21 janvier 2021

3 thoughts on “Parquet financier : comment Hollande et la gauche bobo ont généralisé la surveillance des Français

  1. 100% d’accord pour hurler sur ces flashs totalitaires qui passent comme une lettre à la poste. Ce ne sont plus des flashes. Ce sont les épisodes d’un feuilleton de barbouzes sans foi ni loi. En plus d’être corrompue la caste socialo dirigeante passe crème des pratiques de ripoublique bananière.

  2. Tout à fait d’accord et je vais me permettre d’enfoncer le clou en faisant remarquer que la dernière fois qu’il avait été institué en laisser-passer pour pouvoir se déplacer sur le territoire de ce qui n’était plus la « République Française » cela s’appelait un «ausweiss », que cela a duré 4 ans et qu’il a fallut pas mal de du sang et de larmes pour en venir à bout. Par ailleurs, quant à la « normalité » qu’incarnait si bien François Hollande et ses sbires », il ne faut pas oublier de rappeler que parmi le faisceau de ces « sbires », il y avait un petit jeune plain d’avenir que le « président normal » appelait affectueusement « Emmanuel ». Vous auriez pu aussi évoquer l’étrange mansuétude de la part de cette « bobosphère » vis-à-vis du régime chinois et de ses méthodes de contrôle social. Enfin je vous propose une explication; les générations qui avaient été vaccinées contre le totalitarisme du temps où il y avait en France des «ausweiss » sont en train de passer et avec elles, donc, une sorte d’  » immunité au totalitarisme » provoquée par cette vaccination. De plus, avec l’échec du système éducatif français (et de ses profs qui à l’époque étaient un peu les ancêtres de la bobosphère) qui pendant 40 ans a surtout réussit à fait confondre anarchie et liberté aux générations qui accèdent aujourd’hui aux manettes on a du mal à voir qui aujourd’hui est capable de porter l’idée de liberté, qui vécu collectivement, ne peu être comme on disait jadis que « positive » au sens de possibilité de faire quelque chose.. Effectivement, « Préparons-nous collectivement à un grand basculement collectif qui nous obligera à sauver pas mal de meubles » mais je ne suis pas du tout sûr, que l’on soit en mesure, aujourd’hui en France, de sauver le meuble le plus précieux que nous avions; celui de cette liberté positive qui rendait l’air si agréable à respirer où que l’on soit sur ce territoire il y a encore 20 ou 30 ans . Et ce n’est probablement pas non plus un hasard si ceux qui ont envie d’entreprendre et qui serait capable de se battre pour défendre cette « liberté positive » ont quitté la France ou s’apprêtent encore à le faire.

    itude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.