Génération-Frexit : “Le Frexit obligera à de nombreuses suppressions d’emplois publics”

Le Courrier des Stratèges a reçu Charles-Henri Gallois, leader du mouvement Génération Frexit qui porte actuellement une pétition pour un referendum sur un Frexit. Cette pétition peut être signée sur le site : www.referendum-frexit.org. N'hésitez pas à la signer. L'interview a donné l'occasion d'examiner les conséquences prévisibles du Frexit, notamment la contrainte de diminuer les dépenses publiques et les emplois de fonctionnaires en cas de sortie de l'Union.

Je remercie l’excellent Charles-Henri Gallois de m’avoir accordé cette interview sur le Frexit, qui me donne l’occasion de préciser ma position libertarienne sur le sujet.

De mon point de vue, l’adhésion de la France à l’Union Européenne, et plus singulièrement encore au traité de Maastricht, comporte un effet pervers : compte tenu de notre poids politique en Europe, cette appartenance nous permet de jouer aux passagers clandestins, en profitant de la signature de l’épargnant allemand pour emprunter à taux bas et pour dépenser sans compter. Cette facilité nous dispense de réformer, nous permet de recruter toujours plus de fonctionnaires, toujours moins efficients, de lever toujours plus d’impôts qui appauvrissent et épuisent progressivement les forces vives du pays. 

La seule façon efficace de revenir à un Etat efficace et sobre est de sortir de l’Union Européenne : seuls face à la concurrence internationale, nous devrons nous adapter, notamment en licenciant sans délai la masse de bureaucrates qui vivent sur le dos du pays en inventant toujours plus de règles étouffantes pour justifier leur emploi. 

Le Frexit est une bonne chose, donc. Non pour les facilités qu’il nous donnera, mais pour les contraintes qu’il créera…

Je remercie Charles-Henri Gallois d’avoir conforté ce point de vue. Signez sa pétition ! et ne manquez pas l’illustration que je donne de ces propos dans l’article que je consacre au projet de l’excellent Boris Johnson appelé “Singapour sur Tamise”. Un projet édifiant !

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

38 Shares:
7 commentaires
  1. Eric, Eric, vous n’allez jamais être élu, si vous proposez de faire des choses parce que ça crée des contraintes, alors que les z’autres proposent de faire l’inverse parce que ça crée des avantages 😉
    Toute une éducation à refaire…
    Chez vous ou chez eux (cocher la case souhaitée)

  2. excellent idée que le Frexit, sauf que il faudra vraiment travailler et produire et ça, les français sont trop paresseux et vieux pour y arriver.
    Supprimer des ponctionnaires : LA bonne idée sauf que quoi en faire : il ne savent rien faire : si ils savaient faire quelque chose ça se saurait !!!
    Sortir de l’Europe voudrait dire connaitre la ruine avant de s’en sortir, c’est à dire 20 ans pour s’en remettre.
    Je suis prêt pour le Frexit : de toutes les façons on est mort, Frexit ou pas, alors autant tenter le tout pour le tout pour s’en sortir

    1. Il existe de nombreux domaines qui ne devraient pas être sous le contrôle de l’état . Les privatiser les rendrait plus efficace et créerait une situation de concurrence sans supprimer la totalité des emplois . Supprimer certains ministères ne serait pas du luxe tout comme les comités theodules qui servent surtout à recaser les copains qui on prit une veste électorale . Il est quand même difficilement acceptable que ceux qui se font virer pour cause d’incompétence continuent à vivre d’argent public . Brexit ou non, ce n’est pas le vrai problème, ce n’est pas l’UE qui est responsable des erreurs françaises et de la gestion électoraliste des 40 dernières années . L’état nounou est une absurdité, tout comme l’état stratège car nous ne sommes plus dans la situation d’après guerre ou il fallait reconstruire . La réindustrialisation ne se fera pas si on ne trouve pas une solution pour réduire la fiscalité des entreprises et rendre le coût de la main d’oeuvre acceptable . Seul la suppression des monopoles et l’instauration du salaire complet permettra aux français de comprendre qu’ils se font racketter au nom d’une solidarité qui n’existe pas si c’est l’état qui s’en occupe, électoralisme oblige

  3. Il existe de nombreux domaines qui ne devraient pas être sous le contrôle de l’état . Les privatiser les rendrait plus efficace et créerait une situation de concurrence sans supprimer la totalité des emplois . Supprimer certains ministères ne serait pas du luxe tout comme les comités theodules qui servent surtout à recaser les copains qui on prit une veste électorale . Il est quand même difficilement acceptable que ceux qui se font virer pour cause d’incompétence continuent à vivre d’argent public . Brexit ou non, ce n’est pas le vrai problème, ce n’est pas l’UE qui est responsable des erreurs françaises et de la gestion électoraliste des 40 dernières années . L’état nounou est une absurdité, tout comme l’état stratège car nous ne sommes plus dans la situation d’après guerre ou il fallait reconstruire . La réindustrialisation ne se fera pas si on ne trouve pas une solution pour réduire la fiscalité des entreprises et rendre le coût de la main d’oeuvre acceptable . Seule la suppression des monopoles et l’instauration du salaire complet permettra aux français de comprendre qu’ils se font racketter au nom d’une solidarité qui n’existe pas si c’est l’état qui s’en occupe, électoralisme oblige . Si j’ai quelques choses à reprocher à l’UE c’est avant tout de n’avoir pas su dire stop aux errements des pays du sud et de n’avoir pas exigé le respect des traités et d’avoir laissé ces pays s’enfoncer dans l’endettement incontrôlable . Le 2eme reproche concerne l’immigration qui doit être gérée par les pays d’accueil et non par des fonx sur une vision idéologique qui va à l’encontre de l’intérêt des nations . Alors Frexit pourquoi pas, mais Bruxit oui et le plus tôt sera le mieux

  4. Tout ceci est plein d’illusions. La première chose que ferait un gouvernement après un FREXIT serait une dévaluation massive, pas un licenciement massif de fonctionnaires ! D’ailleurs aucun des tenants du FREXIT (FN, Insoumis) ne parle de cela bien au contraire !!! L’Etat se débarrasserait juste de sa dette mais appauvrirait au passage tous les français d’autant. L’inflation qui en résulterait serait terrible vu le taux d’importation actuel même après un lent remplacement par des produits locaux fortement ponctionnés qui s’alignerait au plus près des prix des produits importés et non sur des prix inférieurs. La dévaluation et l’inflation sont des formes insidieuses d’impôts. Le seul intérêt de l’Euro est justement d’empêcher les gouvernement de faire ces dévaluations récurrentes servant à cacher leurs erreurs au détriment de la richesse nationale pour cacher leurs errements sans les réparer.

  5. Inutile de rêver à la fin des nécessaires fonctionnaires.
    Ils sont indispensables à l’entretien du système con-sot-mateurs.
    Surtout à ceux de Bruxelles, qui sont si efficaces pour maintenir les disfonctionnements du libéralisme-libertarien à la Thatcher, à la Bush, à la Trump et maintenant à la Biden – A la vôtre ! chacun sait où celà peut conduire… (des glorieux champs de bataille économiques mondiaux aux terribles champs de bataille européens)
    C’est plutôt à la fin des lobbyistes qu’il faut appeler.
    De tous ces bons-aryens, de ces fidèles serviteurs de la pléonexie de ces Tontons Christobal (c’était une belle chanson populaire dans les années60) qui capitalisent et recapitalisent leurs GAFAM et autres ”pépites” pour alimenter un infini ruissellement toujours à sens unique et soigneusement canalisé vers les beaux et profitables paradis fiscaux.
    Il serait temps de changer de costard ou de cause tard comme on voudra.

  6. frexit mais faudra revenir à … avant

    les frontières ca protégeait les emplois de l’arrivée de monnaies nettement plus faibles. exemple la Grèce avait une monnaie à 1/260 de franc. une voiture à 50 000 francs concurrencée par la grece à 50 000 / 260 francs.

    d’accord de dire que rien n’aille plus. mais le changement ca secouer fort. et si la france est pas capable de construire des machines il faudra qu’elle importe d’un pays qui a une monnaie faible.

    lire c’est bien. mais faut aussi le vivre et là c’est plus pareil. et je pense que ca va changer les habitudes chez certains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer