Le quadruple vacciné Albert Bourla, de nouveau positif au Covid-19

Samedi, dans un tweet, le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a déclaré qu’il est de nouveau diagnostiqué positif au Covid-19. Il a indiqué qu’il ne présentait aucun symptôme. Il a aussi déclaré qu’il n’avait pas encore reçu sa nouvelle dose de rappel, la version actualisée de Comirnaty.

Après les vaccinolâtres Fauci et Biden, c’est au tour d’Albert Bourla de contracter à nouveau le SARS-CoV-2. Pour rappel, mi-aout, sur Twitter, il avait déjà annoncé être diagnostiqué positif au Covid-19, le PDG de Pfizer avait déclaré être « reconnaissant d’avoir reçu les quatre doses de son vaccin », puis il a été traité au Paxlovid, l’antiviral développé par son entreprise, mais qui n’a pas encore été approuvé par les autorités sanitaires américaines. Actuellement,  selon les données des CDC américains plus de 80% des nouveaux cas d’infection au Covid-19 sont causés par les sous-lignages d’Omicron BA.4 et BA.5. Comme tous les prétextes sont bons pour la relance des injections de rappel, Biden de connivence avec Pfizer, recommande la mise en place des programmes de rappel du vaccin Covid-19 chez les plus de 12 ans, avec les vaccins bivalents ciblant Omicron. Visiblement, Pfizer s’entête à bourrer les Américains de traitements anti-Covid différents et présentés comme innovants avec des promesses d’efficacité exceptionnelle, sans se poser des questions sur leurs effets secondaires et leur efficacité.

Technique marketing pour faciliter l’acceptation de son vaccin bivalent ?

Albert Bourla a annoncé samedi sur son compte Twitter être testé positif au Covid-19, il a déclaré qu’il se « sentait bien » et qu’il n’avait aucun symptôme. Pour faciliter l’acceptation de son injection expérimentale, le patron de Pfizer s’est justifié en déclarant  qu’il n’avait pas encore reçu le nouveau « booster » de Pfizer , puisque sa précédente infection au Covid-19 remontait à moins de trois mois.

Les CDC (Centres américains de contrôle et de prévention des maladies) ont recommandé aux personnes récemment remises d’une infection par le Covid-19 d’attendre pour se faire rappeler au moins jusqu’à ce que les symptômes disparaissent et que la personne ne soit plus contagieuse.

Selon les CDC, les personnes exposées régulièrement au virus ou qui ont un système immunitaire faible ne sont pas obligées d’attendre aussi longtemps avant de recevoir un rappel.

Pour autant, nous l’avons déjà évoqué dans nos colonnes comment les anticorps acquis naturellement offraient une protection supérieure, contre le virus par rapport aux injections d’ARN messager.

Le virus toujours présent selon M. Bourla

Alors que Joe Biden avait annoncé la fin du Covid-19 aux États-Unis. Le PDG de Pfizer a déclaré qu’en dépit des progrès réalisés pour lutter contre la pandémie, « le virus est toujours parmi nous ». Actuellement, le sous-variant BA.5 d’Omicron, est le variant dominant aux États-Unis. Il serait à l’origine de plus de deux tiers des infections selon les dernières données en date publiées par  les CDC.

Pour rappel, comme le vaccin bivalent de Moderna , l’injection de rappel actualisé de Pfizer/BioNTech ciblant les souches Omicron BA.4/BA.5 a été approuvée par les CDC le 1er septembre. La  nouvelle version de Comirnaty reste un vaccin à ARNm à dose unique destiné aux personnes âgées de 12 ans et plus.

L’administration Biden a déjà commandé 105 millions de doses de rappel du vaccin bivalent de Pfizer, et 66 millions de doses actualisées de Moderna. Si le dernier trimestre 2022 s’annonce difficile pour beaucoup, il s’avère être très profitable pour d’autres.

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

Sécession patrimoniale, libertarisme, vaccins...

Téléchargez nos dossiers indispensables

9,90 par dossier
  • Les conseils patrimoniaux de Machabert
  • Le libertarisme selon Bonnal
  • Les vaccins selon Aventin

About Post Author

10 Shares:
9 commentaires
  1. Bonjour, est-ce que Bourlat a réellement reçu les doses ? Est-il réellement positif au stupide-19 ? Avec ce genre de personnes il est possible de tout imaginer. C’est très marketing de dire je suis positif mais sans symptôme car quadruple dosés alors qu’en réalité il n’a peut-être jamais rien reçu comme certains patrons de labos espagnols…
    Je suis étonné par contre que les agences de santé n’imposent pas de tester la population à la grippe, aux angines etc etc… on se rendrait compte que l’ensemble de la population porte en elle au moins un virus à tout instant et qu’elle n’est pas en train de mourrir à tout bout de champs. Ah mais non, c’est vrai, on serait capable de se rendre compte que finalement que tout ceci est un gros scandale d’un petit rien sanitaire. Ce serait dommage de casser l’ambiance nauséabonde dans laquelle nous nous trouvons à la veille d’Halloween et d’enrayer la machine à cash et l’occupation des esprits pendant que d’autres choses se trament dans notre dos…
    Oh merde je suis sacrément complotiste.
    Première fois que je laisse un commentaire, il ne faut pas que je prenne l’habitude car je dis vraiment trop choses absurdes, j’imagine que je regarde trop de films

    Répondre moderated
    1. Bonjour ,

      c’est seulement la deuxième fois que j’intervient sur cet excellent site .
      je redis ici les termes exacts de cet épisode sanitaire qui occupe toute place médiatique depuis bientôt trois ans
      1 – nous avons a faire a une syndémie . je vous laisse chercher , espérant que wikipédia laisse article sur ce nom
      2- de ce fait elle ne touche sérieusement que les PPH (passe pas l’hiver ) acronyme connu du monde hospitalier
      3 – dans ce monde le stress est cause la plus importante pour affaiblir système immunitaire .
      d’où pb chez les sportifs haut niveau entre autres

      il est très facile d’être positif sans être testé
      enfin la piqure lavabo est courante .
      je vous laisse en tirer conclusions , évidentes pour moi .
      belle journée à tous

      DR B.B.( je reste anonyme car dans notre milieu la chasse sorcières est féroce )

  2. Ces 4 doses de sérum physiologique lui permettent de rester en vie et de remplir confortablement son compte en banque grâce aux innombrables morts et blessés par ses vaccins.
    Je n’aimerais pas être ce Bourla ni davantage défendre sa Cause.
    Beurk !

  3. TRES GRAND MENSONGE comme à l’accoutumé !
    1) BOURLA est il vraiment “vacciné” avec cette merde qui TUE
    ou bien a-t-il été injecté de sérum physiologique
    (comme tous les présidents, premiers ministres, ministres, médecins ….. et tant d’autres encore)

    2) MENSONGE ! comme l’épidémie c19
    (plutôt une épidémie de grands mensonges méprisants) est très fortement en voie de disparition totale, il faut bien RELANCER LA MACHINE A VACCINS POUR SE FAIRE DU FRIC ;
    de la sorte, en disant que le président PSFIZER est ENCORE UNE FOIS INFECTE malgré ses 4 doses de vaccins miraculeux, il fait PEUR ET EFFRAYE toute la planète, enfin toute la planète, CEUX plutôt qui n’ont pas de cervelle et qui vont courir se faire injecter pour la 4èm voire 5è fois.
    “vacciné, tous protégés” laissez moi rire”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer