🎖Sanofi : quand les Français veulent le beurre, l’argent du beurre, et le sourire des Américains

Sanofi fait scandale en annonçant une possible mise à disposition de son (éventuel) prochain vaccin anti-COVID19 au bénéfice prioritaire du public américain. Beaucoup reproche au laboratoire pharmaceutique français de profiter du CICE et du Crédit Impôt Recherche sans contrepartie. La polémique pose clairement la question des attaches françaises de notre entreprises transnationales. Et si les Français voulaient le beurre, l'argent du
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.
68 Shares:
3 commentaires
  1. On peut croire que cela releve plus d un coup de Trumpette pour se refaire la cerise devant l evolution de la crise du cov2 pour se faire un bonus electoraliste !
    Le vaccin du 2003 Cov 1 n oublions pas Le Prefixe SARS que l on a pour moi volontairement omis en debut d alerte ( regardez la Presse Nationale) MERS 2012…..Avec Pneumonie et Syndrome Respiratoire mais Dieu nous protege au Moyen Orient on les attends encore !
    On a pu encore etablir capacités de réponse immunitaire et on veut croire a un vaccin aussi tot ! Rappelez vous le VIH qui est au SIDA ce que le SARS COv2 est a « la « Covid 19 on cherche toujours le vaccin . Il est meme rapporté la possibilite d inclusion de séquence de bases puriques comme cela a ete fait en 2013 pour H1N1 et H5N1 ( a retrouver grand publis Parisien 5 mai 2013 Dimanche 07h00! ) bonne lecture Et surtout pensez par vous meme oubliez les doxa en temps de pandemie !

  2. SANOFI n’a rien à proposer ni vaccin ni même l’ombre d’une éventualité de vaccin.
    ISRAEL, LA CHINE ET LES USA sont NETTEMENT en avance sur SANOFI en ce sens.

    DONC C EST DE L’ESBROUFE POUR RECEVOIR BEAUCOUP D’ARGENT SANS RIEN FAIRE NI RIEN PROPOSER.

    DU BRAQUAGE LEGAL.
    MERCI AUX PIGEONS…

  3. Vacciner. Encore faudrait-il qu’une immunité durable soit possible du fait de la maladie elle-même !
    Par ailleurs vacciner contre une maladie n’est pas sans incidences sur notre sensibilité à d’autre agents pathogènes.
    Selon un étude Américaine, la vaccination anti-grippale favoriserait les infections à coronavirus, de l’ordre de 39% en plus chez les sujets vaccinés.
    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0264410X19313647?via%3Dihub
    L’âge est reconnu comme le principal facteur de gravité du COVID en occident, or les seniors y sont par ailleurs majoritairement vaccinés (et même annuellement en ce qui concerne la grippe)…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer