Hydroxychloroquine, ivermectine : la résistance judiciaire s’organise…

File photo dated March 2, 2020 of Prof. Didier Raoult during a press visit of the Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection, in Marseille, France. Renowned research professor Raoult has reported successful results from a new treatment for Covid-19, with early tests suggesting it can stop the virus from being contagious in just six days. Professor Didier Raoult from infection hospital l'Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Mediterranee Infection in Marseille, published a video explaining the trials on Monday March 16. While the data have not yet been published, and should therefore be interpreted with caution, this non-randomised, unblinded study showed a strong reduction in viral load with hydroxychloroquine. Photo by Moura/ANDBZ/Abaca/Sipa USA(Sipa via AP Images)

La résistance au confinement ne s’organise pas seulement dans les rues ou dans les commerces. Elle concerne aussi la médecine et les choix thérapeutiques contestés du gouvernement en matière de lutte contre le coronavirus. Le professeur Raoult vient de passer à l’offensive en déposant plainte contre l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) et en saisissant le Conseil d’Etat. Nous révélons parallèlement qu’une autre instance est déposée au tribunal administratif de Paris pour forcer l’ANSM à délivrer une autorisation temporaire d’utilisation pour l’ivermectine. 

La résistance judiciaire s’organise contre la rigidité étrange des autorités sanitaires de ce pays, très opposées à toute solution thérapeutique autre que le Remdesivir de Gilead, sur lequel nous reviendrons la semaine prochaine. Deux importantes initiatives judiciaires sont à relever en cette fin de semaine. L’une émane de Didier Raoult, l’autre de l’association Victimes Coronavirus COVID 19 France. Nous en retraçons les grandes lignes aujourd’hui et y reviendrons la semaine prochaine. 

Une association de victimes saisit le juge pour autoriser l’ivermectine

Première opération judiciaire d’envergure : l’Association victimes coronavirus COVID 19 a saisi le tribunal administratif de Paris en référé (ce qui assure une certaine rapidité de traitement) pour forcer l’ANSM à délivrer une autorisation temporaire d’utilisation à l’ivermectine, que nous avons déjà évoquée dans nos colonnes

Cette molécule maîtrisée par un laboratoire français est la plus prometteuse de toutes les molécules « anciennes » utilisables contre le coronavirus. Pour des raisons mystérieuses, l’ANSM n’encourage pas à son utilisation. Nous reviendrons lundi sur ce sujet. Mais une chose est sûre : le tribunal de Paris devra se positionner rapidement sur ce sujet, qu’il considère la requête comme non recevable, ou qu’il décide d’enjoindre au gouvernement d’agir. 

« Jurisprudence a l'appui je peux dire que sauf à violer la loi, si le CE (Conseil d'Etat) est saisi il annulera la décision ! J'ai une équipe incroyable pétrie de curiosité intellectuelle et la note qui m'a été livrée est bluffante de précision ! Elle servira de fondement à un article. »

Fabrice Di Vizio, avocat de Raoult Tweet
Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

Raoult contre-attaque contre les autorités

De son côté, Didier Raoult ne reste pas inactif. On apprend aujourd’hui qu‘il lance deux procédures parallèles. 

La première procédure est un recours contentieux au Conseil d’Etat contre le refus de l’ANSM de lui accorder une recommandation temporaire d’utilisation de l’hydroxychloroquine vendredi dernier. Cette décision a fait grand bruit, et suscité l’ire du professeur face à l’inégalité de traitement dont l’hydroxychloroquine est victime par rapport au Remdesivir de Gilead. Mais la procédure administrative risque de prendre du temps et ne résoudra pas forcément la question d’une réorientation des choix gouvernementaux.

La seconde procédure est pénale. Elle est déposée au parquet de Paris contre l’ANSM pour mise en danger de la vie d’autrui. Ce volet est, paradoxalement, beaucoup plus politique que judiciaire. En déposant cette plainte, Raoult oblige le Parquet (dont le Procureur Heitz a été nommé par Macron) à prendre position dans un dossier déjà très épais constitué autour des fautes prétendues de l’exécutif dans la gestion de la crise sanitaire. 

C’est évidemment très embarrassant pour le Parquet de devoir réagir sur une affaire aussi sensible. La démarche de Raoult a par ailleurs le mérite d’aller chercher des responsabilités pénales là où la technocratie adore l’anonymat. 

Nous ne manquerons pas de revenir sur ces sujets dans les prochains jours. 

6 Commentaires

  1. que voulez vous que la justice fasse : elle est déjà peu efficace en temps normal, mais là, sur un sujet qu’elle ne maitrise pas du tout, elle ne peut que se dire incompétente ce qui ne résoudera rien !!
    je craisn que pour cette fois le Docteur Raoult ait été mal conseillé !!!

  2. Chaque médecin DOIT pouvoir CHOISIR les médicaments qu’il prescrit à ses patients, sans quoi cette longue formation est INUTILE !!!

  3. Bravo il est temps que les vrais professionnels contre attaquent ses incapables , et il serait bon que touts ceux qui ont fait le serment d’hypocrate se range a ses côtés ,pour honorer ce serment , et ne pas le laisser seul au combat !!!

  4. L’action de Mr VERAN est inacceptable: empêcher les médecins de soigner avec un remède aussi bien connu ,c’est à la fois meurtrier et incompréhensible par rapport au Redemsivir(je crois que c’est le nom )
    Il ferait mieux de faire fonctionner son ministère pour les tests , les lits de réanimation, le partage administratif/ personnel soignant, mais c’est plus compliqué: il faut travailler et faire travailler une équipe, dur quand même !!!

  5. C’est malin.
    Pr Raoult est LE spécialiste par excellence, qui demande à une justice incompétente de lui accorder le droit à son excellente décision de traiter.
    Cette justice risque, comme d’habitude de faire ce qu’elle réussit le mieux, faire trainer.
    Dans le texte de Mercola : https://etouffoir.blogspot.com/2021/05/la-proteine-spike-endommage-les.html, à la rubrique « Un traitement précoce peut réduire le nombre de Covid longs », un médecin américain fait état de 3000 patients sauvés à l’hydroxychloroquine.
    Bravo à Pr Raoult de résister de façon réactive .Son avocat est surprenant et sympathique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.