mer. Août 5th, 2020

Rassemblement national: le renoncement au marché unique

Le programme du Rassemblement National traite largement de la question de la préférence nationale et du protectionnisme sous toutes ses formes: migratoire, économique et politique. Dans la pratique, il bat en brèche le principe même du marché unique, qui est désigné comme l'obstacle majeur à la croissance en France. Les propositions du parti conduisent à une disparition de fait de ce marché et à la réinstauration de frontières économiques au sein de l'Union. Intitulé "pour une Europe des nations et des peuples", le programme du Rassemblement National est à la fois un texte d'hostilité viscérale à l'Union Européenne entendue comme un marché unique, et un étonnant plaidoyer en faveur d'une relance européenne qui mettrait en difficulté la souveraineté des peuples. Il n'est d'ailleurs pas sûr que les rédacteurs du texte aient bien perçu son ambiguïté. Marché unique: un refus clair et net La pierre angulaire du programme tient en un mot: la fin du marché unique, considéré comme le principal facteur expliquant l'inflation de normes et la désindustrialisation française. On retiendra donc les slogans du parti: Mettre fin au dogme de la libre concurrence et priorité aux entreprises françaises dans la commande publique Reconnaître la responsabilité nationale de l’entreprise (RNE) pour encourager les comportements vertueux (refus des délocalisations, embauche d’une main d’œuvre nationale, incitation à recourir à des fournisseurs
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter