L’armée russe a frappé le Quartier-Général de l’armée ukrainienne à Kiev

Les Russes ont déclenché plusieurs vagues de missiles pour frapper les infrastructures énergétiques ukrainiennes. Le gouvernement ukrainien a déclaré qu'il s'agissait des frappes russes les plus massives depuis le début de la guerre, le 24 février dernier. De fait, le quartier-général de l'armée ukrainienne à Kiev a été gravement endommagé. C'est la première fois que les Russes le frappent. Est-ce pour répondre à Vladimir Zelenski qui a opposé une fin de non-recevoir aux messages américains favorables à une négociation? En tout cas, les responsables ukrainiens parlent trop: le porte-parole de l'armée de l'air ukrainienne, Youri Ignat, venait de déclarer que les forces armées russes étaient à court de missiles....

Selon le canal Telegram Slavyangrad: 

Le 15 novembre, les forces armées russes ont frappé des installations militaires et énergétiques en Ukraine. Des navires de la marine russe et des avions de l’aviation stratégique Tu-95MSM de l’armée de l’air russe ont pris pour cible plusieurs installations en Ukraine.
Selon les rapports préliminaires, les forces armées russes ont mené au moins trois grandes vagues d’attaques à l’aide d’armes de précision, tandis que la défense aérienne ukrainienne se prépare actuellement à une quatrième vague de frappes.

Les missiles Kalibr-NK et les missiles de croisière stratégiques Kh-101 ont atteint des cibles dans presque toutes les grandes villes du pays. Les médias ukrainiens ont indiqué qu’aucune frappe de ce type n’avait eu lieu pendant toute la durée de l’opération spéciale. Au total, environ 80 à 90 missiles pourraient avoir été tirés par l’armée de l’air russe contre des cibles en Ukraine.
Au moins sept arrivées ont été enregistrées à Kiev. Après la frappe, la ville a connu des coupures de courant et des pannes de courant roulantes“.

 

L’état-major de l’armée ukrainienne à Kiev a été partiellement détruit

Selon les journalistes d’Avia.pro, à la suite de l’impact d’un des missiles sur un objet à Kiev, l’état-major général des forces armées ukrainiennes a été détruit. Malgré le lancement de deux missiles guidés anti-aériens, aucun d’entre eux n’a pu atteindre sa cible. “À l’heure actuelle, on sait qu’à la suite de l’impact de l’un des missiles de croisière sur le bâtiment de l’état-major général des forces armées ukrainiennes, le bâtiment a été gravement endommagé. La nature de ce dernier n’a pas encore été divulguée de manière fiable, cependant, les résidents locaux signalent une fumée noire s’élevant de la zone où se trouve l’état-major général des Forces armées ukrainiennes et un incendie qui s’est déclaré ici“.

À Kharkov, selon la “Chronique militaire”, au moins trois frappes sur des installations énergétiques ont été enregistrées. Le métro ne fonctionne plus après la frappe. Les autorités de la ville rapportent que des infrastructures critiques ont été gravement endommagées dans le district de Tchougouïev.

 

Internet connaît une chute de trafic de 35%

Dans la ville de Lvov et dans la région, au moins deux arrivées ont été signalées. L’Internet mobile et filaire et les communications mobiles sont perturbés après la frappe. Dans la capitale régionale, le trafic des tramways a été interrompu. L’approvisionnement énergétique pour le chauffrage a été arrêté, et l’approvisionnement en eau a été perturbé.
Des explosions ont également été enregistrées à Soumy, Odessa, Volyn, Kirovograd, Rovno, Krivoï Rog, Khmelnytskyi et Ivano-Frankovsk. Autant dire que l’ensemble du pays a été touché. 

Toujours selon Slavyangrad: “À partir de 19 heures le 15 novembre, l’Internet est perturbé dans toute l’Ukraine : le trafic du réseau a chuté de 35 %. “Ukrainian Railways” indique qu’un grand nombre de locomotives diesel sont en remise en marche pour être mises en service en raison des frappes.
En raison des frappes sur le système énergétique ukrainien, l’approvisionnement en électricité de la Moldavie a été interrompu, et les communications mobiles et l’Internet ont été perturbés dans le pays.

Après la quatrième vague de missiles de croisière, des drones Geranium-2 sont apparus au-dessus des régions du sud et du centre“. 

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

About Post Author

21 Shares:
9 commentaires
    1. Vous connaissez mal la mentalité russe. Quand vous regardez le prix d’un missile, vous aurez compris que si c’était une “démonstration de force”, ce serait un show qui coûte très cher. La Russie n’a rien à prouver à personne.

      Répondre moderated
  1. Moi qui me plains de la parcimonie guerrière de Poutine je ne vais pas m’en plaindre, ce n’est que comme ça que l’on peut réagir au provocations et aux intentions explicites ou à peine voilées de l’impérialisme de Washington-UE-WEF. Le pacifisme poutinien a viré souvent en masochisme, ça suffit.
    J’ai de la peine pour les civils. Mais ceux qui soutiennent et ont soutenus l’acharnement anti-Russie ont-ils eu une seule pensée pour les civils du Donbass bombardés depuis 2014 ?! Pour les victimes russes actuelles et passées du néo-nazisme ukrainien ?! De l’angoisse que l’encerclement et le dénigrement permanent exercé par l’impérialisme sur la Russie peut susciter ?! Ont-ils de la sympzthie pour les Syriens toujours continuellement bombardés par Israël et toujours soumis à des attentats islamistes soutenus par la Turquie en plus d’une occupation coloniale par les USA qui pille ses puits de pétrole, et emporte ses récoltes de céréales ?! Et des Arméniens sans parler des Yéménites et des Palestiniens (alors là, ceux-là c’est le Tabou) ?!
    Grosse M. pour la compassion à géométrie variable !!!

  2. Je ne sais pas où est passé l’article mais le missile tombé en Pologne selon les 1eres infos ça s’oriente sur un missile anti-missile ukrainien qui à raté sa cible, un missile russe, et est tombé en Pologne.
    Ça reste à confirmer mais tout le monde dégonfle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer