26 octobre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

La diabétologue qui représente les médecins démissionnaires est financée par l’industrie du sucre

Les "médecins démissionnaires" qui protestent contre le prétendu manque de moyens des hôpitaux publics font la une des journaux. Emmenés en sous-main par l'inénarrable professeur Grimaldi, diabétologue émérite de l'hôpital de la Pitié, régulièrement invité sur les plateaux de télé bobo, ces médecins agitent depuis plusieurs semaines une menace qu'ils n'ont toujours pas mise à exécution. Peut-être le mouvement est-il moins sincère qu'il ne le dit ? L'une des consoeurs de Grimaldi, Agnès Hartemann, elle aussi diabétologue à La Pitié, reçue par Agnès Buzyn, a par exemple oublié de rappeler ses liens financiers avec l'industrie du sucre. Pour une diabétologue... Les médecins démissionnaires qui protestent contre le manque de moyens attribués aux hôpitaux publics ont-ils des petits secrets à cacher ? On peut se poser la question. Agnès Hartemann, la diabétologue subventionnée par l'industrie du sucre On notera par exemple que l'une des représentantes des médecins démissionnaires n'était autre qu'Agnès Hartemann, diabétologue à l'hôpital de La Pitié. Son entrevue avec la ministre Buzyn est racontée par le journal Libération. À la sortie de cette réunion où la ministre a plaidé pour une revoyure dans les deux mois, Hartemann a tempêté : "L’hémorragie des personnels paramédicaux nous contraint à fermer des lits d’hospitalisation tous les jours. Il est impératif de revaloriser très vite les salaires pour rendre de l
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.