Polémique après la hausse de salaire de 12,5% de la présidente de la RATP

Alors que les salariés de la RATP s’apprêtent à mener une grève historique contre la réforme des retraites, la présidente de l’entreprise a augmenté son salaire de 12,5%. L’affaire fait mauvais genre au moment où le climat social se tend et pourrait déboucher sur des mouvements extrêmement durs.

La RATP est une maison qui paie bien. La présidente de l’entreprise, Catherine Guillouard, vient de le prouver. Son salaire a augmenté de 12,5% en un an, passant de 300.000 à 350.000 euros annuels, compte non tenu de son variable annuel de 100.000 euros. Cette augmentation de 4.000 euros par mois est défendue par l’intéressée elle-même, et par son ministre de tutelle, au nom de l’alignement sur l’ensemble des rémunérations dans les entreprises publiques.

Nous voilà rassurés ! Catherine Guillouard était victime d’une injustice sociale. On n’a pas entendu le mot “discrimination hommes-femmes”, mais on n’en était pas loin.

La plaisanterie est en revanche moins au goût des syndicats.

Durant la visite du site de maintenance parisien des rames de métro, Catherine Guillouard a été interpellée par un délégué CGT, Frédéric Carru, lui réclamant des explications sur son augmentation de salaire. « J’espère que pour nous aussi les négociations salariales seront à la mesure de votre augmentation », lui a-t-il lancé.

Interrogée par l’AFP, la RATP a souligné que la rémunération de la PDG n’avait pas été revalorisée depuis 2010 et se situait en deçà de celle de postes équivalents.

L’entreprise a également souligné que les agents RATP avaient bénéficié en moyenne de 30 % d’augmentation depuis 2010. L’an dernier, la hausse moyenne des agents a atteint 2,7 %, selon la direction des ressources humaines.

Depuis la présentation au printemps d’un « plan de performance » qui prévoit la suppression d’environ un millier d’emplois – sans licenciement –, le climat social est tendu au sein de la Régie autonome des transports parisiens.

On découvre donc que la rémunération des agents de la RATP a augmenté de 30% en 9 ans, chiffre dont peuvent rêver beaucoup d’usagers d’une entreprise où la qualité de service est de plus en plus mise en cause. On découvre aussi que la RATP est l’une des rares grandes entreprises de France où le PDG n’a pas de difficulté à plaider en public qu’il est moins bien traité que ses salariés…

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer