesse…).
      2. Poursuivre l’escalade jusqu’à la guerre mondiale qui permettra ensuite l’imposition du Nouvel Ordre Mondial (réduction de la population, appauvrissement des survivants, suppression des libertés…)

      J’étais persuadé depuis un an que les démocrates (c’est à dire la caste aux USA) trouveraient un moyen d’éviter la défaite électorale des midterms, comme ils ont su empêcher la réélection de Donald Trump en 2020, et j’avoue que je commençais à douter de mes prédictions. Maintenant il n’y a plus aucun doute.

      1. Bonjour, je suis d’accord avec vous sur le reste de créativité de ces énergumènes pour fausser le scrutin, ce qui me retient, et peut être aux aussi, c’est le climat insurrectionnel, de pré guerre civile aux US. Là, nos énergumènes se doutent que leurs légions de végétaliens bobo woke armés de carottes auront du mal face aux redneks avec des AK. Je simplifie à outrance bien sûr.

        Répondre moderated
  3. Poutine a perdu et veut renverser la table d’échecs (voir livre de ma femme sur patriotisme ukrainien). Craig Roberts et moi et d’autres avions raison (voir émission You tube sur la roulette russe). Scholz demande un siège à l’ONU et la Chine un cessez-le-feu. Les russes fuient leur pays (presse russe) mais leur carte bleue ne marche plus. Pensez aux russes, prorusses exaspérés.
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/09/21/la-chine-ralentit-et-demande-un-cessez-le-feu-a-la-russie-il-y-a-cinq-mois-nous-parlions-de-guerre-et-de-grand-reset-et-de-roulette-russe-les-decisions-de-poutine-montrent-un-affolement-qui-pe/

      1. Il sera vaincu mais s’avouer vaincu car il sera renversé dans son pays et foutu à foutu il peut faire n’importe quoi.
        C’est le problème pour l’Otan d’être ferme avec lui mais lui laisser un porte de sortie…

        Répondre moderated
          1. 80% de quoi ? La presse n’est pas libre ils n’ont pas accès à l’information.
            Et les sondages sont fait par le pouvoir sans contrôle.
            Il y a des manifestations malgré l’interdiction et les lourdes peines.
            Au parlement certain députés posent des demandes de destitution.
            Donc je doute des 80% réels.
            C’est toi fais dodo.

        1. Vaincu ? l’OTAN sera vaincue, dès qu’elle aura cessé de se cacher dans les jupes des Ukrainiens. Et après le monde comprendra que le dollar c’est terminé, et c’est terminé de mener la grande sur le dos du reste de la population mondiale. Bon c’est déjà en cours, les Européens vont retourner au moyen âge cet hiver ..

          1. Donne moi un motif un seul pour le l’OTAN voudrait envahir la Russie ?
            L’occident (pas seulement les membres de l’OTAN) soutiennent juste un pays injustement attaqué par une puissance plus forte que lui.
            Tes tirages sur le dollar et aura c’est juste tes rêves.
            Pareil pour le retour au moyen âge.
            Dans quelques mois/années on verra avec le poids des sanctions qui est au moyen âge ?

          2. Je rêve d’un hiver à -17°C dans le Jura comme en 1987, d’une vallée du Rhône complètement submergée par 80cm de neige sur l’A7 en 1971. Et que les “marcheurs” diffusent encore leurs recommandations d’économies d’énergie.

          3. @ gebe39 ok je signe car dans ces conditions tu es sûr que l’armée russe est décimée par le froid…
            Logique s’il fait très froid chez nous ce sera pareil en Ukraine. 😉

      1. Nicolas Bonnal a été trop elliptique. Il faut comprendre “un siège de membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU”.
        On sait que l’Allemagne lorgne là-dessus depuis longtemps. Mais les cinq membres permanents, outre d’être les vainqueurs de la II° guerre mondiale sont :
        – des puissances nucléaires,
        – dotées d’une armée classique conséquente,
        – volontaires pour intervenir militairement un peu partout dans le monde quand l’ONU décide d’y aller.
        Trois conditions que l’Allemagne n’est pas prête de remplir…

  4. Je vois le dilemme cornélien mais il manque l’unité de temps dans cette tragédie. En effet Biden et les otanisés sont cornerisés, bloqués par la date des élections dévastatrices de midterm. Poutine est un subtil joueur d’échecs, il joue aussi avec la montre cette partie de dépolarisation/dédollarisation. Un coup en Syrie, un coup de la Chine et hop les Occidentaux sont dans le brouillard. Poutine a le temps et les effets boomerang de sanctions arrivent. A l’ONU, Macron a décrit en creux ‘nos’ faiblesses. Nous sommes isolés et impérialistes.
    Je n’aimerais pas être à la place de la marionnette Zelenski, superbe fusible permettant de sortir du dilemme me dit dans l’oreillette gauche la CIA.

    Répondre moderated
    1. C’est pas un joueur d’échecs Poutine, c’est Kasparov le joueur d’échec.
      Poutine c’est le poker !
      Il fait du bluff mais tout le monde sait qu’il a un jeu de merde…
      Il fait des referendums bidons pour intégrer les territoires à la Russie et en disant si vous attaquer ces territoires je lance les bombes atomiques.
      Mais il sait très bien qu’il y aura un retour du courrier s’il fait ça.

      1. Joueur de poker, c’est bien connu, c’est les Amères-loques, c’est même eux qui l’ont inventé. Pour l’instant il s’en sort très ton pire ennemi. Par contre j’ai plus un doute pour la France et l’Europe, ça commence à préparer les opinions de ne pas se chauffer en hiver, coupure d’électricité, douche froides, se laver juste sous les aisselles, les fesses et le devant (ministre allemand), piscines qui ferment (trop cher à chauffer), industrie qui font faillite (coût de l’énergie x 10 ou plus), pénuries diverses et variées de nourriture …
        La Russie n’a nul besoin de nucléaire pour rabattre le caquet des ronds de cuir otanesques. Pour l’instant les satellites américains survolent encore le ciel russe, parce que la Russie le veut bien, il y a encore des infrastructures confortables en Ukraine parce qu’elle veut épargner les civils (des slaves russophones ou pas), il a encore beaucoup avant le nucléaire. Les trolls n’ont encore rien vu, sinon ils se seraient étouffé avec leur pop corn.

        1. Poutine fait les exercices Vostok 2022 pour monter qu’il a des hommes qu’il n’en a pas besoin en Ukraine.
          Évidemment on ne peut pas vérifier la présence militaire c’est secret.
          2 semaines après il mobilise par manque d’homme…….
          Joueur de poker je te dis.
          Laisse faire pour le chauffage en Europe c’est pas le sujet là et je ne cède pas aux peurs qu’on me lancer.

          1. le chauffage n’est pas l’aspect le plus grave : l’effondrement de l’industrie européenne commence (arrêt des laminoirs)…

      1. Une prédiction d’un journaliste américain mort prématurément prévoit que les élections n’auront pas lieu. Pour cause de guerres civiles. Et le reste, chacun peut se la raconter suivant ses “connaissances”. Et on retrouvera la phrase de De Gaulle, disant que les américains se feront détestés par tous les peuples.

        Répondre moderated
        1. @ gebe39 Nostradamus a prédit pour 2022:
          -une guerre en Europe => bien vu
          -la destruction d’une ville par une bombe nucléaire => si si l’a prédit
          -la mort de Poutine => …
          Et je blague pas, tu peux vérifier sur internet.
          Je précise que je cite Nostradamus et je m’en amuse car je n’y crois pas. 😉
          Bien qu’il a déjà eu juste sur la guerre en Europe et que le reste est très possible. 😀

  5. C’est un remake du 24 février quand Kiev menaçait d’envahir le Donbass qui avait acquis une certaine indépendance par les armes depuis 2014. La percée de l’OTAN sur Kharkiv menace maintenant directement la frontière russe. Il est urgent de faire la paix par la diplomatie au lieu de l’escalade militaire, des opérations spéciales aux opérations vitales. Les puissances en jeu sont immenses, mais la puissance militaire ne sait faire la paix qu’avec les morts. Après l’exode des Ukrainiens, vient l’exode des Russes. Les armes doivent rester au service de la diplomatie et de la paix pour tous.

    1. Kiev ne menaçait rien en février, ce n’est pas si vieux pour qu’on l’ai oublier…
      La percée sur Kharkiv on n’arrête pas ici de dire que c’est rien que c’est les russes qui se sont retirer volontairement pour tendre un piège…
      De plus l’Ukraine libère ses territoires occupés, ils ne sont pas en direction des frontières russes et encore moins de les franchir.
      Pour la paix il faut que la Russie retire ses troupes car l’Ukraine ne voudra pas perdre des territoires.

      1. On ne vient pas ici pour ressasser la propagande de bfmtv. Bien sûr que les Ukros nazis préparaient l’attaque du Dombass, les bombardements son passé de 80 par jour à 1000 par jour, ce qui correspond à des frappes d’artilleries pour préparer une offensive.

        1. Déjà le Dombass appartient à l’Ukraine jusqu’à preuve du contraire.
          Poutine dit que l’Ukraine voulait envahir la Russie….
          Ensuite on sort souvent le chiffre de 14000 morts en 8 ans, chiffres de l’ONU.
          Le chiffre est vrai mais ils précisent que plus de la moitié sont des soldats ukrainiens tuer par les bombardements pro-russe…
          Enfin article 10 des accords de Mink la Russie c’est engagé à ne plus envoyer d’armes ou mercenaires dans les territoires séparatistes.
          Pourquoi 8 ans il y avait toujours des munitions russes qui sont tirées et la présence de mercenaires de Wagner ?
          Et l’avion Malaysia Airline tirer par un missile haute altitude que l’Ukraine ne possédait pas à ce moment-là ?
          De qui se moque t-on ?

      2. Vraiment, vous ignorez que les habitants du Donbass étaient la cible d’attaques ukrainiennes depuis 2014 et que depuis le 16 février, les bombardements s’étaient intensifiés en prévision d’une attaque majeure?

        1. C’est les chiffres de l’OMU !
          Vous sortez tous le chiffres de 14000 morts, source ONU, dans le Donbass en disant que c’est la faute des bombardements ukrainiens.
          Sauf que si le chiffre est vrais l’ONU précise que plus de la moities de ces morts ce sont des soldats ukrainiens morts dans les bombardements des pro-russes.
          Alors qui est la cible d’attaques ???

      3. Pour la paix, il faut que l’OTAN retire ses troupes et ses missiles nucléaires de l’Europe et retourne à ses frontières de 1997. L’Ukraine aurait pu garder ses territoires, mais c’est trop tard, le coup d’état de 2014, rejoindre l’OTAN, vouloir se doter d’armes nucléaires au frontières de la Russie, … trop c’est trop. Ceci étant la partie russophone sera bien contente de retourner à la mère patrie (Russie). De plus si on regarde un peu l’histoire l’Ukraine est un pays imaginaire, à part la Galicie. Bien sûr cela n’avait pas trop d’importance tant qu’elle faisait partie de l’URSS, et Khroutchev avait même pu se permettre de prendre la Crimée aux Russes pour la donner aux Ukrainiens en 1954. Mais maintenant ce n’est plus pareil.

    1. Non en droit international il ne peut pas y avoir de référendums sous occupation militaire.
      Les peuples doivent voter sans pression mais sans avoir un pistolet sur la nuque.
      De plus il faut des observateurs internationaux pour valider le résultat ce qui est impossible en zone de guerre.
      Donc du point de vu juridique ça n’a aucune valeur.

        1. Tout à fait, une quelconque vote ne peut pas avoir lieu dans une zone de guerre, la sécurité des gens qui votent est obligatoire sinon qu’un minorité ne va voter.
          L’Ukraine n’a aucune raison d’arrêter les tirs pour une mascarade d’election.

    2. On a des infos sur l’organisation des référendums.
      Il n’y a pas des bureaux de vote avec isoloirs.
      C’est des soldats russes en armes qui frappent à chaque maison et demandent au habitants « Vous êtes pour la Russie ou pour l’Ukraine ? »
      Tu trouves ça conforme au droit international toi ?

        1. C’est l’agence russe Tass qui l’indique.
          Soit un canal de diffusion du gouvernement russe.
          Vérifie par toi même est quelque chose de possible tu sais on ne veut pas se faire abuser par des fakes news…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer