Pendant ce temps, l’Union Européenne recommande d’injecter les jeunes enfants au Pfizer

Alors que les scandales se multiplient autour du marché Pfizer passé par Ursula von der Leyen, la technostructure communautaire continue à forer droit. L'Agence Européenne du Médicament (EMA) vient d'émettre une recommandation en faveur de l'injection du Comirnaty aux enfants de 6 mois à 4 ans.

Alors que la commission spéciale du Parlement européen consacrée au COVID a commencé à déterrer les scandales en cascade qui entourent et parsèment les achats de vaccins en Europe, l’Agence Européenne du Médicament ne dévie pas de sa ligne et continue consciencieusement à dérouler la stratégie de vaccination à tue-tête, forte des milliards de doses payées par la Commission… avec l’argent des Etats-membres. 

L’EMA préconise la vaccination des jeunes enfants

Alors que la représentante de Pfizer a commencé à reconnaître les failles du vaccin devant les députés européens, alors que le Parquet européen a ouvert une enquête sur les conditions de passation du marché Pfizer, l’Agence Européenne du Médicament continue comme si de rien n’était. 

Hier, l’EMA a annoncé qu’elle recommandait la vaccination au Comirnaty et au Moderna dès l’âge de 6 mois… Cette recommandation illustre la persévérance politique de l’Union Européenne en matière de vaccination, alors que le bénéfice/risque du vaccin pour les jeunes enfants prouve que ce vaccin, qui n’empêche pas la transmission, n’est pas utile pour les enfants. 

S’agissant des effets secondaires, l’EMA donne des informations stupéfiantes :

The most common side effects for both vaccines, in children aged from 6 months to 4 or 5 years, were comparable to those seen in older age groups. Irritability, sleepiness, loss of appetite, rash and tenderness at the injection site were also common side effects in children aged 6 to 23 months with Comirnaty, while irritability, crying, loss of appetite and sleepiness were common side effects in children aged 6 to 36 months with Spikevax. For both vaccines, these effects were usually mild or moderate and improved within a few days of vaccination.

(Les effets secondaires les plus courants pour les deux vaccins, chez les enfants âgés de 6 mois à 4 ou 5 ans, étaient comparables à ceux observés dans les groupes d’âge plus âgés. L’irritabilité, la somnolence, la perte d’appétit, les éruptions cutanées et la sensibilité au site d’injection étaient également des effets secondaires fréquents chez les enfants âgés de 6 à 23 mois avec Comirnaty, tandis que l’irritabilité, les pleurs, la perte d’appétit et la somnolence étaient des effets secondaires fréquents chez les enfants âgés de 6 à 36 mois avec Spikevax. Pour les deux vaccins, ces effets étaient généralement légers ou modérés et se sont améliorés quelques jours après la vaccination.)

Malgré cette description effrayante (qui passe sous silence les effets graves), l’EMA continue donc à recommander la vaccination de nos bambins, envers et contre tout. 

Des millions de doses périmées mises à la poubelle

Pendant ce temps, la méfiance vis-à-vis du vaccin grandit, et des millions de doses sont mises à la poubelle faute de candidats pour recevoir l’injection. C’est notamment le cas en Suisse, où 9 millions de doses ont atteint leur date-limite d’expiration. Pour mémoire, la population suisse est de 9 millions d’habitants. Autant dire que la Suisse a “passé un tour” complet de vaccination, ce qui en dit long sur la méfiance qu’inspire ce produit désormais. 

Faut-il considérer que l’extension de la vaccination aux jeunes enfants vise à écluser des doses non consommées par les adultes ? L’opacité de la Commission ne permet pas de le savoir, mais cette stratégie est imaginable aujourd’hui. 

Dans tous les cas, l’EMA s’est bien gardée d’expliquer le bénéfice que les jeunes enfants retireront de cette injection. 

Nouvelle chaîne YOUTUBE

Retrouvez les meilleures vidéos sur Courrier des Stratèges

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

Sécession patrimoniale, libertarisme, vaccins...

Téléchargez nos dossiers indispensables

9,90 par dossier
  • Les conseils patrimoniaux de Machabert
  • Le libertarisme selon Bonnal
  • Les vaccins selon Aventin
Vous aimeriez plus d'infos brèves confidentielles et plus de décryptages hot toute la journée ?

Le fil Telegram Rester libre ! est pour vous

C'est gratuit, c'est rapide, c'est crypté, c'est confidentiel
Je m'abonne

About Post Author

89 Shares:
11 commentaires
  1. Ils sont vraiment diaboliques et ne reculent visiblement devant rien. Vous me direz il n’y a RIEN en face.

    PS : Et je ne suis pas certain que les fameux “11 vaccins obligatoires” qui consistent avec les rappels à des injections permanentes entre la naissance et l’âge adulte, soient beaucoup plus sains pour la santé des enfants.
    En tout cas pour ma part aucun de mes enfants n’est “vacciné”.

  2. On remarquera comment ils minimisent les effets secondaires qu’ils sont bien obligés de reconnaître puisque maintenant, ça se sait.
    Et on fera croire qu’une crise cardiaque chez un jeune, c’est parfaitement normal
    https://www.midilibre.fr/2022/10/18/lot-et-garonne-un-eleve-de-seconde-decede-dune-crise-cardiaque-en-plein-cours-au-lycee-de-nerac-10746979.php
    Quand donc les médecins vont-ils cesser le déni et reconnaître enfin que nous avons une mortalité inédite?

  3. avec l’argent des Etats-membres

    Non, celui des contribuables européens.

    Quand aux vaccins périmés, mon petit doigt qu’ils seront donnés à l’Afrique où tout est permis pour les Occidentaux. Bill Gates devrait s’en réjouir, lui qui rêve d’exterminer les populations de ce continent. Quand il parle de surpopulation, c’est d’abord aux Africains qu’il pense. Ses campagnes de vaccination n’ont pas d’autre but que de tuer des enfants et rendre stériles les femmes.

  4. Personnellement je ne connais personne qui a subi des effets secondaires graves difficile de comprendre pourquoi c’est si contesté
    Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’effets secondaires
    D’un autre côté je constate que pleins de vaccinés attrapent encore le stupide-19
    Conclusion : à quoi bon insister avec tout ça ?
    Seul le temps long permettra encore de montrer les conséquences de tout cela et nous verrons des anti-vaxx ou des pro-vaxx qui avaient raison
    Peut-être personne peut-être les deux côtés
    Ou peut-être une énorme manipulation de marchés pour engraisser certains
    Espérons surtout que cela ne soit pas lié à des volontés de diminuer la fertilité de la population
    Encore que au vu du nombre de cons sur la planète cela aurait peut-être une vertu d’éviter leur reproduction de masse mais ce serait vraiment nazi de s’y prendre ainsi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer