lun. Juil 6th, 2020

🎖Coronavirus : au tour des assureurs santĂ© de payer, dĂ©sormais…

Selon un courrier consultĂ© par les Échos, le gouvernement a donnĂ© jusqu'Ă  la mi-juin aux assureurs santĂ© pour indiquer quel serait le montant de leur contribution au financement de la crise. Cette demande Ă©tait tout Ă  fait prĂ©visible, et nous n'avions pas manquĂ© d'Ă©voquer sa forte probabilitĂ©. Pour les assureurs, comme nous l'Ă©voquions hier, l'addition sera d'autant plus salĂ©e que la FFA continue Ă  communiquer dans l'entre-soi de la profession et Ă  opposer un silence mĂ©prisant Ă  l'opinion publique qui demande des comptes. Selon le quotidien les Échos, Olivier VĂ©ran et GĂ©rald Darmanin ont donc Ă©crit aux organismes complĂ©mentaires santĂ© pour leur demander de participer au financement de la crise du coronavirus, compte tenu notamment de la baisse des consommations mĂ©dicales durant le confinement, qui leur aurait donnĂ© des marges de manoeuvre. Cette demande trĂšs prĂ©visible s'ajoute aux diverses contributions dĂ©jĂ  versĂ©es, et aux autres qui ne manqueront pas de venir dans les prochains mois. Les assureurs santĂ© enrichis par la crise? On se souvient ici que GEREP publie rĂ©guliĂšrement un baromĂštre de la crise du coronavirus, qui chiffre prĂ©cisĂ©ment l'Ă©volution des "sinistres" indemnisĂ©s par les complĂ©mentaires santĂ© durant la crise du coronavirus. Cet outil risque bien d'ĂȘtre vu comme une corde vendue pour pendre les assureurs santĂ©, puisqu'elle met des montants sur un pressentiment collectif d'une baisse forte de la consommation. Ă
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

2 thoughts on “🎖Coronavirus : au tour des assureurs santĂ© de payer, dĂ©sormais…

  1. Bravo Ă  l’auteur qui rĂ©ussit une fois de plus Ă  rendre plaisant sinon drĂŽle un sujet que n’importe quel journal aurait restituĂ© glauque et oppressant.

  2. La prĂ©sidente des ASSUREURS a trĂšs justement rappelĂ© que les risques et les coĂ»ts correspondants se calculent par annĂ©e. Donc si les dĂ©penses de santĂ© ont baissĂ© durant le confinement, rien ne permet de retenir un NON RATTRAPAGE DES FRAIS DE SANTE D’ICI FIN 2020. Donc l’Ă©tat de plie Ă  une demande des associations de consommateurs et des syndicats. Mais la contrepartie sera de toute Ă©vidence une augmentation des primes en 2021 avec une baisse de la couverture et un rendement RIDICULE DE L’ASSURANCE VIE…..Les assureurs ne SONT PAS FOUS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous Ă  notre newsletter