29 septembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖AGIRC-ARRCO : le versement des prochaines pensions est-il vraiment garanti ?

L'affaire n'a pas dû échapper à beaucoup d'entre nos lecteurs : il y a un peu plus d'une semaine, l'information a largement été commentée selon laquelle l'AGIRC-ARRCO avait sollicité l'Etat afin qu'il lui accordât une avance de trésorerie de l'ordre de 8 milliards d'euros. Ce prêt doit sécuriser le versement des pensions de juin et de juillet. Bien que les responsables de l'AGIRC-ARRCO se veuillent rassurants sur la situation comptable de l'organisme, sa capacité à assurer le financement des pensions de manière pérenne suscite quelques interrogations. La trésorerie normale de l'AGIRC-ARRCO... Si le montant - pas tout à fait dérisoire - de l'avance demandée à la puissance publique par la rue Jules César est désormais connu de bien des acteurs et observateurs du monde de la protection sociale, il ne suffit pourtant pas à qualifier de manière satisfaisante les enjeux comptables de l'affaire. Les 8 milliards d'euros dont il est en l'occurrence question méritent en effet d'être mis en perspective avec d'autres données chiffrées qui permettent de caractériser l'activité courante de l'AGIRC-ARRCO. Un tel montant représente un peu plus d'un mois de cotisations aux régimes : d'après les dernières tendances, le montant mensuel de ces dernières évoluait aux alentours de 7 milliards d'euros. Dans la mesure où les recettes de l'AGIRC-ARRCO et les prestations qu'elle verse s'équilibrent globalement, ceci signifie également que le montant dem
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.