Le Mr Vaccin du gouvernement était le lobbyiste du Big Pharma…

Emmanuel Macron a choisi son "Monsieur Vaccin", qui doit rassurer le public sur la campagne obligatoire qui se prépare. Et, en matière de réassurance, d'apaisement, et de confiance, le choix qui est fait confond par son ingéniosité et sa pertinence. Ce devrait être un ancien inspecteur général des affaires sociales qui prendrait cette charge, Louis-Charles Viossat, dont nous donnons une capture d'écran du CV publié sur Linkedin ci-dessous. Comme on le voit, Viossat s'est beaucoup occupé du lobbying en faveur du Big Pharma. Il a notamment dirigé le lobbying du laboratoire américain Abbott, devenu Abbvie, pendant près de 5 ans. De façon très révélatrice, la presse mainstream a fait l'impasse sur ces étapes importantes dans une carrière également marquée par la gestion de la canicule. Mais que cherche Emmanuel Macron ?

Mais quelle mouche a bien pu piquer Emmanuel Macron, en choisissant l’ancien lobbyiste d’un grand laboratoire pharmaceutique américain pour rassurer les Français sur la campagne de vaccination qui se prépare ? On ne pouvait imaginer choix moins judicieux, plus polémique, plus inefficace que celui-là… Si l’on ajoute à ce parcours brillantissime le passage que Louis-Charles Viossat a fait au cabinet du ministre de la Santé au moment de la canicule, puis au cabinet du Premier Ministre au moment du CPE… on s’interroge sur les risques qu’Emmanuel Macron prend dans la conduite d’un dossier qui pourrait se révéler très vite explosif.

Viossat, le Mr Vaccin qui faisait le lobbying mondial d’Abbott

Nul besoin de beaucoup chercher dans les recoins de sa carrière pour savoir ce que tout le monde sait, puisque l’information est publique : Louis-Charles Viossat a été, par deux fois dans sa carrière, lobbyiste pour le Big Pharma. La première fois, en 2001, avant d’intégrer le cabinet du ministre… de la Santé ! où il aura affaire avec des questions de médicament, notamment l’un d’entre eux appelé le… Mediator ! (décidément, Emmanuel Macron a eu le nez creux en le choisissant), Viossat a été en charge du lobbying pour le laboratoire Lilly. Il avait occupé ces fonctions après un passage à la Banque Mondiale, où il était spécialiste de santé publique pour l’Extrême-Orient et le Pacifique. 

Après son passage au cabinet de Villepin, entre 2005 et 2007, où il s’occupait de santé et d’emploi, avec la brillante réussite qu’on connaît sur le CPE, Viossat a fait un passage de 2 ans à Genève comme ambassadeur en charge du SIDA. Puis il a rejoint le laboratoire Abbott pendant plus de cinq ans où, selon son propre aveu, il était chargé de lobbyer la Commission européenne, mais aussi les gouvernement américain et européens, au besoin sous l’étiquette d’organisations financées par l’ensemble du Big Pharma. 

Voilà un CV idéal, vraiment pour redonner confiance aux Français en matière de vaccination, alors que 80% des personnes interrogées par un sondage que nous évoquions hier ont peur de passer à la casserole avec ces vaccins qu’on nous propose à la va-vite. 

Des conflits d’intérêt que Viossat connaît parfaitement

Au demeurant, Louis-Charles Viossat lui-même est parfaitement conscient de la difficulté de concilier ce parcours d’un mercenaire au service du Big Pharma avec une défense de l’intérêt général supposée inspirer respect et sérénité aux Gaulois réfractaires que nous sommes. 

Ainsi, Viossat, en 2011, avait été auditionné par la Commission d’Enquête du Sénat consacrée au Mediator. Feu le sénateur Autain (oncle de Clémentine Autain, le monde est petit…) l’avait alors interrogé sur ses conflits d’intérêt. Voici l’extrait de cette discussion :

M. François Autain, président. – Nous avons souhaité entendre M. Louis-Charles Viossat, inspecteur général des affaires sociales, parce qu’il a été directeur de cabinet de M. Mattei, ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées de 2002 à 2004, que nous avons déjà reçu.

Cette audition, qui est publique et ouverte, sera diffusée sur le site du Sénat et sur Public Sénat.

Vous n’êtes plus, je crois, dans la fonction publique ?

M. Louis-Charles Viossat, ancien directeur du cabinet du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées. – Membre de l’inspection générale des affaires sociales (Igas) depuis 1992, j’ai été mis à la disposition du ministère des affaires étrangères et ambassadeur de 2007 à 2009. Je suis actuellement en disponibilité et j’exerce les fonctions de directeur des affaires gouvernementales pour l’Europe d’Abbott, un groupe qui produit des traitements, des dispositifs médicaux et des spécialités pharmaceutiques.

Lorsque Jean-François Mattei m’a proposé de diriger son cabinet en 2002, j’avais passé trois ans à la Banque mondiale, aux Etats-Unis, avant de rejoindre la filiale française du laboratoire pharmaceutique américain, Lilly.

M. François Autain, président. – Déjà ?

M. Louis-Charles Viossat. – J’ai demandé à l’époque au ministre d’être déchargé des décisions concernant les médicaments. Ces questions ont été traitées par Jacques de Tournemire, conseiller technique chargé du médicament, et par le ministre lui-même.

M. François Autain, président. – Auriez-vous pu être membre du cabinet du ministre actuel qui a fixé des règles très strictes en ce qui concerne les liens d’intérêt ?

M. Louis-Charles Viossat. – Je ne me suis pas posé la question. J’avais demandé à ne pas traiter ces questions, à être déchargé des relations avec les laboratoires pharmaceutiques pour éviter toute suspicion et garantir l’impartialité des décisions du ministre. Cela a été suffisant. Au cours de cette période, je n’ai donc jamais été informé ni saisi de la moindre question concernant le Mediator.

Voilà donc un haut fonctionnaire parti pantoufler dans un laboratoire pharmaceutique, parfaitement conscient des risques qu’il fait courir à son institution en exerçant des fonctions publiques proches de celles qu’il a exercées dans le privé. 

Lobbyiste et haut fonctionnaire, c’est la même chose ?

Derrière cette affaire relativement stupéfiante (car on ne comprend pas pourquoi Emmanuel Macron se fourre dans ce genre d’impasse politique à quelques mois de sa réélection), c’est tout le sujet de la prise de pouvoir par une élite administrative qui a perdu le sens de l’intérêt général qui est mis en exergue. 

Car que peut-on retenir de la carrière de Louis-Charles Viossat, sinon qu’elle ressemble à celle de tant de hauts fonctionnaires qui se considèrent comme personnellement dépositaires de l’intérêt général et par avance absous de toute critique sur le mélange des genres qu’ils produisent au jour le jour ? Pour progresser, on rentre dans un cabinet ministériel, on flatte le ministre, et au besoin on l’envoie dans le mur par des conseils mal avisés. Viossat était aux manettes au moment de la désastreuse gestion de la canicule, il en est sorti directeur général de l’URSSAF. Il était aux manettes au moment du redoutable CPE qui a coûté sa carrière politique à Dominique de Villepin, il en est sorti ambassadeur à Genève, selon la bonne règle qui veut que l’administration récompense toujours ceux qui échouent, et leur dresse une statue glorieuse. 

Fort de ce palmarès, Viossat a mis son carnet d’adresses au service du Big Pharma, dont la compatibilité avec l’intérêt général reste à prouver. Et en récompense de ce glorieux passage qui l’a emmené ensuite dans des fonctions secondaires (il ne déclare aucune affectation depuis 2019, ce qui laisse à penser qu’il était payé à rester chez lui…), il est désormais choisi pour rassurer les Français sur les bienfaits du Big Pharma, dont il a été le mercenaire. 

On voudrait prouver aux Français que la haute administration s’est transformée en aristocratie incompétente mais inexpugnable, qui vit sur le dos des Gaulois réfractaires comme la vérole sur le bas clergé, qu’on ne s’y prendrait pas autrement. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

4K Shares:
22 commentaires
  1. Qu’est-ce qu’on leur a fait. Rien il ne me semble . Nous avons été sages, nous avons voté comme ils nous le disais. Nous avons produits leur richesse comme ils nous le demandaient. Et maintenant il faudrait que l’on crève parce qu’on ne le sert plus à rien .
    La guerre qui s’annonce va être terrible.

    1. La source de tous nos maux, c’est l’indépendance absolue où les représentants se sont mis eux-mêmes à l’écart de la nation sans l’avoir consultée.
      Ils ont reconnu la souveraineté de la nation, et ils l’ont anéantie.
      Ils n’étaient de leur aveu même que les mandataires du peuple, et ils se sont faits souverains, c’est-à-dire despotes, car le despotisme n’est autre chose que l’usurpation du pouvoir souverain.
      Quels que soient les noms des fonctionnaires publics et les formes extérieures du gouvernement, dans tout État où le souverain ne conserve aucun moyen de réprimer l’abus que ses délégués font de sa puissance et d’arrêter leurs attentats contre la constitution de l’État, la nation est esclave, puisqu’elle est abandonnée absolument à la merci de ceux qui exercent l’autorité.
      Et comme il est dans la nature des choses que les hommes préfèrent leur intérêt personnel à l’intérêt public lorsqu’ils peuvent le faire impunément, il s’ensuit que le peuple est opprimé toutes les fois que ses mandataires sont absolument indépendants de lui.
      Si la nation n’a point encore recueilli les fruits de la révolution, si des intrigants ont remplacé d’autres intrigants, si une tyrannie légale semble avoir succédé à l’ancien despotisme, n’en cherchez point ailleurs la cause que dans le privilège que se sont arrogés les mandataires du peuple de se jouer impunément des droits de ceux qu’ils ont caressés bassement pendant les élections.
      Robespierre, 29 juillet 1792.

  2. ” Et maintenant il faudrait que l’on crève parce qu’on ne le sert plus à rien .” écrit Milot.
    Mais c’est surtout parce vous devenez de plus en plus “racistes” que l’Etat Profond de l’énarchie française, vous punis. D’autant que suivant le contre-pied du slogan publicitaire de l’Oréal, “vous ne valez “RIEN”.
    Le monde est un jeu de “Monopoly mondialisé” et les sans dents n’en connaissent pas les règles.

  3. Cet adage anglais devrait être le dogme central des juridictions et des corps de contrôle

    Il ne doit pas seulement y avoir justice mais aussi apparence de justice

  4. Macron, un théâtreux impubèral fait président par une mafia sans frontière lui est ainsi redevable dans l’exécution orchestrée de tendre à l’extrême le tissu fragilisé pour une rupture de la Société Française agressée de toutes parts par les abus d’un pouvoir politique corrompu
    _ massification d’une immigration chariatique intrusive, liberticide et violente pour une identité-heureuse inventée pour déstructurer la Société établie
    https://www.youtube.com/watch?v=sC0mGhk3-1Y
    _ imposition et taxes confiscatoires des fruits du travail du secteur privé pour payer au bénéfice d’un secteur public pléthorique, au service d’un clientèlisme obscène dans une structure d’état opaque, aux services d’associations mondialistes pour une immigration ruineuse
    et à présent le Théâtreux impubéral et ses sbires toxiques jouent avec sadisme sur des décisions concernant la manière délirante de régir la Société Française opprimée dans des incongruités sordides sanitaires.
    Une Société déprimée, infantilisée jusqu’à accepter de laisser ses enfants de 6ans porter des masques dits sanitaires.
    Ce machiavélisme politico-dévoyé, corrompu, mondialiste, sera sans fin dans une descente totalitariste si la France ne réagit pas face à cette caste politique cruelle, vicieuse s’il en est, qui devra se faire éliminer.
    https://www.youtube.com/watch?v=bOAOwpUG-E8
    Il est vrai que les Danois ne se sont pas faits martyrisés, eux, et ne subissent pas, de plein fouet la perversité des politiques à la solde des laboratoires pharmaceutiques.
    J’ai vécu au Danemark et je sais leur approche saine de la santé. Une grippe c’est le lit, la chambre et une marche au grand air chaque jour dès que possible pour une saine guérison. La sale mouche qui avait piqué leur gouvernement a été neutralisée. Tout à l’honneur de ce gouvernement.
    Une Grand-Mère très en colère qui n’a rien à faire des Salomon, Véran, et autres misérables fripons au pouvoir.

  5. ANSM. Vaccins RotaTeq et Rotarix :
    Depuis le début de la commercialisation en France de ces deux vaccins et jusqu’au 31 octobre 2014, plus de 1 million de doses ont été distribuées. 508 notifications d’effets indésirables médicalement confirmées, dont 201 graves, ont été recueillies et analysées. (Remarque : Soit 201 effets indésirables graves pour 1 million de doses)
    Parmi les observations graves, 47 cas d’invaginations intestinales aiguës, survenues dans le mois suivant la vaccination, ont été rapportés, dont quelques-uns d’évolution fatale.

    http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Vaccins-contre-les-rotavirus-RotaTeq-et-Rotarix-et-rappel-sur-la-prise-en-charge-de-l-invagination-intestinale-aigue-du-nourrisson-Point-d-Information
    ANSM, le 31 mars 2015.

  6. Pensez vous qu’un expert peut se dire expert s’il n’a jamais travaillé pour un labo? Peut il vraiment être compétent s’il ne sait pas de l’intérieur comment fonctionne un labo? Non. ! Arrêtons de croire et faire croire que pour être bon et neutre il ne faut jamais avoir travaillé pour une entreprise privée . Au contraire c’est comme ça qu’on sait et qu’on peut avoir une vraie compétence . Crier sur le moindre type qui a bossé dans le privé en réfutant sa neutralité c’est vraie une rengaine et idéologie de vieux socialo qui croit encore que l’Etat sait tout et défend l’intérêt général …. Par contre le fait est que la bureaucratie étatique est telle en France que les labos et autres grands groupes privés se sentent obligés de recruter d’anciens hauts fonctionnaires pour comprendre ce qui risque de se passer dans leur secteur.
    Le lobbying bien compris est celui qui apporte de vraies et bonnes infos aux décideurs publics et faiseurs de Lois et règlements .
    Le probleme est que les élus ont rarement la compétence et le temps d’être clairs sur les vrais problèmes , sur les situations réelles des marchés. Les études d’impacts préparatoires sont rarement faites et bien faites, ni confiées à des cabinets d’études en capacité d’investiguer sur des pbs et arbitrages complexes .
    Les politiques et élus sont encore dans l’élaboration de Lois vite fait en réaction à un fait divers , un brouhaha médiatique,.. dans leur seul but de faire croire qu’ils s’occupent du pays, pour être réélus….
    Pédagogie et explications démonstrations probantes avec des faits et des hypothèses de travail mis à disposition du public devrait pouvoir être fait… mais il est plus simple pour les politicards démagogues de dire que les experts sont tous des pourris… surtout quand on a voté le principe de précaution qui empêche toute recherche et expérimentation.
    C’est notre démocratie qui est pourrie et archaïque… le système issu de 1789 est dépassé, oui, faible , demagogue et aveugle des réalités démographiques sociologiques, économiques …. la part belle alors aux grandes geules et aux manipulateurs…..

    1. Pensez-vous vraiment qu’un lobbyiste qui est recruté uniquement pour ses “entrées” dans l’administration dont il vient et dont le travail consiste à les entretenir pour obtenir des réglementations avantageuses sache quoique ce soit du laboratoire ou de l’entreprise pour laquelle il travaille ? Pensez-vous sérieusement qu’il acquiert des compétences sur ce qu’est une entreprise ?

        1. “Le lobbying bien compris est celui qui apporte de vraies et bonnes infos aux décideurs publics et faiseurs de lois et règlements”
          au pays des bisounours sans doute…

    2. Vous semblez oublier que nos chers (très chers) eurodéputés disposent déjà d’un petit personnel dont les missions consistent justement à établir des rapports de présentation liés aux thématiques qui devront être abordées. Je ne vois pas en quoi un énarque qui n’a jamais mis les mains dans le cambouis, jamais produit une quelconque richesse en créant, ne serait ce qu’une PME, serait en mesure de conseiller des décideurs. Je vous rappelle ici que nous parlons de hauts fonctionnaires qui, par nature, ne savent rien, si ce n’est s’accaparer le travail d’autrui et flatter leur propre représentation. Pour la petite histoire, je ne déverse pas mon acrimonie gratuitement, ayant travaillé en administration centrale avec Énarques et Ingénieurs des Ponts. Je puis me targuer de connaitre ces deux espèces de parasites.

      1. Ce que vous dites n’est pas faux. Du vécu perso aussi. …Mais au moins gageons qu’un fonctionnaire recruté dans une entreprise privée aura au moins l’opportunité de comprendre un peu ce qui se passe en entreprise. Il ne lui est pas possible de porter des messages auprès des élus et de l’administration sans avoir un minimum de compréhension de ce qu’on lui fait porter., et comme ils sont supposés être très intelligents , de voir et savoir..où les propositions , amendements et autres projets de décrets vont trop loins ou sont non éthiques ou tendancieux. !!!!
        L’idéologie et des orientations de politique publique qui sacrifient le futur du pays, qui nous plombent dans la nin compétitivité et au final l’affaiblissement collectif et individuel sont les vrais fléaux du jour.
        Pour contrer cela au contraire il faudrait renforcer l’expertise.pour expliquer enjeux et conséquences.je veux dire peser, y compris par la Loi, our que les experts soient compréhensibles et audibles. La plupart se contentent de jargonner et les élus de faire semblant d’avoir tout compris de ce qu’on leur dit. La science et les technologies dont complexes. Les français sont nuls en économie . Pédagogie de l’explication de l’essentiel et évaluation systématique et publique devraient être une nouvelle pratique de la politique. Les assistants parlementaires sont quasi toujours des jeunots inexpérimentés… des structures comme l’OPESCT ou d’autres à renforcer devraient pouvoir fournir les explications voulues, si on leur donne du temps et des moyens -utiles là- pour fournir à la presse des résumés compréhensibles. Pas si simple! Tout ce qui est simple est faux et tout ce qui est compliqué est inutilisable disait P Valéry. Alors… bisounours? Commencez déjà par faire supprimer le statut de la fonction publique. Vous verrez que l’égalité devant le futur, la solidarité contre les privilèges indus et le retour de la prospérité pour tous reviendront.
        Les pauvres ont plus besoin des riches que de l’Etat, ne croyez vous pas?

    3. …..Alors , bonne vaccination Monsieur Tarpon et surtout prenez en donc une double dose des sa mise en disponibilité, qui devrait voue ztre favorable d’ailleurs vu le relent de propos “fuitards” qui désignent vos accointances pro gouvernementales

  7. suite:
    complément de propositions d’action :
    1) Supprimer le statut de la fonction publique
    et
    2) Interdire aux fonctionnaire de se présenter à tout type d’élections
    Rien que ça, et çà devrait déjà aller mieux………………..!!!!

    1. Totalement d’accord avec vous pour la suppression du statut de la fonction publique, et en tant que retraitée de ladite fonction je sais de quoi je parle ! 😉

  8. soyons lucide. comment imaginer que cet archange venu de nulle part , enfant de terra nova , biberonne par dsl , chapeaute par la grande du Poitou soit naïf . passe par le ministère du travail ayant réussi a tenir le choc de la reforme du travail rendons nous compte de la dureté de l’application du programme. d’énormes enjeux financiers ;;; l’échec de l’inserm , l’insulte international rendu au laboratoire Pasteur, et inerratable bourde du P4 alors que les autorités russe et américaine, avaient rappelé a l’ordre plusieurs fois l’inserm parisienne c’est a dire Mr Lévy époux de notre ex ministre. tout ce petit monde , expose a été vite exfiltre et sont bien a l’abri . ils attendent leur royalties… tel dessein si avéré risque de leur couter plus cher que l’ardoise d e Fabius dans le sang contamine. les médecins refuseront de servir cette fois ci de bouc émissaire.

  9. de la part d’un très jeune coq qui survole son pays en volant sur le dos, rien ne m’étonne plus ! Je suis vacciné par obligation, au bénéfice de bigpharma. mais je consomme artémisia annua (plante très connus et très utile contre les fièvres(voir l’utilisation qu’en font divers pays ! un homme averti en vaux deux et une femme trois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer