Macron : “on vaincra le virus avec la tenaille”

Emmanuel Macron vient d'annoncer la "tenaille" pour vaincre le virus : restriction des déplacements d'un côté, campagne de vaccination de l'autre. Et il a bien insisté sur cette tenaille ! De quoi inquiéter tous les Français qui connaissent leur classique, et tout particulièrement la série de la 7è compagnie où la "tenaille" est synonyme de dissimulation d'un échec magistral, et même d'un effondrement. Mais quel communiquant a bien pu lui souffler cette idée ?

Selon Emmanuel Macron, on vaincra le virus et on reviendra à la normale en faisant la tenaille (confinement + vaccination). Mais ils sont combien à faire “la tenaille” pour vaincre le virus qui nous occupe ?

Macron cède aux enseignants 

Une chose est sûre, la seule véritable annonce, en dehors de la fermeture des commerces “non essentiels” sur l’ensemble du territoire français, c’est la mesure spéciale de protection des enseignants appelée : fermeture des écoles mais maintien des cours à distance la semaine prochaine. Le Président a annoncé que le calendrier scolaire serait adapté… sauf au-delà de la date prévue de fin d’année. Car il n’est pas question de demander aux enseignants de récupérer une semaine en juillet. 

On prend des mesures, mais pas de vagues, tout de même. Et tant pis pour les élèves qui devront subir les 20% d’enseignants fonctionnaires reconnus comme décrocheurs l’an dernier. L’impunité règne dans les rangs.

10.000 lits de réanimation sortis du chapeau

Accessoirement, le Président annonce 10.000 lits de réanimation, soit 4.500 de plus que les chiffres officiels. D’où viennent-ils ? Ces détails n’ont pas été précisés. Mais on aimerait savoir si ces lits sont des lits de réanimation dont on sortira les malades ordinaires, ou s’il s’agit d’adaptation de lits de soins critiques actuellement vides (ce qui est un fantasme).

On suivra avec attention les informations sur ce sujet… si les hôpitaux publics en donnent, eux qui aiment tant, d’ordinaire, l’opacité. 

La “tenaille” de la vaccination

Selon le Président, ces efforts permettront un retour progressif à la normale à compter du 15 mai (ce qui fait un effort de six semaines et non de quatre…), avec la possibilité de rouvrir les restaurants (nous avions annoncé début janvier que la réouverture aurait lieu en mai…), parce que la campagne de vaccination permettra de faire tomber la circulation des virus. 

Le Président a affirmé que, à la fin de l’été, tous les Français de moins de 18 ans qui veulent se faire vacciner auront pu le faire. Que de promesses imprudentes !

Rappelons que, au 31 mars, environ 8 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin. En décembre, il était prévu que 14 millions de personnes soient vaccinées à cette date. Bref, la campagne de vaccination va deux fois moins vite que prévu et, à l’époque, on la trouvait déjà beaucoup trop lente. 

Vous êtes combien à faire la tenaille ?

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

141 Shares:
12 commentaires
  1. Le seul problème est que les vaccins n’ont aucun effet sur la circulation du virus.
    L’OMS dans son style inimitable, en 1980, décrivait ce qui s’est TOUJOURS vérifié depuis depuis
    “«Les campagnes d’éradication reposant entièrement ou essentiellement sur la vaccination de masse furent couronnées de succès dans quelques pays mais échouèrent dans la plupart des cas. […] En Inde, cinq ans après une campagne nationale d’éradication entreprise en 1962 (55 595 cas), le nombre de notifications était plus grand (84 902 cas) qu’il ne l’avait jamais été depuis 1958. Il eût été extrêmement coûteux et logistiquement difficile, sinon impossible, d’atteindre des niveaux beaucoup plus élevés de couverture.” Et le vaccin contre la variole lui stoppait l’infection…

    On va droit dans le mur. Vous venez?

    1. Débattre, ce n’est pas raconter n’importe quoi quand même. Il suffit de regarder la courbe de la mortalité globale pour voir que c’est plus compliqué que cela (https://covidtracker.fr/covidtracker-france en bas). Si la mortalité est revenu à un niveau normal en mai 2020, elle est reparti à des niveaux très importants dès novembre 2020 et y est resté pendant trois ou quatre mois. Malheureusement, les dernières données de mortalité globale datent de ma mi-mars. D’après elle, l’épidémie est finit avec le retour des beaux jours. Vu que la mortalité par covid semble stable, cela devrait se confirmer même si la mortalité suit la détcetion des cas avec plusieurs semaine de retard. Il est difficile de savoir si c’est réellement finit ou si c’est le début d’un nouveau pic. En toutr cas, Macron ne prend aucun risque : en mettant son nouveau confinement en parallèle des beaux jours, aucun risque de rater !

  2. En fait de tenaille, c’est le peuple français qui s’y trouve pris. Entre la puissance des big pharma qui se gavent avec les vaccins promis à tous, y compris les enfants, et la nullité crasse de nos dirigeants qui jouent sur le Covid pour mieux restreindre nos libertés, nous avons peu de chances de nous en sortir indemnes! D’autant que nous sommes victimes et complices de cette farce en obéissant sans réfléchir aux injonctions contradictoires de nos gouvernants.

  3. Pour cet arracheur de dents quoi de mieux que la tenaille? On s’en servait déjà pour la durée de cuisson de la soupe aux corbeaux, notre gâte-sauce sait s’adapter . A la sortie on verra bien qui, du virus ou de ce baltringue sera la plus cuit, a priori, il semble avoir une longueur d’avance, peut-être était il plus faisandé .

  4. Ne confondez pas la haute fonction publique qui a largement failli depuis un bon moment avec la pietaille que sont les enseignants. Le chiffre de 20% de décrocheurs est faux, certains journalistes encore dignes de ce nom l’ont démontré. Il y en eut mais de même dans tous les milieux. Quant à la semaine de juillet pour rattraper le temps perdu, que celui qui ricane vienne faire cours dans des salles à 35 ou 38 degrés, sans stores, ni clim ça va de soi. Nos élèves en année normale nous quittent de toute façon dès la fin juin ! Vos partis pris anti profs vous aveuglent. Je doute fort que vous ayez le courage de publier cela.

    1. Cessez de vous plaindre en nous dressant un tableau à la Zola. Pour avoir moi-même plusieurs enseignants -à des niveaux très différents- dans ma famille proche, je sais parfaitement de quoi il retourne.

  5. Entendu à la radio : le “poudré” aurait annoncé hier soir vingt-huit décès liés au Covid. Bon il a commis un lapsus mais le nombre est tellement dérisoire (28) et lui sait, a priori, le nombre réel qui est loin de ce qui est dit à longueur d’antenne, écrit au travers de “une” toute aussi affolantes pour qui croit ce que les médias aux ordres annoncent. Les scientifiques, soignants intègres qui ne font pas les plateaux télés, les “une” disent que le taux de létalité est inférieur à 0,05% du nombre de réellement malades du covid. Il sait donc le “poudré” que ce qui est hurlé partout est faux. D’où ce lapsus révélateur de mensonges d’état relayés par les médias aux ordres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer