23 janvier 2021

6 thoughts on “La France des bars clandestins osera-t-elle s’exprimer après le 11 mai ?

  1. La façon première de faire tomber cette dictature déguisée ne pourra passer que par une révolution des gens de France.
    Ceux au pouvoir qui en abusent pensent être protégés par l’armée, mais ils craignent seulement les coups de bâton sur leur chair, parce que ça fait mal, et seul le peuple s’il croit à sa force quand il est uni, peut accomplir cette nécessité politique d’un changement de société. Que peut faire moins d’1 million contre près de 40 millions d’adultes ? Changer = essentiellement confier les rênes à ceux du terrain, Maire, Conseil Régional et supprimer Hauts Fonctionnaires, Énarques/Sciences Politiques, les Partis, les parlementaires de l’Assemblée Nationale, tous responsables de l’état de décrépitude de la France, individus incompétents et nuisibles, qui n’ont cessé de voler le pouvoir par captation et mensonge. Vers des Assemblées Régionales. Abandonner le Pyramidal pour le Local = transfert de décision, responsabilité, action

  2. C’est tout à fait cela. Généraliser les gestes barrières, la distanciation sociale, bref les mesures de bon sens qu’on a refusé aux soignants dans un premier temps, à tous, sous prétexte qu’ils pourraient être contaminants, c’est bien utiliser cette épidémie comme un moyen de casser les rassemblements, de se prémunir de ces regroupements dont ils ont peur. Ce pouvoir technocratique a peur de la « populace » ! c’est pourquoi ils leur mettent des masques, leur imposent la distanciation et agitent la peur. tout ça pourrait leur péter à la gueule !

  3. « Il semblait qu’on eût entièrement ignoré la Jacquerie, les Maillotins et les Seize, et qu’on ignorât que les Français, qui sont le peuple le plus doux et même les plus bienveillants de la terre, tant qu’il demeure tranquille dans son naturel, en devient le plus barbare dès que de violentes passions l’en font sortir »
    Alexis de Tocqueville, L’Ancien Régime et la Révolution

  4. Sympas l’article, comme souvent, même si je ne suis pas toujours d’accord avec vous.
    Travailler comme 4, voire comme 10, je suis d’accord, mais me payer 2000 Euros, ce qui devrait être le minimum vital aujourd’hui, multiplié par quatre ou dix, cela ne se fera pas, alors je laisse ma place aux bons esclaves prets a se retrousser les manches pour montrer que ce sont de bons citoyens. Ceux la même qui dénoncerons , toujours parceque bons citoyens, les bars clandestins. Ceci dit, je ne comprend pas comment on peut défendre un taulier qui s’enrichi en faisant du black, car son établissement est fermé, donc pas de chiffre d’affaire, donc pas de ventes, donc tout ce fait au black. Mais c’est un vaillant, il encule tout le monde, mais il est vaillant lui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.