29 octobre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Malgré de multiples accusations, Jack Lang a des réseaux toujours puissants

Jack Lang peut compter sur des réseaux fidèles. Grâce à eux, il vient d'être réélu à la tête de l'Institut du Monde Arabe (IMA). Entretemps, il aura essuyé plusieurs accusations qui auraient dû justifier son éviction. Jack Lang vient d'être officiellement réélu président de l'Institut du Monde Arabe, sans que personne, dans la bien-pensance, n'ose broncher. Comme l'a annoncé l'AFP, cette réélection intervient après une campagne électorale en bonne et due forme. Le Haut conseil de l'IMA qui rassemble tous les ambassadeurs des pays arabes, puis le Conseil d'administration se sont réunis dans la matinée à Paris. "Jack Lang a été reconduit à l'unanimité par le Conseil d'administration", a précisé le communiqué. Le Conseil, dans lequel un plus grand nombre de femmes font leur entrée, a aussi nommé un nouveau bureau comprenant six membres. Réélu avec le soutien unanime des ambassadeurs des pays arabes, voilà une promotion qui vaut son pesant de cacahuètes. Il n'est pas inintéressant de se souvenir que l'Institut compte dans son conseil d'administration de généreux partenaire comme le Qatar ou l'Arabie Saoudite. Comme par hasard, Jack Lang avait publié en février 2020 un ouvrage intitulé : La langue arabe, trésor de France. Cet essai sans complexe de 128 pages soutient que l'arabe est une langue qui fait partie du patrimoine culturel de la France... L'ami Jack ne recule devant rien pour se faire réélire. L'intéressé ser
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.