30 novembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

Deux nouveaux signaux faibles (mais préoccupants) sur l’imminence d’un grand krach financier

Un grand krach financier est imminent, selon de nombreux analystes. Depuis plusieurs mois, des experts reconnus comme Nouriel Roubini annoncent l'apocalypse financière, qui pourrait ressembler au crépuscule du capitalisme. Ces derniers jours, deux nouveaux signaux faibles ont parcouru la galaxie financière, qui rappellent l'été précédent le krach de 2008. On se tiendra donc prudemment sur ses gardes et on se préparera sereinement au pire. Deux signaux faibles perturbent la galaxie financière à bas bruit. Le premier tient au taux de marge des entreprises. Il est noté par Les Échos. Ce taux a atteint son plus haut depuis... 2008, avec plus de 33%, contre 31,5% probables l'an prochain, si tout va bien. Ce plus haut s'explique largement grâce à l'effet exceptionnellement cumulé cette année du CICE et de la baisse des cotisations instaurées par le gouvernement. N'empêche, cette coïncidence souligne que la conjoncture mondiale est sans doute au bout d'un cycle, et que le retournement n'est pas à exclure. Autre signal faible: les patrons américains sont massivement passés à la vente sur les actions des entreprises qu'ils dirigent. Ce mauvais signal laisse penser qu'ils anticipent un amer retournement. Parmi les plus emblématiques adeptes de cette mesure prophylactique, on retiendra la présence de Jeff Bezos, qui a vendu pour 1,8 milliards de dollars d'actions Amazon. Certains ont affirmé que Bezos avait besoin de liquidités pour financer sa filiale
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.