Citoyens libres, nous demandons la suspension du confinement !

Hervé Coulaud, animateur des Citoyens Libres, publie une lettre ouverte au Premier Ministre demandant la suspension du confinement. Il a le courage de poser la question de fond devenue question taboue : sommes-nous absolument sûr que le « jeu » du confinement en vaut la chandelle, à savoir une paupérisation massive de la France et d’une grande partie de sa population dans les années à venir ? Sommes-nous sûrs que le confinement permettra de juguler la maladie et sera efficace ? Sommes-nous sûrs que, pour protéger une part infime de la population, nous ne sommes pas en train de sacrifier l’essentiel de nos forces vives ? Lisez ce texte, et souscrivez-y !

Aujourd’hui, nous publions l’importante lettre des Citoyens Libres, appelant, sous l’égide d’Hervé Coulaud, à suspendre l’effet du confinement. Nous laissons chacun de nos lecteurs se forger sa propre opinion sur ce texte que nous soutenons et auquel nous souscrivons. Il est en effet aujourd’hui essentiel de garder une capacité collective non de répondre simplement à des questions complexes, mais de poser simplement ces questions en laissant ouverte la possibilité d’y répondre. 

Dans la pratique, le choix unique d’un confinement impactant essentiellement les petits commerçants et laissant par ailleurs la société « ouverte » nous permet hautement questionnable. Il ne s’agit pas d’affirmer qu’il existe des solutions magiques, il s’agit seulement d’affirmer que l’intelligence collective est possible, et qu’elle repose sur le droit d’interroger les certitudes. 

Nous appelons nos lecteurs à soutenir cette démarche. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

6 Commentaires

  1. je crois que vous n’avez pas compris.
    le confinement n’est pas du tout fait pour sauver la vie des français, il est fait pour éviter que les branleurs de l’hopital ne travaillent pas trop !!
    alors que des commerçants, des artisans ou des agriculteurs meurent , c’est le cadets des soucis de nos ponctionnaires aussi incapables que nuls !!!

  2. Le COVID 19 a une qualité il fait la démonstration de la médiocrité de la France avec son niveau de réflexion au plus bas. Ceux qui dirigent la France depuis des décennies, n’ont pas évolué, ils raisonnent toujours avec une pensée locale et une action globale alors qu’il faut penser global et agir local. Quand on réalise que pour 10.000 personnes en réanimations à venir, soit 100 par département , ils confinent une économie et 67 millions d’habitants, nous atteignons le sommet de la médiocratie.
    Le Problème majeur est le nombre de lit de réanimation en 2 décennies , les gouvernants français en ont supprimé + de 40.000. Les Allemands en ont 40.000 alors que la France en a 5000. De plus durant ces décennies l’administration de santé n’a cessez d’augmenté en effectif au détriment des soignants . D’ailleurs les Allemands ont moins d’administration et plus d’effectifs soignants dans leur administration de santé.
    Le mot République en France que certains utilisent à tout bout de champ.
    La Ripoublique serait préférable !
    La France depuis quelques décennies est une suite de mensonges sur lesquels beaucoup trop de citoyens sont d’accord et cela rend son redressement impossible ou très , très difficile.
    « Plus une société se détourne de la vérité, plus elle déteste ceux qui la disent. » George Orwell

  3. Y avait pas moyen de faire relire la lettre, bon sang ?! Il y a plein de fautes d’orthographe et d’accord ! On va encore passer pour des gueux ignorants !

  4. Et pendant ce temps, la fermeture de l’hôpital de Garches est actée. Celui où officie le Pr Christian PERRONNE, comme par hasard. Des fois qu’on aurait pas compris l’enjeu du Covid-1984…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.