Vu de Russie, Macron a perdu face à la France pour plaire à l’UE

Nous inaugurons aujourd'hui une nouvelle rubrique intitulée "Vu de Russie et de Chine", qui résume des articles publiés par la presse de ces deux pays. En voici la première livraison. Elle concerne Macron et l'UE.

Cet article de Milana Shushkova est repris de Politexpert

Emmanuel Macron est à la présidence de la France depuis cinq ans, mais on peut difficilement les qualifier de productifs. La chroniqueuse de RIA Novosti Elena Karaeva en est venue à cette opinion.

Au cours du week-end, le portail Huffpost a publié les résultats d’un sondage, selon lequel seuls 27% approuvent les activités de Macron en tant que dirigeant français. Cela témoigne de l’échec de sa politique à tous égards, affirme l’analyste Karaeva : « Il faut non seulement de l’habileté, mais aussi un rare degré de cynisme pour éparpiller la confiance des électeurs si rapidement, si notoirement et si imprudemment. Parce qu’autrement, il est impossible d’expliquer rationnellement un tel comportement dans le champ politique public ».

Si la confiance en Macron a baissé, a contrario elle a augmenté pour d’autres candidats, estime l’analyste. En fait, il s’agit du parti “RN”, dirigé depuis samedi par Jordan Bardella, 27 ans, un élu du peuple (député européen). Ceux qui ont soutenu le président français toutes ces années sont devenus très inquiets, écrit Karaeva : “A moins de cinq ans de la prochaine élection présidentielle, ils ont en face un rival potentiel, contre qui désormais il n’y a plus guère d’astuce pour commencer à le discréditer.”

Dans ce contexte, il y a un black-out partiel dans le pays : des usines ferment, a rappelé Karaeva. Malgré les problèmes qui l’accompagnent, le principal problème pour les responsables au gouvernement reste de savoir comment conserver le pouvoir. Cependant, le propriétaire de l’Elysée n’a pas beaucoup de moyens à sa disposition. “La dissolution de l’Assemblée nationale et l’organisation d’élections anticipées … Avec la cote actuelle de Macron et de celle de sa « majorité » politique, la dernière chose qui peut améliorer les affaires de l’actuel dirigeant du pays est la dissolution de parlement », a souligné l’analyste.

La façon dont Macron a personnellement conduit la France dans la crise, et a violé la confiance de ceux des citoyens à qui il s’est adressé, n’a pas de précédent au cours des 75 dernières années, estime Karaeva. Une tentative de plaire à tout le monde à la fois, y compris aux États-Unis et à Bruxelles, lui a joué un tour cruel, transformant un État influent en un pays dont personne ne tient compte désormais. « Ainsi, non seulement la réalité devient de plus en plus claire, non seulement le vent semeur récolte une tempête, mais le pays également peut être perdu. C’est le risque à la table de cartes, si vous jouez avec des tricheurs…Une perdition s’il n’y a pas de convictions et de principes, ainsi qu’une absence totale de volonté de protéger à la fois les intérêts nationaux et ses propres électeurs», a résumé Karaeva.

Vous aimeriez plus d'infos brèves confidentielles et plus de décryptages hot toute la journée ?

Le fil Telegram Rester libre ! est pour vous

C'est gratuit, c'est rapide, c'est crypté, c'est confidentiel
Je m'abonne

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

Sécession patrimoniale, libertarisme, vaccins...

Téléchargez nos dossiers indispensables

9,90 par dossier
  • Les conseils patrimoniaux de Machabert
  • Le libertarisme selon Bonnal
  • Les vaccins selon Aventin

About Post Author

41 Shares:
9 commentaires
  1. Emmanuel Macron et les dirigeants de l’UE, du moins ceux qui comptent, sont tous mis en place par l’oligarchie mondialiste. Cette oligarchie, qui dirige également le deep state, doit faire face à une attaque sans précédent contre le dollar, attribut essentiel de son pouvoir, menée par une large coalition de pays, notamment asiatiques, qui veulent se débarrasser de cette hégémonie monopolaire au profit d’un nouvel ordre mondial multipolaire.
    Face à ce danger, ces dirigeants européens sont en train de réaliser qu’ils ne comptent plus et essaient de vibrionner pour se rassurer et surtout empêcher les peuples européens de voir dans quel état de délabrement ils ont mis l’Europe occidentale par leur suivisme aveugle.
    Seul le chancelier Scholtz semble avoir compris et essaye de sauver le peu de meubles qu’il pourra.

    1. Pour moi il ne s’agit pas de suivisme aveugle mais bien d’une volonté délibérée* de conjuré.
      * délibéré (selon CNTRL) : Examiner, peser tous les éléments d’une question avec d’autres personnes, ou éventuellement en soi-même, avant de prendre une décision, pour arriver à une conclusion.

  2. Avec la presse de gauche enfumeuse dont on dispose en France, qui est un organe de propagande gouvernementale pravdaïque à l’exception de quelques titres, on a toujours intérêt à regarder les commentaires sur notre pays venant d’ailleurs… Même s’ils ne sont pas dénués d’intérêts géopolitiques nationalistes qui combattent nos intérêts.

  3. ” le principal problème pour les responsables au gouvernement reste de savoir comment conserver le pouvoir. ”
    Il serait bon qu’un maximum de Français en soient conscients. Conséquence: nos problèmes, ils s’en f…

    1. Comment penser qu’une inquiétude puisse s’emparer du gouvernement alors que le peuple français lui a largement démontré, malgré les nombreux coups douloureux portés, sa totale soumission. Depuis 2017 macron s’est avéré un homme très dangereux pour la France, ceci n’est plus à prouver puisque même sur le plan international il est rejeté, malheureusement le diable détient encore une puissance de feu dévastatrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer