Laurent Mucchielli : “Raoult est détesté par les élites parce qu’il est perçu comme un homme de droite”

File photo dated March 2, 2020 of Prof. Didier Raoult during a press visit of the Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection, in Marseille, France. Renowned research professor Raoult has reported successful results from a new treatment for Covid-19, with early tests suggesting it can stop the virus from being contagious in just six days. Professor Didier Raoult from infection hospital l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Mediterranee Infection in Marseille, published a video explaining the trials on Monday March 16. While the data have not yet been published, and should therefore be interpreted with caution, this non-randomised, unblinded study showed a strong reduction in viral load with hydroxychloroquine. Photo by Moura/ANDBZ/Abaca/Sipa USA(Sipa via AP Images)

Le sociologue Laurent Mucchielli est intervenu pour nous sur la gestion du COVID et de la pandémie par les pouvoirs publics et par l'appareil médiatique. Ses propos formalise de façon claire et percutante les critiques dont le Courrier des Stratèges se fait régulièrement l'écho sur l'instrumentalisation de la maladie à d'autres fins que le soin. Mucchielli relève en particulier la normalisation de l'information qui s'est mise en place à l'occasion de cette crise, avec un bannissement assumé de l'esprit critique. Une interview passionnante où il revient longuement sur l'affaire Raoult, dont il démonte les mécanismes.

Le sociologue Laurent Mucchielli est longuement revenu sur la haine passionnelle que Didier Raoult a suscitée dans les élites sanitaires et politiques. Il en démonte les mécanismes, soulignant que la gauche a largement identifiée le savant marseillais comme un homme de la droite trumpiste à la française. Selon lui, ce trumpisme explique largement le rejet dont Raoult a été la cible dans l’appareil élitaire. 

Il ajoute par ailleurs un constat que nous partageons pleinement : les medias mainstream ont, tout au long de la pandémie, imposé une normalisation de l’information digne de la Pravda à ses meilleures heures. Il faudra un jour revenir sur les raisons structurelles qui poussent la presse subventionnée à se faire, sans recul critique élémentaire et souvent avec haine et mépris pour toute parole divergente, l’écho de l’information officielle. 

Le spectateur couplera utilement cette interview et celle d’Hélène Strohl, qui s’est expliquée la semaine dernière sur les coulisses de la problématique hospitalière. Nous republions son interview ci-dessous. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

106 Shares:
2 commentaires
  1. Je viens de terminer le visionnement de l’émission d’André Bercoff avec Bernard Lugan ( https://www.youtube.com/watch?v=3wEHfMUmrKw ) – on y retrouve exactement les mêmes retraits sur soi que ceux dont parle Laurent Mucchielli, avec total manque d’ouverture uniquement sur la foi d’une croyance (donc, plus de la théologie qu’autre chose), sauf que ceux de B.Lugan se perpétuent depuis des décennies et sont devenues la norme, mais le résultat est bien le même, une doxa imbécile où la réflexion et le sang-froid n’ont jamais eu leur place et où le sujet a laissé sa raison au vestiaire. Le pire étant que ces gens voudraient nous faire avaler de force leur indigeste ragoût de salades, déformations et mensonges réunis…

  2. AMHA, l’ant-trumpisme primaire de nos médias (particulièrement “de gauche”) vient de leur conviction que la Vérité sort de la bouche du WaPo et du NYT.
    D’où aussi leur enthousiasme pour les idées “woke” les plus extravagantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer