Le terrifiant programme liberticide de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Melenchon, leader of far-left opposition La France Insoumise (France Unbowed) political party and member of parliament, wearing a protective face mask, attends the questions to the government session at the National Assembly in Paris amid the coronavirus disease (COVID-19) in France, January 12, 2021. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Jean-Luc Mélenchon a accordé une interview terrifiante au magazine Challenges (actuellement en cours de rachat par Bernard Arnault). Il y déroule son programme en cas de victoire en 2022. La nationalisation quasi-complète de l'économie qu'il propose s'accompagne de propos haineux contre les chefs d'entreprise et les épargnants qui laissent planer peu de doutes sur la violence politique qui règnerait en France sous sa houlette. Mélenchon est bien le Maduro français.

L’interview de Jean-Luc Mélenchon dans Challenges, l’hebdomadaire de Claude Perdriel en cours de rachat par Bernard Arnault, mérite d’être lue pour comprendre à quels risques la tentation maduriste de plus en plus assumée en France nous exposera. Voici un condensé des grands points du programme du Maduro français. 

Le mythe de la consommation populaire et durable

Point central du programme de Mélenchon, la « relance par la consommation », méthode que François Mitterrand avait pratiquée en 1981 avec le succès que l’on sait. Depuis cette époque, les conséquences de ce programme devraient être pires, puisque la France ne dispose pratiquement plus d’industrie, et que toute relance des biens de consommation se traduit par une explosion du déficit de la balance commerciale. 

J’arriverai au pouvoir avec un objectif simple : relancer une consommation populaire écologiquement durable et remplir le carnet de commandes des entreprises.

On comprend donc que la relance de la consommation « populaire » consistera à augmenter le pouvoir d’achat des plus pauvres, pour qu’ils s’achètent des biens fabriqués à l’étranger, et que les carnets de commandes  qui se rempliront… seront ceux des entreprises étrangères, mais certainement pas des entreprises françaises. 

Vers une autarcie française ?

Comme Mélenchon est conscient de la dépendance industrielle française vis-à-vis de l’étranger, il propose des « relocalisations » qui semblent, si on l’écoute, se réaliser en un claquement de doigts et sur injonction gouvernementale (façon Corée du Nord, sans doute). Il propose aussi une rupture de fond avec la capitalisme :

Notre modèle c’est l’économie mixte: un secteur  public planifié et un secteur privé protégé de la concurrence déloyale de l’international. Je nationaliserai les « biens communs » : l’eau, l’air, ce dont tout le monde a besoin, en appliquant la règle pollueur/payeur. De même, plus question de privatiser EDF ou de démembrer la SNCF. Les prix de l’énergie et du transport doivent être stabilisé.

On comprend donc qu’il sortirait de l’économie concurrentielle, avec un protectionnisme sur lequel on aimerait qu’il donne des détails, et des nationalisations à tour de bras. Incidemment, des acteurs comme Veolia ou Suez redeviendraient des entreprises d’Etat, de même qu’Air France. 

Dans la pratique, ce programme revient à sortir de l’Union Européenne. 

Relance de l’inflation

Mélenchon sait quel risque est afférent à cette politique, qui s’accompagne d’une annulation de la dette : la relance de l’inflation. Voici comment il traite le sujet :

Je commencerai par proposer d’annuler la partie de la dette publique détenue par la banque centrale européenne (BCE) : c’est près de 20% de la dette française. La BCE émet autant de monnaie qu’elle veut, elle peut donc geler cette dette sans que personne ne soit floué. Le seul risque, que j’assume, est de voir l’inflation progresser en Europe d’un ou deux points si tous les pays en font autant.

On trouve ici les perles légendaires de la doxa gauchiste en matière d’économie : on fait tourner autant qu’on veut la planche à billets, et l’inflation produite est seulement d’un ou deux points. On sait depuis longtemps que c’est faux : l’inflation n’est pas contrôlable en cas de relance par la consommation et de monétarisation de la dette. Et on sait qu’elle coûte cher aux salariés dès qu’il faut la replacer sous contrôle. Le Venezuela en a donné la démonstration… mais Mélenchon semble sourd aux avertissements de l’histoire. 

L’enfer fiscal et le Frexit

Cet ensemble déjà costaud s’accompagnerait d’un vrai déferlement frénétique de haine contre les « riches », qui mérite d’être regardé de près.

 J’engagerai également la lutte contre la fraude fiscale, en appliquant aux pays européens tricheurs la grille internationale des paradis fiscaux. Ainsi nous débusquerons, les pays voyous de l’Europe : le Luxembourg, les Pays-Bas et d’autres. Je mettrai en place une taxe exceptionnelle sur les « coronaprofiteurs »: la tech, le e-commerce, tous ceux qui se sont enrichis pendant la crise. On l’a déjà fait en 1919 avec les « profiteurs de guerre ». Enfin, je réorganiserai l’architecture globale de l’impôt en France. Personne ne peut se satisfaire d’un système à 5 tranches d’impôts où la moitié des Français ne payent pas d’impôt. Je créerai neuf nouvelles tranches pour mieux répartir l’effort fiscal. Dans mon système, si vous êtes en dessous de 4.000 euros par mois, vous paierez moins d’impôts. Evidemment, les tranches les plus hautes paieront plus d’impôts, avec un maximum sur la dernière tranche qui sera taxée à 90%.

Luxembourgeois et Bataves seront heureux d’apprendre qu’ils sont « pays voyous de l’Europe ». Et les chefs d’entreprise qui n’ont pas fait faillite apprécieront d’être traités de « coronaprofiteurs ». Voilà qui donne envie à tous les employeurs de ce pays de se mobiliser pour relancer l’économie. 

Dans cette posture de haine, on relèvera le vocabulaire très cynégétique du « débusqueur », qui va augmenter les impôts à partir de 4.000 € (seuil de richesse selon François Hollande, on s’en souvient) jusqu’à une tranche confiscatoire (d’ores et déjà non conforme à la Constitution, on le sait) de 90%. L’idée générale sera d’encourager à la pauvreté, et de pénaliser l’enrichissement. 

Dans tous les cas, on voit mal comment la France pourrait rester dans le même ensemble multilatéral que les pays « voyous » dénoncés par Mélenchon. 

L’inquisition fiscale se ferait sans pitié

Emporté par sa haine pour tous ceux qui gagnent plus de 4.000€ par mois, Mélenchon annonce une traque infatigable contre tous ceux qui décideraient d’émigrer pour échapper au racket d’Etat. 

Nous appliquerons l’impôt universel sur le modèle de la règle fiscale des USA : chacun paiera sur la place et ensuite la différence de ce qu’il aurait payé en France. La société ne peut pas vivre sous le chantage d’une poignée de personnes qui préfèrent leur portefeuille à leur patrie.

On comprend de cette proposition que tout Français installé à l’étranger serait désormais obligé de payer des impôts en France sur ses revenus mondiaux… Avec des tranches confiscatoires, voilà qui nous promet un beau boycott de l’économie française, et des installations en masse à l’étranger. 

Le programme qui est proposé ici est celui d’un appauvrissement général du pays, et d’une désincitation massive à y produire de la richesse. L’Union Soviétique, en son temps, fonctionnait de cette façon. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

28 Commentaires

  1. Avec des « si » en pagaille on pourrait en faire des choses, non ?
    Chacun, à son tour, fait sa vedette.
    Si élection il y a en 2022 le vrai acte révolutionnaire serait qu’il y ait 95% d’abstention, comme ça tous les politocards PROFESSIONNELS de ce pays en perdition prendraient enfin conscience de leur nullité, qu’ils ne sont que des m..des !

    Et puisqu’il s’agit aujourd’hui de MELENCHON et qu’il n’y a pas que l’économie dans la vie de ce pays en déclin je rappelle que le CORAN-A-VIRUS fait aussi de gros dégâts, n’est-ce pas Monsieur MELENCHON ? !

    • 95% d’abstention aurait du sens si, et seulement si, un quota minimum de votants permettait de valider les résultats . Ce n’est pas le cas . Quant à espérer une prise conscience, il faudrait déjà qu’ils en aient une, ce qui pour la plupart est assez douteux, ils n’en ont pas besoin puisqu’ils confondent légalité et légitimité . En plus où avez vous vu qu’il est nécessaire d’avoir une conscience pour être un pillard?

      • pabizou, je ne me suis pas penché sur le règlement électoral / présidentielle, je l’avoue.
        Mon seul souhait c’est de faire capoter ladite élection si elle a bien lieu, parce que tout ça n’est qu’un grand cirque. A partir de là tout pourrait être possible ensuite.

        Quant au reste ils vous répondront tout simplement « chacun sa conscience Monsieur ! »
        Et ils continueront leurs chemins comme si de rien n’était.

    • …tout ce qui excessif est insignifiant… effectivement…comme un vieux mégot de cigarette dégoulinant de goudrons … Toutefois les personnes prévoyantes n’en oublient pourtant jamais pour autant d’écraser leur mégot dans un cendrier ou de le jeter dans cuvette des WC avant de sortir de la zone fumeur

  2. Tout ce que je constate c’est que les Français sont devenus tellement niais que les ordures se bousculent toujours plus au portillon pour tondre les moutons. Quand les gens comprendront ils que voter ne sert à rien car tout est pipé d’avance ? On vient d’en avoir encore un exemple magistral aux Etats Unis. La France est foutue car peuplée d’une majorité de crétins qui n’ont même plus d’instinct de conservation et acceptent sans broncher de se faire racketter mais aussi de vivre enfermés et masqués. Tout cela n’est pas très reluisant et sent l’effondrement à plein nez. Malheur aux vaincus et en plus qui n’ont même pas le courage de se battre. A part les Gilets Jaunes mais qui ont été conspués lâchement par une bonne partie de la population au grand plaisir de Macron. Tant de bêtise crasse fait que les Français ont les gouvernants qu’ils méritent et la ploutocratie ne le sait que trop bien.

    • Vous pensez vraiment que les crétins dont vous parlez acceptent de se faire racketter ? Non ils votent pour que « les autres  » se fassent toujours plus racketter… à leur profit bien sûr ! sans comprendre que ce sera à leur détriment au final …
      Le programme de Mélenchon n’est pas de se faire élire mais d’engranger le plus de vote en sa faveur pour mieux valoriser son business … qui lui rapporte bien plus que 4000 € par mois. Merci aux crétins.

      • Plus de 4000 € par mois mais en indemnités, frais, avantages indirects ou futures pensions donc non imposés … Ces impôts ne concerneront pas sa caste de toute façon.

  3. C’est ce que soutien l’éminent représentant de la REM , Mr CASTANER cette semaine qui indique choisir sans l’ombre d’une hésitation, JLM contre MLP

  4. Mettre fin à ceux qui nous donnent des leçons tout en nous faisant les poches, qui serait contre ?
    Je veux bien entendu parler de ceux qui « optimisent » à fond et qui fuient leurs responsabilités.

    Comme l’écrit Oblabla, vos propos sont outranciers.
    Au fait, pour qui roulez-vous ?

  5. Il faut éjecter ce FOU ce taré !!!!
    A croire que la FRANCE récupère tous les dingues de la planète; pour remonter à flanby, puis choupinet qui a presque coulé entièrement notre pays qu’il a livré aux sauvages, il faudrait après se récupérer cet islamiste acharné et dégénéré !!
    Quel bel avenir pour nos enfants …..

  6. il se suicide financièrement ! quand on sait ce qu’il palpe tous les mois, il va avoir mal au morlingue, à moins qu’il y ait un effet boomerang et que ses ouailles qui ignorent encore le fric qu’il perçoit tous les mois finissent par découvrir le montant total HONTEUX de ce qu’il tire de ses différents mandats passés et présents cumulés ; ce type se fout des pauvres qui le supportent et s’en est à vomir.

    • oui, mais vous savez comment fonctionnent tous les gredins aux commandes de tous bords d’ailleurs : faites ce que je dis pas ce que je fais. TOUS les parlementaires députés et haut fonctionnaires s’attribuent des règles dérogatoires sans aucun contrôle parlementaire ou légitime et se goinfrent sur la populace. Alors……

  7. Dans ce programme tout n’est que forcer, contrôler, coercer.
    Je ne comprends pas les gens que tant de laideur grisâtre ne fait pas vômir.

    N’ont ils jamais ressenti même une fois dans leur vie la beauté de ce qui est la nature, organique, non contrôlée, infinement diverse et sauvage, d’ou n’émerge pas que des gagnants, mais ou survient parfois la frêle magie d’un consentement mutuel, évenement rare et précieux qui ne survient que si par ailleurs une liberté totale existe ?

    Leur ambition est bien similaire à vouloir transformer une magnifique jungle luxuriante en enclos à poulets, tous bien calibrés.

  8. Je ne vous pas à quel moment le leurre Mélenchon aura évoqua le FREXIT qui demeure la seule voie de salut pur filer à l’ anglaise en échappant aux GOPE, Dieu l’ en garde..

    • Melanchon est un parisien arrogant, dont le seul mérite est d’ouvrir les yeux aux Bretons (dont il qualifié la langue de patois) afin de se libérer du diktat des énarques et des politiciens de carrière au tropisme jacobin marqué.

  9. Mélangecons est un ahuri éduqué avec le pognon de la république, ce qui lui a permit de ne jamais travailler de sa vie.

    Pour garder son beefsteak il a toujours été prêt aux pires saloperies, dont celles ci.

    Quand je dis, depuis des lustres, qu’il faut une destruction créatrice pour remettre les choses en perspective, et les salopards à leur place. Donc, comme disait l’autre, votez en vous bouchant le nez, ou avec double masques, mais votez nationaliste, où épouvantail si vous pensez cela, mais votez pour créer le tourbillon, dont les plus fins nageurs savent sortir. Et ce ne sera pas eux! Il suffit d’agiter l’eau un peu au bon endroit, pour que le tourbillon s’organise tranquillement, inéluctablement. Une élection peut être cette petite agitation, suffit de faire des choix courageux.
    Il a été impossible de corriger le mal par le soin depuis quarante ans, il faut aujourd’hui traiter le mal par le feu .

    • Nous passons notre temps à critiquer au lieu de faire la part des choses les syndicats d’enseignants porte plainte contre le Ministre l’ancien Premier Ministre mis en examen….. des journalistes donnent la parole à des inconscients notamment avec les professeurs de médecine disant tout et son contraire nous sommes dans un monde sans boussole notre Président essaie de faire le job avec la difficulté d’être entouré par une multitude de savon euros dé planches comment s’étonner qu’un jour on auras comme cadeau Marine Lepen ou M Melanchon on l’aura pas volé…..m.

  10. après le dictateur macron, il faut bien enchaîner avec le fossoyeur mélenchon pour achever la FRANCE !!!
    ces deux ordures sont de la même trempe; ces deux traîtres méritent l’échafaud et encore ce serait une belle mort pour ces salopards anti-FRANCAIS !!!!

  11. Stalinuche a encore frappé… et ne nous a vraiment pas déçu, comme d’hab 🙂
     
    Ce que je note en priorité, c’est que vu la partie de sa déclaration sur l’IRPP, il entend forcément taxer les pauvres, ceux qui, pour l’instant, ne payent rien justement parce qu’ils n’en ont pas les moyens, intéressant, mais tellement main stream.
     
    Après, vu que Jean-Cul Méchencon est avant tout le faire-valoir de pause caca, revient une ritournelle déjà entendue en d’autres temps, mais toujours dans les mêmes bouches, qu’il semble bien mettre en avant pour sa copine, juste au cas où, à savoir la taxation à l’américaine, quelque soit le lieu de résidence, sur le différentiel entre IRPP local et us.
     
    Seulement voilà, si les usa ont eux, les moyens de traquer pratiquement tout le monde et que beaucoup de leurs ressortissants ne coupent jamais les ponts avec la maison-mère, c’est très loin d’être le cas pour la france, d’autant moins que la plupart de ceux qui sont partis en claquant la porte définitivement derrière eux (en grosse augmentation ces dernières années) n’a jamais inscrit dans sa liste des choses à faire de passer par la case consultat pour s’y faire enregistrer, normal, quand on fuit un enfer fiscal, on prend toujours un minimum de précautions pour ne jamais retomber dedans.
     
    Déjà rien que ça, ça met quelques kilos de plomb dans l’aile dans le « projet » ; ensuite que se passerait-il ?  Des choses très prévisibles, tous ceux qui sont en approche des délais minimaux pour se faire naturaliser localement se précipiteraient pour refaire un passeport français tout en donnant une fausse adresse, le temps de rester dans les règles de droit jusqu’à atteindre ce délai pour demander leur naturalisation – donc, ceux-ci deviendraient immédiatement introuvables, sans préjudice du fait qu’une fois naturalisés (ce que leur pays d’accueil fera évidemment avec un malin plaisir), ils pourraient très bien demander à être déchus de leur nationalité française s’ils sont d’humeur taquine ou tout simplement et plus prosaïquement, ne plus jamais avoir aucun contact direct et en tout cas, non-chiffré, avec leur pays d’origine…
     
    Dans de tels cas, on voit mal la france émettre des dizaines de milliers de mandats internationaux sous un prétexte fallacieux et allant de plus contre sa propre constitution, mais bon, certains osent tout et c’est même à ça qu’on les reconnaît.
     
    Comble du manque de bol, ces gens-là sont souvent soit ceux qui gagnent le mieux leur vie, soit ceux qui ne gagnent pas des millions, mais se trouvent bien là où ils sont, comme les premiers d’ailleurs.
     
    Voilà grosso-modo le résultat habituel d’une idiotie débile prise, comme d’hab pour une bonne idée par des incapables doublés d’irresponsables – encore une victoire de connard(s) !

  12. Le danger et la résultante d’un tribun comme J. L. Mélenchon est de drainer d’innombrables hésitations, confusions et zones d’ombre que la gauche historique n’a jamais pu vraiment élucider tellement la plasticité du capitalisme est grande, un capitalisme aidé « par défaut » mais aidé avec efficacité par l’ignorance quasi entretenue du domaine monétaire et bancaire dans l’essentiel des couches des sociétés. D’ailleurs Macron et Madame Le Pen n’ont pas plus d’intérêt. Pourtant, je le répète sans cesse, ce sont les producteurs, toutes catégories confondues qui sont les – seuls – à donner sa valeur à la monnaie, quelle que soit cette monnaie y compris crypto.
    J. L. Mélenchon, ainsi que la « classe dirigeante française » n’auraient visiblement pas regardé Maurice Allais (1911-2010) le seul prix Nobel français d’économie. Cette « élite » diluée dans l’ « Europe » mais que la loi fiscale nous oblige à nourrir, toutes couleurs politiques confondues (des « couleurs » qui aujourd’hui n’ont plus aucune signification) et dont les choix économiques et monétaires ont dérivé des décennies durant vers le modèle étatsunien. Cela débouche sur un capitalisme chasseur de primes à l’américaine, laissant la terre brûlée aux plus nombreux. Mais cette « élite » qui se gave, prônant le « tout marché » à placer aux commandes et en même temps se garderait bien d’alléger l’État où les prébendes sont délectables, mais qui risque gros de devoir s’alléger sous la pression d’événements pas drôles du tout …
    La base de la Justice en société est élucidée dans ce texte (lien ci-dessous) écrit en 1950, qui dévoile très clairement (enfin!!) l’essence délétère des mécanismes bancaires qui créent la – monnaie de crédit -, c’est à dire toute la monnaie visible et invisible en circulation, qui, sous le vernis de la modernité la plus séduisante, entraîne les crises, les faillites, des désordres sans nom, les révolutions et les guerres. Depuis la parution de ce texte, rajouter l’informatisation et tout l’arsenal numérique fonctionnant en temps réel, un arsenal qui a donné des ailes au présent système financier dont l’organigramme est mis ici au grand jour. J’ai été le premier à diffuser ce texte sur internet depuis 15 ans, nombreux sont les sites et blogs qui l’ont reproduit. Tapez son titre et vous verrez ce qui sort.

    On peut agrandir pour une lecture plus facile, et le texte n’est pas bien long

    Gaston_Bardet.pdf (gerardfoucher.com)

  13. Utiliser encore une fois le Venezuela pour justifier la soit disant apocalypse due a l’inflation sans expliquer que le Venezuela n’a rien a voir avec la France ou l’Europe est malhonnete !

    Le Venezuela NE peut PAS etre conpare a la France !

    Vos articles sont pour la plupart interessants, mais manquent cruellement de chiffres et d’explications.

    Je vous laisse regarder cette video qui apporte une contradiction interessante a cet article, et qui surtout est factuelle !
    https://www.youtube.com/watch?v=8wZ-g4mqGFQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.