Augmenter les droits de succession, une idée dans l’air du temps

Pour sortir de la crise des Gilets Jaunes, faut-il augmenter les droits de succession? Cette idée revient de plus en plus souvent et de plus en plus ouvertement à la gauche du candidat. Et rien n’exclut qu’elle ne prospère dans les jours à venir. 

Taux de probabilité: 66%

Faut-il augmenter les droits de succession pour donner des gages à la gauche macronienne et compenser l’image de “président des riches” que Macron a endossée en supprimant l’impôt sur la fortune. En réalité, l’idée n’est pas nouvelle et taraude Emmanuel Macron depuis un certain temps. 

Déjà, Bernard Mourad (aujourd’hui conseil du gouvernement sur la privatisation d’ADP), son conseiller ami durant la campagne, lui avait proposé de ne pas supprimer l’ISF et de plutôt procéder de cette façon:

« Il eut mieux valu toucher au taux d’imposition sur les revenus et augmenter les droits de succession pour les gros patrimoines. »

D’ailleurs, Mourad avait proposé à Macron alors conseiller économique de Hollande (en 2011), un programme fiscal assez simple:

Et sur le plan fiscal, autant y aller : création d’une tranche supérieure d’impôt sur le revenu à 45 %, hausse des droits de succession pour les plus riches, fiscalité du capital alignée sur celle du travail.

L’idée d’augmenter les droits de succession est donc défendue dans l’entourage du Président depuis longtemps. 

Ce que propose LREM sur les droits de succession

Dans son congrès de Chartres, Stanislas Guérini ne surprend donc personne en proposant à nouveau l’idée, mais de façon plus modérée, comme il l’a indiqué hier dans son interview au Parisien:

C’est un sujet extrêmement sensible, qui méritera une validation par le suffrage universel. On ne propose pas d’alourdir cet impôt mais de le rendre plus juste. À court terme, nous préconisons plutôt de favoriser les donations du vivant, pour réinjecter plus rapidement cet argent dans l’économie.

Voilà qui semble bien emberlificoté. D’ici là, En Marche propose un alourdissement de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) qui a remplacé l’ISF. Les effets seront à peu près identiques à l’alourdissement des droits de succession. 

Structurellement, cette idée d’augmenter les droits de succession possède son “fan club” au sein de la majorité. Nous parions (à 66%) qu’elle sera reprise sous une forme modernisée (avec du ciblage et des incitations) par le prochain gouvernement.  Elle servira notamment à financer la suppression complète de la taxe d’habitation. 

About Post Author

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer