18 septembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖L’insurrection des banlieues qui vient est-elle vraiment spontanée ?

L'insurrection des banlieues apparaît comme une évidence grandissante, si l'on en juge par l'intensité des violences qui sévissent depuis plusieurs semaines dans des zones ordinairement plus calmes ou plus discrètes. Toute la question est de savoir si la transformation de ces violences en insurrection procédera d'un mouvement spontané ou d'une orchestration qui tirera intelligemment parti d'un fond de mécontentement pour déstabiliser l'ensemble du pays. L'insurrection des banlieues, terme pudique qui désigne le conflit ethnique, ou interethnique, qui gronde en France, sur fond d'affrontements religieux, devient une sorte d'évidence grandissante. Seule la presse subventionnée est encore capable de la nier, en maintenant la confusion entre annonce d'un événement et dénonciation des minorités. Ce n'est pas la première fois que des esprits bornés appellent à tuer les messagers porteurs de mauvaises nouvelles. A de nombreux égards, l'été qui se déroule envoie les signaux précurseurs d'une répétition générale d'un soulèvement qui pourrait tout à fait survenir à la rentrée, ou quelque part à l'automne. Toute la question est de savoir si cette rupture serait totalement spontanée ou non... Nous nous livrons ici à un essai assumé d'analyses anticipatrices de signaux faibles sagement tus par la presse ou ignorés d'elle. Des violences plus intenses cet été Il est difficile, cet été, d'échapper à la description quasi-quotidienne d'écha
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.