29 septembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Sanofi : quand les Français veulent le beurre, l’argent du beurre, et le sourire des Américains

Sanofi fait scandale en annonçant une possible mise à disposition de son (éventuel) prochain vaccin anti-COVID19 au bénéfice prioritaire du public américain. Beaucoup reproche au laboratoire pharmaceutique français de profiter du CICE et du Crédit Impôt Recherche sans contrepartie. La polémique pose clairement la question des attaches françaises de notre entreprises transnationales. Et si les Français voulaient le beurre, l'argent du beurre, et le sourire de la crémière américaine dans cette affaire ? Une chose est sûre : Paul Hudson, le directeur général de Sanofi, ne remportera pas un grand prix de communication. L'intéressé vient de faire scandale en déclarant à Bloomberg que les États-Unis seraient servis en premier si Sanofi découvrait le bon vaccin contre le Covid19. En réalité, les propos de l'intéressé ont été plus nuancés, mais cette nuance n'intéresse évidemment ni la presse française ni une opinion chauffée à blanc par la gestion désastreuse de l'épidémie. L'affaire illustre à merveille la relation compliquée des Français avec leurs entreprises et avec la mondialisation. Ce que Sanofi a réellement dit Dans les colonnes de Bloomberg, Paul Hudson a eu une communication maladroite, il faut bien le reconnaître, puisqu'il a donné le sentiment d'accorder par principe une priorité au public américain, alors que la réalité est très différente. Dans la pratique, Sanofi mobilise plusieurs équipes sur la recherche
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.