ūüéĖApporter son √©pargne au financement de l’√©conomie : le pi√®ge √† gogo √† √©viter √† tout prix

Apporter son épargne au financement de l'économie fait partie des tartes à la crème patriotiques régulièrement agitées par Bercy et sa kyrielle de ministres pour convaincre les épargnants d'investir dans les entreprises, et singulièrement dans les petites et moyennes entreprises. Mais la décision rendue par la Cour de Cassation la semaine dernière dans l'affaire Finaréa montre comment ces grands appels au patriotisme économique peuve
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

1 Commentaire

  1. Le gouvernement (& Co) me fait penser √† la ¬ę confiture de c√©libataire ¬Ľ : apr√®s avoir mis tous les fruits √† mac√©rer dans le m√™me bocal herm√©tiquement ferm√©, bien difficile d‚Äôen retirer un sans en entra√ģner d‚Äôautres‚Ķ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.