sam. Mai 30th, 2020

🎖Entrepreneurs, pourquoi racheter votre contrat Madelin est une opĂ©ration risquĂ©e…

Les entrepreneurs soumis Ă  l'imposition des bĂ©nĂ©fices industriels et commerciaux pourront racheter leur contrat Madelin pour surmonter la crise du coronavirus, selon Bruno Le Maire. Ce nouveau cas du rachat social du contrat appelle toutefois de nombreuses prĂ©cautions. On peut mĂȘme penser qu'il n'est pas Ă  conseiller. Les entrepreneurs ont-ils intĂ©rĂȘt Ă  racheter leur contrat Madelin pour faire face aux mauvais jours ? La question est Ă©videmment sur toutes les lĂšvres non-salariĂ©es depuis que le gouvernement a annoncĂ© le projet de crĂ©er un nouveau cas de rachat social pour les dĂ©tenteurs de ce type de contrat retraite. Il apparaĂźt aujourd'hui, de l'aveu mĂȘme de Bruno Le Maire, bien dangereux de cĂ©der Ă  ces sirĂšnes, et sauf cas de force majeure, nous recommandons de ne pas suivre cette voie. Voici pourquoi.... La fiscalitĂ© du Madelin en cas de rachat Premier point, il faut bien noter que, en cas de rachat (qui Ă©quivaut Ă  une sortie en capital, en rĂ©alitĂ©), l'imposition tombe immĂ©diatement, Ă  hauteur de 10,1% de prĂ©lĂšvements sociaux. Ce taux correspond aux prĂ©lĂšvements rĂ©glementaires en cas de versement de la rente, dans le cas d'une sortie normal du contrat. Ceux qui ont donc Ă©conomisĂ© une somme de 300.000€ acquitteront immĂ©diatement des prĂ©lĂšvements de 33.000€. Ce petit point d'ordre n'est pas inutile Ă  rappeler, car il risque de diminuer sensiblement l'intĂ©rĂȘt du placement. Disons mĂȘme que plus le contrat est ancien, moins
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous Ă  notre newsletter