25 novembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

Le maire de Maisons-Laffitte annonce qu’il ira jusqu’au Conseil d’Etat contre le décret sur le confinement

Jacques Myard, maire de Maisons-Laffitte, nous avait déjà accordé une interview sur l’arrêté qu’il avait pris pour autoriser les commerces de sa commune à rester ouverts durant le confinement. Le Préfet de département en a obtenu la suspension par le tribunal administratif. Jacques Myard annonce le dépôt d’un recours contre cette décision devant le Cour Administrative d’Appel et assure qu’il n’hésitera pas à aller en cassation devant le Conseil d’Etat car il est convaincu de l’illégalité du décret ministériel. Cette affaire lui a donné l’occasion de dénoncer les inégalités de traitement qui découlent d’une réglementation absurde qui pousse beaucoup de Français à la colère. 

Comme on l’entend, Jacques Myard ne mâche pas ses mots sur les erreurs et les incohérences de la politique gouvernementale en matière de confinement. Il accuse le gouvernement de nourrir un sentiment d’injustice et d’inégalité dans la population, notamment par une sévérité forte vis-à-vis des petits commerçant et un laxisme complaisant vis-à-vis des grands groupes. 

Au demeurant, il n’est pas le seul à exprimer son refus d’une politique aussi erratique. Le maire de Laroche-Migennes, François Boucher, a publié un communiqué particulièrement net sur le sujet. Nous le reproduisons ci-dessous. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.