ūüéĖO√Ļ placer son √©pargne avant que l’Allemagne ne retire le tapis sous nos pieds ?

L’Allemagne ne paiera pas, contrairement √† nos esp√©rances fran√ßaises de pouvoir jouer aux passagers clandestins de l’Union Europ√©enne, profitant de taux bas pour nous endetter sans limite et sans assainissement de nos d√©penses publiques. L’arr√™t rendu hier par la Cour Constitutionnelle de Karlsruhe est sans ambigu√Įt√© : sans une modification de trait√©, il est exclu que la seule BCE vienne au secours des pays endett√©s. Ce choix ne peut reposer que sur une d√©cision politique, dans le cadre des disposition en vigueur dans l’Union.¬†

Traduction concr√®te : l’Allemagne ne mutualisera les dettes que si et seulement si une tro√Įka prend le contr√īle des √Čtats emprunteurs. Autant dire que, pour France, cela reviendra √† une situation du type de 1940 qui n’ira pas sans cons√©quences sociales compliqu√©es √† g√©rer.¬†

L’Allemagne annonce une fin de la zone euro

Nous reviendrons plus longuement, dans les jours √† venir, sur les arbitrages europ√©ens qui d√©couleront de cet arr√™t essentiel. Pour synth√©tiser notre point de vue, il est tr√®s probable que, politiquement, nous assistions dans les deux ans √† venir √† une implosion de la zone euro, du fait de l’Allemagne et du refus fran√ßais et italien d’accepter la mise en place de cette tro√Įka.¬†

Assez rapidement, l’Allemagne refusera en effet de voir l’euro attaqu√©, et de faire ainsi subir √† ses √©pargnants une d√©pr√©ciation de la monnaie due √† la manie des gauches fran√ßaises et italiennes, et partiellement de nos droites, d’emprunter √† tout bout de champ au lieu de tenir un langage de v√©rit√© √† leur population. Il est vraiment que, dans l’√©ducation tr√®s bourgeoise de nos √©lites, et sp√©cialement de nos inspecteurs g√©n√©raux de finance, toutes les v√©rit√©s ne sont pas bonnes √† dire. On mesure ici le poids des handicaps internes que nous avons √† surmonter pour nous remettre d’√©querre.

Face √† l’exub√©rance de nos (non)politiques budg√©taires, et face √† notre incapacit√© √† en discuter sereinement aussi bien sur la sc√®ne int√©rieure qu’ext√©rieure, le divorce sera in√©vitable, comme dans les familles recompos√©es o√Ļ les enfants de l’un empoisonnent la vie de l’autre au point que la coexistence devient impossible.¬†

Un d√©sastre pour l’√©pargne des Fran√ßais

M√™me si l’√©clatement de la zone euro n’interviendra pas avant dix-huit mois, ou peut-√™tre deux ans, en attendant, les √©pargnants fran√ßais vont passer un moment difficile, tout particuli√®rement ceux qui n’ont pas expatri√© leurs avoirs et qui conservent une r√©sidence en France dont ils sont propri√©taires.¬†

En effet, comme nous l’avons annonc√©, le besoin de financement de l’√Čtat va rapidement grimper. La derni√®re situation mensuelle du budget de l’√Čtat le montre : pour le seul mois de mars, 15 jours de confinement ont creus√© le d√©ficit de pr√®s de 12 milliards. √Ä supposer que la progression de ce d√©ficit soit simplement alg√©brique et non logarithmique, ce qui n’est pas prouv√©, le d√©ficit devrait donc se creuser d’au moins 50 milliards ‚ā¨ cette ann√©e.¬†

O√Ļ trouver l’argent pour rembourser si l’Union refuse d’intervenir ? La question est d’autant plus √©pineuse que la perte de la garantie allemande devrait provoquer une rapide hausse des taux d’int√©r√™ts et donc asphyxier tr√®s rapidement l’√Čtat, qui vit depuis plusieurs ann√©es tr√®s au-dessus de ses moyens gr√Ęce aux taux bas.¬†

Assez rapidement, l’√©pargne, qui s’accumule durant cette p√©riode devrait √™tre “mobilis√©e” comme on dit. Ce qui, en France, signifie confisqu√©e par l’imp√īt.¬†

Expatrier tout ce qu’on peut expatrier

La saison des imp√īts n’est pas encore arriv√©e. Selon les derni√®res rumeurs, la France commencera √† s’agiter √† l’automne pour relancer son activit√© (un retard de plus dans la gestion de la crise…). C’est √† ce moment-l√† que l’imagination fiscale prendra le pouvoir. Il vous reste donc quatre mois pour actionner les dispositifs l√©gaux qui vous permettent de sortir vos avoirs hors de France. Sur ce point, pensez √† la transmission universelle de patrimoine, int√©ressante √† partir de 60.000 euros √† “sortir”, et sur laquelle nous pouvons vous donner de bonnes adresses.¬†

L’immobilier r√©sidentiel et ses risques

Ceux qui ne peuvent se r√©signer √† √©chapper √† l’enfer fiscal fran√ßais ont int√©r√™t √† regarder de pr√®s l’investissement dans l’immobilier r√©sidentiel. Il n’est pas exclu que Bercy ait quelques id√©es joyeuses sur le sujet (notamment des sur-hypoth√®ques), mais il vaut quand m√™me mieux immobiliser ses actifs financiers plut√īt que de les laisser sous le nez du fisc, √† la port√©e de n’importe quel coup de vent fiscal.¬†

Sur ce point, nous pouvons aussi vous donner de bonnes adresses, mais nous vous conseillons de regarder de pr√®s l’immobilier ancien des villes abandonn√©es par le TGV et par la m√©tropolisation. Certaines d’entre elles peuvent servir de tr√®s bonne valeur refuge. Nous pensons par exemple √† Saint-Quentin, dans l’Aisne, √† Cambrai, mais aussi √† Saumur, et √† quelques autres.¬†

On remarquera que certaines villes TGV (Saint-√Čtienne, Avignon, Poitiers) sont √©galement tr√®s attractives…

Nous consacrerons un article √† ce sujet prochainement. Il faut avoir √† l’esprit que l’immobilier r√©sidentiel doit servir de valeur refuge. Accessoirement, il peut apporter un peu de rentabilit√©, mais, dans l’urgence, il faudra faire des choix sous contrainte.¬†

Pr√©cisons la correction sur les prix n’a pas encore eu lieu. Il faut laisser encore quelques semaines aux vendeurs pour se faire une raison et se d√©voiler au cours de l’√©t√©. Avant la fin ao√Ľt, en achetant cash.

Maduro ou Thatcher plus vite qu’on ne le pensait

Nous √©voquions r√©cemment le moment o√Ļ il faudrait choisir entre Maduro et Thatcher. Celui-ci √©tait li√© √† l’impossibilit√© de financer notre dette. Nous ne sommes pas seuls √† anticiper ce moment : les √©lites allemandes ont tr√®s bien compris que la France et l’Italie allaient vouloir transf√©rer le prix de la crise sur leurs √©pargnants, et elles disent officiellement non.¬†

L’arr√™t de Karlsruhe clarifie la situation : la d√©gringolade commence. Elle ne prendra forme que dans quelques semaines. D’ici l√†, l’anesth√©sie g√©n√©rale du pays produit encore ses effets. Profitez-en pour pr√©parer votre strat√©gie et surtout avancer l’examen des questions juridiques qui pourraient prendre du temps.¬†

N’h√©sitez pas √† me faire signe sur ce sujet.¬†

About Post Author

42 Shares:
31 commentaires
  1. l’Allemagne a √©t√© bien charitable avec l’Europe et en particulier avec la France mauvais √©l√®ve donneur de le√ßons et cigale depuis 40 ans. Donc baisse importante du niveau de vie √† pr√©voir…..

    1. Faudrait pas oublier que l’Allemagne a pu se redresser apr√®s-guerre gr√Ęce √† l’aide du plan Marshall et de certains pays europ√©ens dont la GB et la France… Faudrait pas non plus oublier que l’Allemagne n’aurait se r√©unifier apr√®s la chute du mur de Berlin sans l’aide des pays europ√©ens et particuli√®rement celle de la France… Alors faudrait arr√™ter de penser que la seule Allemagne tire la charrue Europe, la France √©tant le second contributeur. Si donc l’Allemagne se d√©solidarise, ce sera effectivement la fin de l’Europe financi√®re. Est-ce un mal quand on sait le traitement que nous avons fait subir aux Grecs suite √† la crise de 2008 et le difficult√©s de ce pays encore de nos jours. L’√©clatement de la zone risque aussi de venir de l’Italie qui est exsangue, voire de l’Espagne…

  2. L’ent√™te de votre article est : OU PLACER VOTRE ARGENT , je suis tr√®s d√©√ßue de lire qu’aucune indication m√™me g√©n√©rale n’est donn√©e √† ce sujet

      1. hors de France oui mais encore ? est il préférable de déplacer ses liquidités sur N26 en Allemagne faute de rester en France en attendant de faire mieux ?
        quitter les assurances vie … il y a des d√©lais avant de r√©cup√©rer ses fonds qui passeront inexorablement par un virement sur un compte d√©p√īt, le risque est donc toujours le m√™me donc on en fait quoi en attendant
        Pour investir dans l’immobilier, il faut chercher, trouver et supporter tous les d√©lais administratifs en esp√©rant ne pas s’√™tre engag√© avant de se faire rafler les fonds par l’√©tat et de ne plus pouvoir faire face √† nos engagements ?? et si l’√©tat d√©cide d’imposer tous les propri√©taires sans loyer ? d’augmenter la fiscalit√© des propri√©taires loueurs ?
        et l’or, jusqu‚Äôo√Ļ l’√©tat ne peut pas confisquer l’or des d√©tenteurs ? sans compter la fiscalit√© sur les plus valus et les frais de garde
        le principal but de l’√©tat est de nous spolier par tous les moyens, la seule issue est de d√©m√©nager et monter son entreprise hors de l‚ÄôEurope avant que l’√©tat ne trouve le moyen de mettre en place un syst√®me pour y rem√©dier
        aujourd’hui je ne vois pas d’issu pour sortir du syst√®me sans y laisser des plumes sauf peut √™tre a s’expatrier dans le fin fond de la campagne et vivre en autarcie mais m√™me l√†, je ne suis pas convaincue
        bon courage à tous

    1. ouvrir un compte legal en suisse en cas d eclatement de la monnaie unique vous serez protege en plus votre epargne serait protege de la directive brdd loi sapin2 ponction d un pourcentage pour sauver le systeme financier mis en peril par la dette des etats

      1. J’ai deux choses √† vous dire: 1) les rais bancaires suisses sont exorbitants et pourraient bien correspondre √† la taxe fran√ßaise, renseignez-vous avant. 2) N’omettez-pas l’article 4B du code g√©n√©ral des imp√īts.
        Le mieux est de devenir r√©sident fiscal d’un autre pays, mesurer le co√Ľt du d√©part il est fiscal (IR ou PLF 12,8%) et social (taxe 17,2%) et oui il faut payer pour partir.

  3. Qui os√© dire que l’Allemagne nous a soutenu durant toute ses ann√©es. Elle n’a fait que poursuivre son ambitieux programme du 3√®me Reich. Et elle se tailler la place de l’atelier de l’Europe. Nous laissant que des secteurs d’√©conomie au pied d’argile.

    1. C’est tout √† fait mon avis. Que fabriquons nous encore de rentable. La France a le territoire, la population et les moyens de son auto suffisance… Beaucoup de potentiel gaspill√©, bafou√©…

  4. Pour ceux qui veulent investir dans l’immobilier et en m√™me temps dans quelques projets d’activit√©s innovantes dans le village le moins cher de France, il y a de belles opportunit√©s, une liste de candidats aux municipales qui veulent r√©veiller ce village. Faites moi signe, si vous voulez √† la fois acheter une maison et lancer une activit√© innovante . Nous pourrons vivre le “d√©confinement” autrement, sans revenir aux vieilles lunes. C’est plus rigolo que les Bahamas ! H√©l√®ne Maffesoli Strohl

  5. tr√®s bon article. J’aime bien la mesure dont vous faites preuve par rapport aux avis alarmistes que je lis ici ou l√†. Une r√©flexion en passant, choisir maduro va √®tre difficile car maduro a choisi de payer ses frasques avec de la monnaie de singe qui est impossible en zone Euro. j’ai le sentiment (mais je ne suis pas expert) que les options possibles sont la solution Thatcher et formidablement couper dans la d√©pense d’√©tat en remettant sur la table le statut et ses modes d’action, soit compl√®tement ruiner le petit peuple en le spoliant ce qui √† terme ne fera pour le coup que d√©truire compl√®tement l’√©tat et exploser la violence, soit sortir de l’Europe. il me semble que malheureusement il ne faut pas √™tre en dessous et vos conseils sont bons.

  6. “Tous les clients qui louent un coffre dans leurs banques devront les d√©clarer au fisc √† partir du 1er septembre 2020. C’est une page qui se tourne dans l’histoire du secret bancaire. A partir du 1er septembre, tous les clients disposant d’un coffre-fort dans leurs banques devront les d√©clarer au fisc, selon un arr√™t√© du Minist√®re de l’√©conomie et des finances publi√© mercredi 6 mai au Journal officiel.” – Magazine l’Express

    Voil√†, voil√†…

    1. Le fisc peut d√©j√† conna√ģtre cette information depuis longtemps gr√Ęce au fichier des comptes bancaires auquel il a acc√®s et qui r√©pertorie aussi les d√©tenteurs de coffres bancaires.

  7. Et les comptes en devises disponibles pour les particuliers dans un bon nombre d’√©tablissements bancaires ? En dollars par exemple ? √ßa peut permettre de garantir la valeur de liquidit√©s ! Ce qui est s√Ľr c’est que lors de leur conversion en euros les gains ne sont pas assimil√©s √† des plus values, c’est d√©j√† √ßa de pris ! La question: un compte en devises peut-il √™tre saisi par l’Etat ?

  8. On ne peut pas éthiquement se protéger avec des roubles ou des yuans.

    Le yen est-il plus éthique ? Que vaut éthiquement le dollar canadien ou australien ?

    Vu l’avenir du p√©trole le fond souverain norv√©gien est en danger

    Et la couronne islandaise après la révolution bancaire ? èrs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer