11 avril 2021

32 thoughts on “L’application anti-COVID sera obligatoire dans les bars et les restaurants

  1. Une solution: ne pas aller dans ces lieux, faire bloc.
    J’ai été surpris du peu de revendications des commerçants (on est loin des Gilets Jaunes!) sous prétexte de toucher des subventions, qui ont simplment permis à l’exécutif de gagner du temps et d’avancer tranquillement ses pions dans le jardin de nos libertés.
    Donc soutien aux commerçants, mais ainsi: je soutiendrai votre liberté de vivre de votre métier si vous soutenez la liberté de circuler de TOUS vos clients.

    1. « Une solution: ne pas aller dans ces lieux, faire bloc. »

      Mouais c’est comme dire « n’acheter plus de vêtements fabriqués au Bengladesh » pour dénoncer l’exploitation des pauv’ petits enfants miséreux …;etc,etc…sortez vos violons….ça ne marche pas!
      Une fois la boite de pandore ouverte..les carottes sont quasi cuites 🙂
      L’être humain est comme ça…et c’est ce qui le perdra au passage…mais ça c’est une autre histoire…

  2. sans moi, donc, pour le moment
    commerçants et clients doivent faire bloc contre cette dictature
    ou bien nous survivons tous ensemble ou nous crevons tout seuls
    ces tyrans sont forts de notre faiblesse: la désunion

  3. La prochaine étape si cella là passe, ce sera quoi ?
    Coincé entre une géneration d’anciens qui pleure pour se faire piquer…
    Une autre de jeunes qui accepte tout en chouinant leur liberté perdue en étant sur leur console ou devant NETFLIX, je ne comprends pas mes semblables…
    Tant pis, je n’irai plus boire mon ptit café en terrasse… Vu que l’on va tous mourir sans leur foutu « vaccin »

    1. Houlà, il faut éviter de généraliser – la plupart des anciens que je connais ne se feront pas piquer pour un empire ; bon, il faut aussi être honnête et dire que d’abord, ils comprennent très bien ce qui se passe et qu’ensuite, ils se documentent par eux-mêmes – donc, ils ne font pas vraiment partie du Vulgum Pecus…

  4. Lamentable ; pourquoi nous laissons nous nous faire enterrer vivant par cette voyoucratie sans foi ni loi ….qui jour après jour nous tue ….et nous rendent transparents…..
    nous allons nous retrouver comme au plus beau temps du roi Soleil qui pour sa gouverne personnel et son image a laissé mourir le petit peuple ……
    Pourquoi y a t il des collabos ( je parle ici de l’ensemble de nos politicards ) qui laissent faire sans état d’âme sinon l’appât du gain et du pouvoir ….
    Rien ne vaut de parler et d’agir d’1 même voix et d’1 même élan , celui de la révolte.

    1. Je dirais qu’une partie de la population est collabos..Je suis sur que certain n’y verrons rien dans la mesure qu.ils peuvent aller se baffer au resto et bien sans moi…Va falloir s.organiser pour se créer des petits clubs bien clos car attention à la délation pire quex39/40..Je suis dans une colère monstre…

  5. Vous pensez bien qu’il ne pouvait pas y avoir « indemnisation quoi qu’il en coûte » sans retour sur investissement !
    Comment devient-on des « COLLABOS » du « pouvoir » stalinien en place, à l’insu de son plein gré ; tout s’achète n’est-ce pas messieurs et mesdames de la profession ? Un ami hôtelier m’a dit que les montants perçus étaient indécents (il s’attendait à beaucoup moins !) au regard du contexte économique et social global.

    Lecteurs, vos bourreaux ne seront pas Kill Gates, Rockefeller ou Soros, etc… . Ce seront des fonctionnaires zélés et les COLLABOS prostitués et les « mougeons » trouillards. L’Etat profite partout de cette crise pour se renforcer (stasi et milice en cours).
    Proudhon : Être gouverné, c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni titre, ni la science, ni la vertu… Être gouverné, c’est être à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé. C’est sous prétexte d’utilité publique et au nom de l’intérêt général être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressuré, mystifié, volé ; puis, à la moindre réclamation, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garrotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré. Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale… »

    C’est certain, ils ne sont pas prêts de me voir dans leurs restos et hôtels étatisés soviétisés !
    Il y a encore les tablées en famille, entre copains et amis, où il faut reconnaître qu’on y mangera toujours mieux que dans les antichambres du GOULAG !
    Mais qu’ils n’oublient surtout pas que LES SALAUDS DEVRONT PAYER ! C’est une règle de l’Histoire !

    1. Même si je cautionne tout ce qui est écrit, je nuancerai sur les salauds qui payent toujours, il y a malheureusement tellement de contre exemples.

      1. C’est les restaurateurs qui vont remercier ceux qui ont accepté de leur faire jouer le rôle de kapo . En particulier s’ils ne sont pas syndiqués auprès d’eux . Je sens que je vais devoir dépoussièrer un vieux nokia .

  6. Mais à bien y réfléchir, tout cela n’est-il pas un plan (caché, forcément caché…) pour redynamiser le marché du camping-car (électrique, forcément électrique…), et revivifier « en même temps » le secteur injustement délaissé du pique-nique en plein air ?!
    Le communiqué du GNI vaut son pesant d’or rhétorique : un identification du client par QR-code via Tous anti-Covid, dont « la CNIL garantit l’anonymat des utilisateurs » (sic) ; « le Gouvernement compte sur la responsabilisation (sic) individuelle des clients pour respecter [la] consigne » (on cogne direct si ça grince ?), etc. And the winner is : « Ce QR Code vise à remplacer, autant que faire se peut le cahier de rappel, bien qu’il ne s’y substitue pas entièrement par souci d’égalité (sic) ».
    Et pendant ce temps, outre-Quiévrain : https://www.lesoir.be/360384/article/2021-03-12/lhoreca-wallon-et-bruxellois-dit-non-aux-tests-rapides-nous-ne-vendrons-pas

  7. Ca va faire très mal, mais y aura droit au passeport.

    Mais c’est un peu de la faute des membres du monde médicale particulier qui contestent à juste titre le système; mais d’une façon rarement didactique et en prime sans séquençages des longues vidéos très instructives mais ….

    Il faut se mettre, par exemple, à la place des élus municipaux de bonne volonté qui ne disposent pas tous de temps, au moins durant la journée et qui, le soir, ont des réunions et autres.

    Et en prime il y a des chapelles toutes aussi intéressantes les unes que les autres.

  8. Le Conseil d’Etat et la Conseil constitutionnel devraient déclarer non conformes aux principes généraux du droit et à notre Constitution tout acte imposant de présenter un tel dispositif dès lors que la possession- et la détention en toutes circonstances – d’un téléphone portable ne revêt aucun caractère obligatoire, et heureusement !

    1. Le président du Conseil d’Etat est le PR.
      Le vice-président qui en fait office ( sauf quand le PR y est est représenté par le 1er Ministre ou le Garde des Sceaux ) a pris sa fonction en 2018, donc sous Macron.

      Le président du Conseil Constitutionnel, le richissime Fabius, a un fils qui a été nommé à un poste important ( j’ai oublié lequel) par Macron.
      Comment tous ces gars-là ne seraient-ils pas soumis ?

  9. Personnellement, ma décision est prise.
    Je n’encouragerai plus jamais aucun resto, bars, spectacles. Je me suis habituée à la vie tranquille à la maison avec des soupers chaleureux en famille et quelques proches.
    Nous avons un karaoké à la maison et on s’organise entre nous.
    Je n’ai pas de i-phone en passant.

  10. je suis un benêt ou il suffira de faire semblant?
    Je lève mon téléphone en direction du QR code et roulez petit bolide.

    Si le bistrotier me fait une remarque, je change de crémerie. Je voterai avec mes pieds et mon porte-monnaie.

    Et partout où il faudrait un test PCR négatif, ben je le commanderai sur Internet. Il paraît que ça se fait déjà pas trop mal.

    Et que les salopards qui nous gouvernent, ainsi que leurs zélés fonctionnaires-capo aillent se faire empapaouter chez les grecs ou même les turco-moldaves.

    L’état a encore le monopole de la violence légale. Oui, légale parce que plus du tout légitime. Donc tous les moyens non-violents sont bons pour se soustraire à ce totalitarisme rampant.

    1. Exactement. Nos téléphones en direction du QRcode et hop !
      Si remarque du bistrotier : bye bye ciao adios !

      C’était déjà le cas cet été avec le carnet de rappel. Les grandes chaînes étaient très pro carnet de rappel et les petits bistrots ne faisaient pas chier.

      EXPLOITATION ! ALIENATION ! Avec vos cortèges de sottises et de cruauté vous poussez trop loin le bouchon !
      LES PRINCES DONNENT L’EXEMPLE et ils le donnent aujourd’hui en mentant : nous deviendront ainsi par votre exemple donné, des menteurs et des falsificateurs ! Des résistants du bistrot (c’est un comble) !

      Bon, pour le fameux passeport : les libertés fondamentales ne peuvent pas reculer.
      Le passeport vaccinal est-il légal ? avis de Me David Guyon, Avocat à la Cour (07 mars 2021) :
      https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2021/03/07/le-passeport-vaccinal-est-il-legal-313485.html

      1. @Popeye & Madi
         
        Vous rêvez les nœnœils ouverts tous les 2, évidemment que la milice-de-la-mort-qui-tue-à-grands-coups-de grenades-de-désencerclement-au-TNT-et-de-LBD (c’est son p’tit nom Indien) va débouler à l’improviste dans les estaminets pour bien vérifier que vous-avez installé le tracker officiel des maîtres de pause-caca et ci ça n’est pas le cas, €135 pour ne pas l’avoir fait et quand même pénétré dans le troquet et €135 de plus pour avoir fait croire que vous-avez scanné le bouzyn – ça commence à faire cher du petit noir (ou du grand jaune;-p) !
         
        Rien ne vaut une arrière-cuisine bien garnie avec un jawa maison et les voitures des copains au chaud dans la grange avec les portes fermées et la chaîne tendue entre les piliers…

  11. Flasher un QR code à l’entrée d’un bistrot pour être rappelé dans le cas où on client, présent au même moment, serait déclaré contaminant : la belle affaire !
    Je me réjouis de voir mon pays passer du moyen âge au 21ème siècle. Au pire, ce qui m’intéresse c’est d’avoir la conviction que les data sont purgées dès quelles sont devenues inutiles.
    Pour le reste, je m’étonne que ceux qui rédigent des commentaires effarouchés soient à ce point sensibles aux traces numériques à l’entrée des bars. Dans une dictature, être tracé au zinc du bistrot du commerce à 7h30 porte certainement moins à conséquence que de rédiger des commentaires vitriolés sur le web. Le simple fait de pouvoir le faire est plutôt bon signe.
    En attendant, je rêve d’un demi sur une terrasse ensoleillée. QR code ou pas, je m’en moque.

    1. Je crois, Pierre, qu’il y a effectivement un divorce entre les élites, dont on sait quel prix elles accordent historiquement à la liberté dès lors qu’elles ont peur, et les Gaulois réfractaires qui ne veulent pas être fichés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.