ūüéĖDans le secteur priv√©, la baisse des retraites commence

La baisse des retraites est un sujet urticant pour les Fran√ßais, mais, nous le r√©p√©tons souvent, in√©vitable et incontournable dans les prochains mois pour le gouvernement. Les f√©d√©rations AGIRC-ARRCO en donnent le premier signal (encore modeste, certes, mais c’est une pr√©figuration de la suite) avec un gel des pensions au 1er novembre. C’est la fa√ßon la plus simple et la plus indolore de d√©grader les retraites… en attendant la grande r√©forme que le gouvernement annonce.¬†

La saison de la baisse des retraites est ouverte cette ann√©e par l’AGIRC-ARRCO. D√®s le 1er novembre, les pensions compl√©mentaires devraient √™tre gel√©es. Le d√©but d’une longue s√©rie pour les retrait√©s.¬†

Baisse des retraites AGIRC-ARRCO

La premi√®re baisse de la saison devrait √™tre indolore. Elle se r√©sume √† ne pas revaloriser le point √† la date pr√©vue, comme l’a √©voqu√© le conseil d’administration de l’AGIRC le 30 septembre. C’est la m√©thode la plus simple pour d√©grader les pensions : les geler quand les prix augmentent. Heureusement, l’inflation est historiquement basse et la revalorisation pr√©vue se limitait √† un tout petit 0,1%. Les retrait√©s devraient s’en remettre.¬†

Les partenaires sociaux entreb√Ęillent toutefois une porte qui n’est pas anodine :¬† si le gouvernement voulait faire le “m√™me coup” sur les retraites de la CNAV, il jouerait d√©sormais sur du velours.¬†

Attention à la réforme des retraites qui va reprendre

Cette d√©cision de l’AGIRC-ARRCO devrait en effet faire pr√©c√©dent pour la version deux de la r√©forme des retraites pr√©vue par Emmanuel Macron. Depuis l’√©t√©, les membres du gouvernement n’ont de cesse de rappeler que cette r√©forme sera reprise, moyennant un certain nombre de modifications, dont la teneur n’est pas encore connue, au printemps prochain.¬†

Ces derniers jours, Bruno Le Maire l’a redit : la r√©forme est imp√©rative pour “r√©tablir l’√©quilibre des comptes sociaux”. On se souvient ici que Jean Castex a propos√© cet √©t√© d’attendre le diagnostic du Conseil d’Orientation des Retraites avant d’aller plus loin. On voit donc bien l’orientation de cette r√©forme : diminuer les d√©penses pour r√©duire les d√©ficits.¬†

Les partenaires sociaux enclins à faire des efforts

Comme l’a dit Philippe Pihet, de FO, que nous citons ci-dessus, les retrait√©s peuvent s’estimer d√©j√† tr√®s heureux de garder leur retraite actuelle, quand tous les salari√©s vont entrer dans une cure d’aust√©rit√© forc√©e par la situation √©conomique. Qu’un syndicat comme FO prenne une position de ce genre donne la mesure de la facilit√© avec laquelle le gouvernement devrait “rentrer dans le dur” du sujet dans les prochains mois.¬†

Progressivement, la mod√©ration des retraites devrait appara√ģtre comme une mesure de justice sociale… voire une baisse des prestations. Dans une certaine mesure, les syndicats de salari√©s accepteront m√™me plus facilement une baisse des retraites, qui mettra les retrait√©s dans le m√™me bateau que les salari√©s, plut√īt qu’un allongement de dur√©e de cotisations, qui frappera des salari√©s √©prouv√©s par la crise et par le ch√īmage qui arrive.¬†

Attention, donc, aux ajustements du gouvernement, qui pourraient en surprendre plus d’un. Reste √† savoir si Emmanuel Macron osera toucher au tabou de cette r√©forme tr√®s sensible.¬†

Ce qu’on sait d√©j√† et ce qu’on ne sait pas encore de la r√©forme

En l’√©tat, tout n’est pas secret sur le contenu de la prochaine r√©forme des retraites. Comme nous l’indiquions la semaine derni√®re, le projet de loi de financement de la s√©curit√© sociale pour 2021 a d’ores et d√©j√† mis sur les rails l’absorption de l’AGIRC et de l’ARRCO par le r√©gime g√©n√©ral. D’ailleurs, des groupes comme AG2R ont d’ores et d√©j√† act√© la “perte” de leurs services de retraite compl√©mentaire au profit de l’√Čtat.¬†

Ce point fera forcément partie de la réforme. 

En revanche, on ne sait pas si Emmanuel Macron poussera les feux jusqu’√† r√©former la retraite des fonctionnaires, dont le co√Ľt pour les finances publiques est colossal. On ne sait pas non plus s’il assortira le tr√®s probable allongement de la dur√©e de cotisations d’autres mesures d√©sagr√©ables.¬†

Nous venons de voir que le gel des retraites est d’ores et d√©j√† pr√©par√©. Mais il faudra v√©rifier qu’il ne s’assortit pas de quelques √†-c√īt√©s qui saleraient encore plus la note.¬†

Sous la pression des créanciers internationaux

Dans tous les cas, Standard & Poor’s vient d’envoyer un signal tr√®s fort sur l’urgence de cette r√©forme. Officiellement, l’agence de notation ne d√©grade pas la note de la France en redisant sa confiance dans les r√©formes de structure : “Nous estimons que les r√©centes r√©formes √©conomiques, budg√©taires et structurelles gouvernementales ont am√©lior√© la capacit√© de l‚Äô√©conomie √† affronter le choc temporaire actuel”, affirme l’agence. Voil√† une fa√ßon tr√®s √©l√©gante de dire que, sans r√©formes “structurelles”, la note de la France sera rapidement d√©grad√©e.¬†

Si Emmanuel Macron cherchait un argument pour choisir le moindre des maux, il l’a trouv√© : il va falloir avaler la pilule de l’allongement de dur√©e de cotisations, voire de l’alignement de l’√Ęge l√©gal de d√©part √† la retraite sur nos voisins europ√©ens.¬†

38 Shares:
1 commentaire
  1. Sauf erreur de ma part cela fait d√©j√† quelques ann√©es que les pensions de l’ARRCO subissent des hausses symboliques et se d√©valorisent par rapport √† l’inflation affich√©e et encore plus par rapport au taux r√©els. Donc cela ne devrait pas trop secouer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer