18 septembre 2020

Le courrier des stratĂšges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖L’astuce du gouvernement pour Ă©viter la hausse des complĂ©mentaires santĂ© fonctionnera-t-elle ?

Le gouvernement a dĂ©voilĂ© son intention de rĂ©cupĂ©rer l'argent des complĂ©mentaires santĂ© non utilisĂ© pendant le confinement par le biais d'une taxe qui sera adoptĂ©e en loi de financement de la sĂ©curitĂ© sociale pour 2021. Nous avons expliquĂ© comment cette taxe sera finalement payĂ©e par les assurĂ©s (toute taxe Ă©tant toujours payĂ©e par le consommateur final). Face Ă  ce piĂšge, Olivier VĂ©ran tente une manoeuvre bien connue. Pas sĂ»r qu'elle fonctionne. Voici pourquoi. Mettre les complĂ©mentaires santĂ© Ă  l'amende pour avoir gagnĂ© trop d'argent. La rengaine est bien connue. Ah... si tout pouvait ĂȘtre aussi mal gĂ©rĂ© que la sĂ©curitĂ© sociale et ĂȘtre systĂ©matiquement dĂ©ficitaire... Quel bonheur ce serait. Toujours est-il que l'AFP a rendu public hier ce que nous avions annoncĂ© dans les grandes lignes il y a plusieurs semaines, Ă  savoir la crĂ©ation d'une taxe sur les complĂ©mentaires santĂ©, au demeurant annoncĂ©e chaque annĂ©e. Mais l'AFP n'a pas tout dit, hier, sur les coulisses de cette taxe de circonstance. Les complĂ©mentaires santĂ© taxĂ©es d'au moins 1,5 milliards € Selon l'AFP, donc, les complĂ©mentaires santĂ© Ă©coperaient d'une taxe de 1 milliard € au titre de 2021, et de 500 millions € au titre de 2022. Au total, le montant Ă  payer serait donc de 1,5 milliard sur deux ans. on est trĂšs au-dessous des 2,5 milliards Ă©voquĂ©s un temps comme "bĂ©nĂ©fice" dĂ©crochĂ© par les assureurs santĂ© Ă  la faveur du confinement. Les estimat
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.