1 octobre 2020

Le courrier des stratĂšges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Mais qui paiera vraiment la nouvelle taxe sur les complĂ©mentaires santĂ© ?

Dans sa quĂȘte dĂ©sormais permanente de milliards pour renflouer les caisses d'un État Ă  la dĂ©rive, le gouvernement a confirmĂ© qu'une taxe "temporaire" serait crĂ©Ă©e sur les complĂ©mentaires santĂ©, accusĂ©es d'avoir fait du gras pendant le confinement. Mais une fois de plus, la question est de savoir qui paie les taxes : les intermĂ©diaires ou les consommateurs finaux. Bref, il faut s'attendre Ă  un renchĂ©rissement des contrats santĂ© au 1er janvier 2021. Une taxe sur les complĂ©mentaires santĂ© pour renflouer les caisses de l'État... On connaĂźt dĂ©sormais la musique. Alors qu'Emmanuel Macron a promis de ne pas augmenter les impĂŽts, cette taxe est prĂ©sentĂ©e comme une façon de rĂ©cupĂ©rer le "magot" des assureurs. Mais sommes-nous sĂ»rs que ce sont les assureurs santĂ© qui paieront ? Une taxe sur les complĂ©mentaires santĂ© Ă  l'affiche Sans surprise, la rumeur est quasiment confirmĂ©e selon laquelle une taxe sur les complĂ©mentaires santĂ© serait crĂ©Ă©e en loi de financement de la sĂ©curitĂ© sociale, Ă  l'automne, pour faire payer les mĂ©chants assureurs santĂ© Ă©pargnĂ©s par la crise. Il est un fait que, avec le confinement, l'activitĂ© sanitaire en France s'est tout entiĂšre concentrĂ©e sur le virus. Les autres soins ont Ă©tĂ© quasiment suspendus... Les assureurs santĂ© estiment que les dĂ©penses non rĂ©alisĂ©es durant cette pĂ©riode reprĂ©sentent bon an mal an 15% des charges annuelles. Soit une sommes d'environ 2 milliards, qui n'auraient pas Ă©tĂ©
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.