Affaiblis, Macron et Castex font tout pour éviter un recul brutal de la vaccination

Tout le monde guettait l'intervention de Jean Castex, hier, consécutive au Conseil de Défense de l'après-midi. On s'attendait au pire. Dans la pratique, le Premier Ministre n'a pas annoncé de mesures nouvelles pour le Nouvel An. Mais il a détaillé ce que sera le passe vaccinal, en vigueur le 15 janvier. Et il a évité de parler du passe sanitaire en entreprise, qui sera probablement instauré par amendement parlementaire. Dans la pratique, ce discours s'adressait surtout aux doubles vaccinés qui refusent la troisième dose. Ou comment gouverner par la menace et la contrainte.

Jean Castex a pris son ton le plus persuasif d’instituteur de la Troisième République pour haranguer son peuple hier soir. 

Comme souvent avec cette rhétorique fanée, il fallait plus écouter ce qu’il ne disait pas que ce qu’il disait pour comprendre exactement où il voulait en venir. 

Ce que Castex n’a pas osé vous dire

Au fil des explications méticuleuses et infantilisantes du Premier Ministre, qui a bien entendu fait l’impasse sur tout ce qui fâche, à commencer sur les effets secondaires pléthoriques et calamiteux du vaccin, on a glâné quelques précieuses informations qui sont autant d’aveux d’échecs du pouvoir. 

Si Castex a affirmé que les non-vaccinés représentent l’immense majorité des cas graves de COVID, il s’est bien gardé de donner une statistique précise. Et, quelques minutes plus tard, il a fortement nuancé en expliquant que les cas graves étaient majoritairement constitués par les non-vaccinés… et par les vaccinés souffrant de comorbidité. 

L’instituteur de la IIIè République n’a pas jugé utile de donner des chiffres précis. Mais ils nous intéresseraient bien, nous, ces chiffres. 

Pourquoi le gouvernement engage une course contre la montre

Autre aveu malheureux du Premier Ministre : le variant O Micron ne s’est pas encore traduit par une augmentation des hospitalisations. La phrase est passée subrepticement, mais elle veut dire beaucoup…

En effet, on comprend que, dans quelques semaines, lorsque O Micron aura définitivement remplacé le variant Delta, il va être très compliqué de maintenir le fiction d’un virus qui constitue un danger mortel et imminent pour toute la population. 

O Micron, c’est le COVID transformé en grippe ordinaire, et peut-être même en rhume. 

Si le gouvernement veut écouler les doses de vaccins qu’il s’est engagé à acheter, il va donc falloir se presser et couper l’herbe sous le pied de la contestation. 

La crainte d’un recul de la vaccination

Par malchance, O Micron arrive en même temps que le passage à la troisième dose. 

L’information est passée relativement inaperçue, mais, la semaine avant les vacances, le gouvernement a désactivé 10% des passes attribués aux plus de 65 ans. Visiblement, la troisième dose passe mal, y compris auprès des plus fragiles. 

Inévitablement, le gouvernement a dû avoir des remontées sur le très large scepticisme qu’inspire cette troisième dose. Peut-être même les services de renseignement ont-ils dit à Jean Castex que beaucoup de Français trouvaient étrange l’empressement du gouvernement à vouloir imposer la troisième dose d’un vaccin qui n’a pas empêché une nouvelle vague d’hospitalisations. 

Dans une étonnante fuite en avant, Castex et Macron ont donc imaginé ce que serait leur crédibilité devant leurs partenaires européens le jour où ils avoueront que la troisième dose ne marche pas, et que 10% au moins des doubles vaccinés ont refusé de la recevoir. 

Cela ferait tout de même 5 millions de “non-vaccinés” de plus, soit un doublement des chiffres officiels. 

Un passe vaccinal pour les doubles-vaccinés qui refusent la 3è dose

Il faut comprendre ici que le passe vaccinal ne s’adresse pas aux indécrottables 5 millions de non-vaccinés qui résistent encore et toujours à Albert Bourla. Il s’adresse surtout aux doubles-vaccinés qui ont décidé d’arrêter les frais. 

Pas question de les laisser sortir du tunnel où ils sont entrés par confort. 

Dans l’hypothèse où ne serait-ce qu’un double-vacciné sur dix refuserait sa troisième dose, cela ferait désordre dans le paysage. 

Donc, il faut retourner au charbon pour en remettre une couche. 

Les armes habituelles de la manipulation psychologique en action

Convaincu que les Français sont des veaux prêts à vendre père et mère, et même plus, pour continuer à boire des coups en terrasse, Castex a donc remobilisé l’arsenal déjà utilisé cet été pour convaincre les récalcitrants : pas de troisième dose ? plus de vie sociale. 

Certes, il a remis un petit coup de “c’est pour éviter les formes graves”. Mais il a surtout beaucoup insisté sur la pression qui sera mise sur les “non-vaccinés”. 

La phrase tape là où le conformisme moyen du grand public fait mal : moi, Monsieur, je ne veux pas d’ennui avec la police, et je ne veux surtout pas appartenir à une minorité “sous pression”. Je veux juste qu’on me foute la paix. On connaît la chanson…

Si l’on admet l’hypothèse que 10 à 15% des doubles-vaccinés avaient décidé d’abandonner la course, on verra le résultat de cette politique fondée sur la contrainte dans quelques semaines. 

Silence sur le passe sanitaire en entreprise

En réalité, la situation est globalement négative pour le gouvernement, qui sent bien que la contestation monte. 

Castex s’est donc montré prudent en évitant la question du passe sanitaire en entreprise, qui devrait être intégré à la loi sur le passe vaccinal par l’intermédiaire d’un amendement parlementaire. 

On y verra la marque d’une inquiétude sur l’effervescence qui a commencé à monter dans les rangs. Cette idée burlesque, dans un pays qui compte plusieurs millions de chômeurs de rationner un peu plus l’accès au travail, fait beaucoup réagir, de même que l’autorisation donnée au cafetier du coin de vérifier votre identité, ou de même que l’introduction d’un test obligatoire pour les vaccinés. 

Les premiers jours de janvier nous donneront une indication sur la tendance de l’opinion, en la matière, mais incontestablement, la situation se complique. 

About Post Author

743 Shares:
33 commentaires
  1. Je ne suis pas sûr qu’on puisse affirmer que le blabla de Castrex et Vérangélé ait été attendu comme la parole du Messie . La foule était relativement clairsemée si j’en crois les mesures d’audience, 6 millions sur un ensemble de 6-7 chaines, j’appelle ça un bide, un flop, une gamelle . Les clowns se sont ramassés, tant mieux .

  2. Il n’a pas donné de chiffres ? Tant mieux, ce sera un mensonge de moins à subir… en tout cas pour les idiots qui croient encore ces Young Global Larbins de la ploutocratie transnationale.
    Sinon, je suis pour le test obligatoire pour les vaccinés. Parce que ça, ça pourrait commencer à faire réfléchir les moutons… (à moins que je ne sois là trop optimiste, ce qui serait un comble).

    1. “Sinon, je suis pour le test obligatoire pour les vaccinés. Parce que ça, ça pourrait commencer à faire réfléchir les moutons… ”

      Non faut leur faire peur…mais à juste titre cette fois! du fait qu’à priori (conditionnel) que beaucoup d’entre eux émettent des fréquences bluetooth alors qu’ils n’ont aucun appareillage bluetooth sur eux..
      Maitre Carlo Brusa en a parlé récemment! ici:
      https://www.profession-gendarme.com/maitre-brusa-a-fait-confirmer-la-presence-de-code-alphanumerique-bluetooth-chez-les-vaccines-par-un-huissier/

      1. A ce propos, peut-on imaginer (à supposer que ce soit vrai, et pourquoi pas) que les injections de ce produit délétère ne ce soient pas toutes accompagnées de nano-puces blue-tooth ? Car c’est peut-être plus compliqué à produire par centaines de millions. Donc du coup il n’y aurait qu’un certain pourcentage d’injectés à en avoir reçu une. Et du coup, certains émettraient des fréquences buetooth, mais pas d’autres. Donc la gestapo du délit d’information non officielle (les fact-shakers) auraient beau jeu de dire quec’est faux….

      2. Pas évident à tester soi-même cette histoire de code bluetooth. Je peux dire en tout cas que leur code MAC (c’est un standard de com’ des réseaux voir wiki) a un code fabricant inexistant (6 premiers caractères hexa), cela m’a donc mis sur la piste d’un truc chelou … bon, ce qui complique les relevés c’est que les Iphone émettent à chaque activation du Bluetooth un nouveau code MAC avec code fabricant inexistant. J’en déduis que Apple génère ses code MAC par algo et non par une id du composant réseau. Bref … il faut “chopper” gentiment 10 vaccinés les emmener dans une prairie loin de tout et leur demander de se délester de tout appareil bluetooth et ensuite faire le taff. Pas évident, mais certains l’on fait.

        1. Tu m’étonnes que le code fabricant soit vide, vu comment les choses sont en train de tourner au niveau mondial (bien, pour une fois), aucune boîte n’a voulu laisser sa trace sur ces saloperies pour ne pas faire les frais d’une éventuelle émeute assortie d’un boycott féroce, comme savent le faire les USA¹, dirigés contre elle 🙂
           
          ——
          ¹ – Dans l’affaire du veau aux hormones, qui déclenchait toutes sortes de désagrément biologiques chez enfants comme adultes, toutes les associations de consommateurs avaient fait bloc et décrété un boycott total – 2 jours plus tard, les ventes avaient baissé de 40 %, 5 jours, -80 %.

      3. “Maitre Carlo Brusa en a parlé récemment! ici”
        Méfiance, grosse méfiance même, car ça fait deux ans que je constate que “Maitre Brusa” raconte pas mal d’âneries à intervalles très réguliers (Auto-attestations comme pass sanitaire et autres foutaises)…
        Un constat d’huissier n’a strictement aucune valeur scientifique et j’y croirais quand un électronicien chevronné comme “Deus Ex Silicium” nous le démontrera.
        Je sais que mon discours passe mal, mais j’essaie de garder le même esprit critique que face à la doxa mainstream, car il y a aussi quelques profiteurs de guerre parmi les “éveillés” autoproclamés, je pense particulièrement à deux charlatans/escrocs qui se font passer pour des résistants. Bref, restons vigilants en toute circonstance.

    2. Je penses que tout ceux qui ont conservé leur “bon sens”, leur discernement leur raisonnement sain, n’ont pas fini d’être surpris par les mesures prises pour les malades de cet hôpital psychiatrique à ciel ouvert.

    3. Ça risque d’être amusant de tester les vaccinés: beaucoup de positifs à prévoir puisqu’ils fabriquent de la “Spike”…
      Mais le nombre de cas permettra sans doute de réactiver la peur pour qu’ils aillent à la 3e dose.

      1. Il n’y a pas de vaccinés heureux.
        Pour la simple raison qu’avec ces 3 doses infligées en moins de 12 mois, il est devenu évident qu’il n’y a pas de vaccin.
        Au mieux il pourrait s’agir d’une thérapie génique, efficace sur ceux à qui elle ne sert à rien 60 ans et moins), et pour une durée estimée entre 2 et 5 mois, avec des effets secondaires innombrables (plus d’un million en Europe)

          1. Le SMG se prononce contre le passe vaccinal (syndicat de la médecine générale)
            smg-pratiques.info/IMG/pdf/communique_du_smg_continuer_de_soigner_les_non_vaccine.e.s.docx.pdf

  3. Ce qui est récon-fortant, c’est qu’ils sont tellement idiots qu’ils ré-emploient systématiquement les mêmes manœuvres ce qui, en retour, permet à ceux à qui il reste encore quelques neurones valides de réaliser l’ampleur de l’escroquerie qui sévit à leurs dépens. Tant mieux, car plus les yeux s’ouvriront, plus les gens comprendront que l’aréopage d’aimables esthètes qui les gouverne est complètement pourri et que la solution ne réside certainement pas dans un énième traître à son peuple issu du sérail.

  4. Malgré les mesures ubuesques prises par ce gouvernement, Omicron continuera de se répandre comme une traînée de poudre, comme en Afrique du Sud, comme en Grande Bretagne, comme au Danemark … Demain, en France, se seront 200 000 cas par semaine voire plus.
    Et alors ! Et je dirais même que c’est une bénédiction car, à mesure que les jours et les semaines passent, on s’aperçoit que ce variant n’est pas méchant du tout.
    En Afrique du Sud où ce variant fut identifié, on arrête de compter les cas. En GB, on s’est aperçu que la troisième dose ne protège d’Omicron que durant 8 à 10 semaines, passant de 90% de protection à 45% après 2 mois et demi. Au Danemark, les non vaccinés ne sont pas plus touchés par Omicron que ceux qui ont reçu une ou deux doses d’ARNm. On s’est aperçu aussi en GB, comme en Afrique du Sud, que s’il pouvait y avoir des hospitalisations, celles si étaient plus courtes et n’entrainaient que très rarement des soins intensifs. Les mort Omicrons se comptent sur les doigts d’une main sachant qu’alors, des comorbidités importantes ont sans doute contribué au décès plus qu’Omicron lui-même.
    Il est donc totalement inopportun de renforcer les mesures de protection et encore plus de vacciner en masse car c’est inutile, c’est dangereux et cela risque de créer un nouveau variant qui sera peut-être beaucoup plus méchant qu’Omicron.
    Il est donc urgent d’attendre de voir ce qui va se passer et, si l’innocuité d’Omicron est confirmée, de lever toutes les mesures prises et d’interrompre la campagne de vaccination.
    C’est donc tout l’inverse de ce que fait ce gouvernement aux aboies qui voit venir l’heure des comptes quand chacun sera immunisé à l’Omicron.

  5. Si ça arrive que la diminution des effets du virus ateigne un point qu’il ne leur soit plus possible de prolonger le scénario actuel comme pretexte pour instaurer la pieuvre autoritaire, comment pourront-ils s’en sortir, puisqu’elle ne progresse que sous couvert de “crise sanitaire” ?
    À minima en se autoproclamant les auteurs de la déroute du virus et de la fin de “la crise” artificiellement créé par eux-mêmes, mais encore ? Parce que la peur disparue, il y aura probablement une liberation de la parole et d’une façon ou d’une autre, par la presse du regime ou par la dissidence, une pression en vue d’apurer l’absurdité du passé récent avec un bilan politique et judiciaire à supporter, comment pourraient-ils l’endosser sans crainte ?
    Je pense que s’ils ne sont que des ultra-naïfs et même pas complotistes, il y aura un Événement, un renversement pour nous imprévisible, qui leur évitera la case jugement, ceci tout en supposant que l’actuelle Nomenklature judiciaire aurait à ce moment là agit dans le sens de sa vrai mission. Ce qu’elle ne fait pas actuellement.

    1. Comme l’écrit ailleurs Eric Verhaeghe, “la caste mondialiste continue à dérouler son agenda”. Hors de question pour elle de détricoter ce que Macron et ses pairs ont réussi à imposer avec un telle maestria (je suis sérieux, face à nos Gaulois réfractaires, c’était génial).
      Donc il va y avoir autre chose derrière. Un autre virus ? une catastrophe écologique ? des violences intérieures ? des pénuries amenant une famine ? une guerre impliquant l’Occident ? ou tout cela à la fois ?
      Ce chaos pourrait même nous valoir la loi martiale avec suspension du processus démocratique !

      1. Oui je pense qu on est dans quelque chose de machiavélique , c est à dire qu ils avancent à couvert et ont toujours un coup d’avance et que ce qu on croit pouvoir etre leur déroute ou leur chute , ferait en vérité partie du Plan .
        Comme Nox, je pense qu ils ont plusieurs cordes à leurs arcs et , ce pouvoir profond et puissant qui orchestre tout cela , est loin d’avoir montré toutes ses cartes .
        Aussi, si le virus se banalise (ce qui semble le cas avec Omicron qui va tomber dans l escarcelle du rhume ou de la grippe ) , nul doute qu ils trouveront un autre subterfuge, une autre pirouette pour maintenir le chaos et par voie de fait , les facteurs de coercition, le muselage des populations jusqu a l issue finale : le NOM.

  6. Pour les adeptes des doses de vaccins à répétition , ils seraient bien inspirés de regarder l’article publié le 19/11/2021 de France Soir :https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/pr-luc-montagnier-vaccination-prions .
    La balance bénéfice /risque sera :
    1/ prenons le cas que le vaccin apporte un bénéfice de renforcer l’immunité et d’éviter les cas graves en réa ( je prend le cas positif que je ne partage pas )
    2/ Le risque, suite à l’article, attraper une maladie à prions qui se caractérisent par une dégénérescence du système nerveux central, ” elles sont mortelles et non curables “, la plus connue est celle de Creutzfeldt-Jakob .
    A l’heure actuelle le Pr Montagnier affirme avoir détecté de façon formelle cinq cas de de maladies à prions chez des personnes jeunes et en bonne santé,quelques semaines après avoir reçu des injections Pfizer. Et selon lui il pourrait y en avoir “des dizaines et des dizaines “……
    La vie est faite de choix : soit on fait confiance à un prix Nobel de médecine soit on fait confiance à un Pr de plateaux télé rempli de conflits d’intérêts avec les labos .
    Dans la balance bénéfice vous avez un traitement qui a soigné des gens du virus initial de Wuhan : macrolides + C3g interdit depuis l’arrêté du 13 décembre 2021 par le gouvernement, vous avez l’Ivermectine qui a sauvé l’inde et d’autres pays , mais dont la RTU a été bloqué en France, vous avez la fluvoxamine qui vous protège du covid.
    Dans la balance risque , les maladies à prions ” mortelles et non curables ”
    Comme disait le Serpent KAA dans le livre de la jungle : ” Aie confiance ” !

  7. Un fait. Doubles vaccinés par obligation avec ma fille (études en Irlande) on est déclaré cas contact le 21 par une amie de ma fille. Le 24 tests donnés négatifs.
    Par l’amie (22ans) double vaccinées qui est bien atteinte (alitées, forte fièvre) pendant 3 jours on apprend qu’elle est atteint du 1er covid! Pas delta ni omicron! Bravo tous les experts politicomadicomafieux!! On s’en doutait bien! RDV aux élections!!!

  8. Luttons contre ce dangereux variant sans malades nous dit castex avec les armes reoutables que sont le passe vaccinal, la suppression des tabourets de bar et l’interdiction des sandwich Sncf! Le totalitarisme des comiques troupiers! Jupiter et son olympe de betise crasse et méchante. Comment ne pas les mépriser?

    1. Ces absurdités sont comme la muleta qui détourne l’attention de la bête avant l’estocade.

      Autre procédé déjà vu, la prophétie autoréalisatrice. Je vous confine, vous obéissez et je gagne.
      Si ça échoue, c’est de votre faute, vous n’avez ni suivi les consignes ni perçu les subtilités de l’absurdistan. Pile je gagne, face tu perds.

  9. Un signe que la 3eme dose ne prend pa s: l’allongement des ‘dates de peremption’ des ‘vaccins’ :de 2 choses l’une : soit ils ont commandé trop, soit ils font un bide…
    Cette allongement, non diffusé dans les medias bien subventionnés, fait quand meme le tour du web : encore une balle dans le pied pour le gouvernement et les instances sanitaires à la botte : Deja que les ‘vaccins’ sont regardés avec mefiane, quelle confiance peut on avoir sur une injection lorsque l’on rallonge son delai d’usage ?

  10. Ce qui est certain, c’est que l’an dernier, à la même époque et sans injections, on cherchait les malades et que cette année, il y en a beaucoup, très contagieux mais peu graves en général.
    Le lien de cause à effet doit être questionné, sachant que ce sont les pays vaccinant peu qui ont le moins de cas aujourd’hui.

  11. Fieffés connards, la fosse à purin est juste devant vous … Un pas de plus la semaine prochaine et vous êtes dedans. Ne comptez pas sur nous pour vous en extraire, vous sentez trop mauvais et depuis longtemps !

  12. Vous oubliez l’argument qui tue : tous les vaccins ont été conçus pas des non vaccinés. Non mais sérieux, vous croyez vraiment à tout ce que vous dites ?
    Allez, je vais faire le professeur 5 minutes. Non pas parce que je me crois supérieur, mais juste pour rappeler des évidences. Vous avez deux groupes, le premier c’est les vaccinés, le second les non vaccinés (je sais, ça ne correspond pas aux chiffres exacts, c’est pour la démonstration). les “x”, c’est les morts, les “o” les vivants :
    xxoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo
    xoooo
    Est-ce que vous préférez faire partie du premier groupe ou du second ? Le premier, je suppose. Pourtant il y a deux fois plus de morts que dans le second groupe.
    Voilà, c’est tout pour moi, vous pouvez retourner en récréation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer