27 novembre 2020

Le courrier des stratĂšges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Dans le secteur privĂ©, la baisse des retraites commence

La baisse des retraites est un sujet urticant pour les Français, mais, nous le rĂ©pĂ©tons souvent, inĂ©vitable et incontournable dans les prochains mois pour le gouvernement. Les fĂ©dĂ©rations AGIRC-ARRCO en donnent le premier signal (encore modeste, certes, mais c'est une prĂ©figuration de la suite) avec un gel des pensions au 1er novembre. C'est la façon la plus simple et la plus indolore de dĂ©grader les retraites... en attendant la grande rĂ©forme que le gouvernement annonce. La saison de la baisse des retraites est ouverte cette annĂ©e par l'AGIRC-ARRCO. DĂšs le 1er novembre, les pensions complĂ©mentaires devraient ĂȘtre gelĂ©es. Le dĂ©but d'une longue sĂ©rie pour les retraitĂ©s. Baisse des retraites AGIRC-ARRCO La premiĂšre baisse de la saison devrait ĂȘtre indolore. Elle se rĂ©sume Ă  ne pas revaloriser le point Ă  la date prĂ©vue, comme l'a Ă©voquĂ© le conseil d'administration de l'AGIRC le 30 septembre. C'est la mĂ©thode la plus simple pour dĂ©grader les pensions : les geler quand les prix augmentent. Heureusement, l'inflation est historiquement basse et la revalorisation prĂ©vue se limitait Ă  un tout petit 0,1%. Les retraitĂ©s devraient s'en remettre. Les partenaires sociaux entrebĂąillent toutefois une porte qui n'est pas anodine :  si le gouvernement voulait faire le "mĂȘme coup" sur les retraites de la CNAV, il jouerait dĂ©sormais sur du velours. Avec la catastrophe Ă©conomique que l’on connaĂźt, c’est dĂ©jĂ  bien pour les retraitĂ©s de l’Agi
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.