mer. Août 5th, 2020

Benalla et l’état-major: de nouvelles révélations gênantes

Nous avons largement évoqué l'environnement étrange où l'affaire Benalla s'est déroulée. De nouvelles révélations interrogent sur le rôle exact que Benalla a pu jouer vis-à-vis de l'état-major de l'Élysée. Voici un point de situation. Cette fois, c'est 20 Minutes qui livre des révélations intéressantes sur la soirée que Benalla a passée au Damas Café lorsque le Monde a révélé son intervention houleuse dans la manifestation du 1er Mai. Benalla et l'état-majorEn particulier, 20 Minutes explique que Benalla a passé ce soir-là 33 appels téléphoniques, ce qui n'est pas rien. L'un d'entre eux retient particulièrement l'attention. "Mais c’est surtout Jean-Luc Minet, le commandant militaire en second de l’Élysée qui est à la manœuvre. Pendant plus de 14 minutes, il dialogue avec Alexandre Benalla sans que l'on sache de quoi les deux hommes discutent. Mais le lendemain, le militaire envoie un courriel à tous les plantons de l’Elysée pour leur demander d’interdire d’accès Alexandre Benalla si celui-ci se présente à l’accueil. Et même de vérifier « visuellement » jusque sous la banquette arrière des véhicules qui entrent pour voir s’il ne s’y cache pas…"Malgré ces instructions, les grandes moustaches de l'Élysée, dont Ludovic Chaker, en poste à l'état-major particulier, ont continué à entretenir des liens avec Benalla. Pourquoi ce double langage? On aimerait savoir ce que Minet et Benalla se sont dit ce
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

1 thought on “Benalla et l’état-major: de nouvelles révélations gênantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter