27 novembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

Siemens-Alstom: ce que dit vraiment la décision de la Commission Européenne

La Commission Européenne a refusé la fusion du pôle ferroviaire d'Alstom et de Siemens. Cette décision fait grand bruit sans que personne ne l'ait lu. C'est bien dommage! car son contenu diffère sensiblement de ce qui en est rapporté. La décision est rapportée intégralement en anglais par le site de la Commission Européenne. Nous la reproduisons ici dans son intégralité. On notera juste que la Commission, qui rappelle que Siemens et Alstom sont des champions mondiaux, n'ont pas voulu donner des gages à la Commission sur leur activité de signalisation ferroviaire et sur les Trains à Grande Vitesse... Siemens-Alstom: le texte de la Commission Statement by Commissioner Vestager on the proposed acquisition of Alstom by Siemens and the proposed acquisition of Aurubis Rolled Products and Schwermetall by Wieland Brussels, 6 February 2019 * Check against delivery * Prohibition decisions are rare, and it's the first time we announce two prohibition decisions on the same day. The large majority of mergers we review are cleared, either because they don't pose a problem to competition or because the companies are willing to offer sufficient remedies. In fact, over the past ten years, the Commission has approved over 3,000 mergers and blocked only seven. Today, we are increasing this number to nine. The mergers we are prohibiting are Wieland's takeover of Aurubis' rolled copper products business and Siemens' takeover of Alstom's rail transport business. T
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.